«Al Naora», one man show de Kamal Bouakkaz ::Dans les dédales de la bureaucratie
Search
Samedi 04 Avril 2020
Journal Electronique

C’est dans une salle quasi comble que Kamal Bouakkaz renoue avec les planches du Théâtre national algérien Mehieddine-Bachtarzi (TNA),  après une absence de plus de 3 années. Un retour en trombe à l’occasion de la présentation de son One man show «Al Naora » (La noria).

Un spectacle qui date depuis près de 20 ans que le célèbre comédien remet au goût du jour. Un spectacle toujours d’actualité traitant des pratiques véreuses dans beaucoup d’administrations algériennes. «Al Naora» raconte les mésaventures d’un agriculteur qui, pour une panne de pompe à eau, se voit obligé de se rendre dans une entreprise pour acquérir une nouvelle pompe dont dépend sa récolte et son gagne-pain. Manque de chance, le malheureux débarque un jour où toute l’entreprise est sens dessus dessous pour cause d’élection syndicale. Le show s’ouvre sur un tribunal devant lequel comparait l’agriculteur. Devant le juge, l’accusé se remémore cette journée qui l’a mené au tribunal.
A travers plusieurs personnages, Kamal Bouakkaz incarne, avec dérision, des employés soucieux de leur carrière au sein des sections syndicales et c’est une véritable immersion dans ce monde où le mensonge et l’hypocrisie font loi. Sur plusieurs tableaux, l’artiste montre les péripéties du malheureux agriculteur. Il met également en avant les agissements des syndicalistes face aux employés, mais aussi le comportement des employés au sein de l’entreprise et leur rapport au travail. Les délateurs, les machos, les véreux, les hypocrites religieux, des responsables hautins face au citoyen… Toute une palette de personnages, à travers lesquels Bouakkaz reflète une réalité acerbe de l’entreprise algérienne. Renvoyé de bureau en bureau, d’employé en employé, désespérant de voir son problème réglé, l’agriculteur perd ses moyens et son sang froid et commet l’injure, en giflant le directeur de l’entreprise.
C’est ainsi qu’il se retrouve face au juge. C’est le procès d’un système enroué par des pratiques malsaines que fait «Al Naora». C’est l’image des entreprises minées par les intérêts personnels et polluées par des pratiques bureaucratiques qui rendent la vie, du simple citoyen, impossible, que dénonce Bouakkaz. Avec Beaucoup d’improvisation, le comédien étoffe son spectacle tout en impliquant le public, qui se donne à cœur joie en lui donnant la réplique, pendant près de 90 minutes. «Al Naora» est à l’origine un texte pour une pièce de théâtre de Salah Eddine Khelifi, qui n’a jamais vu le jour, confie Kamal Bouakkaz. «J’ai réadapté le texte pour un one man show, tout en modifiant quelques aspects», ajoute-t-il. Durant son absence de la scène algéroise, Kamal Bouakkaz a sillonné quelques salles de spectacles en Algérie avec ce spectacle et un autre intitulé «Le dernier des candidats». Pour les prochains mois il envisage un nouveau spectacle dont le titre est «Un prisonnier hors du commun».
n Hakim Metref

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministèrede la solidarité
Dans le cadre de la prise en charge des familles démunies, le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme organise, le 01 avril à 10h, avec la participation de plusieurs secteurs ministériels, des caravanes de solidarité. Le coup d’envoi sera donné par la ministre Madame Kaoutar Kirikou, et le ministre de l’Agriculture, Cherif Omar

 Protection civile

La direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger organise, en collaboration avec les associations des vétérinaires et des maitres assistants, le 31 mars, deux opérations de désinfection à l’hôpital d’El Kettar (10h) et de Zemerli (14h).

Algérie Télécom

Algérie télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algérietelecom.dz. Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements directement sur le site web sans déplacement.

Djazagro

Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais
des expositions des Pins-Maritimes (Alger).

Urbanisme

La revue Vies de Villes organise, le 8 avril prochain à l’Ecole d’hôtellerie et de restauration d’Alger, une journée d’étude sous le thème «Concevoir l’habillage architectural : Esthétique, couleurs, métabolisme et durabilité».

Salon import-export

Le Salon import-export inter-africains Impex 2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Culture

La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report, à des dates ultérieures, du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa) et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight. Le dépôt des candidatures à ces deux manifestations a été, donc, prolongé.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire
don de sang.

 

Centre d’études diocésain
Le centre d’études diocésain Les Glycines ferme ses portes et annonce la suspension de toutes ses activités culturelles et scientifiques jusqu’à nouvel ordre, et ce, en raison de la pandémie du coronavirus.

 

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale émise sur les ondes de la radio Chaine I sera consacrée, le 01 avril  à partir de 16h, aux questions de l’utilité du confinement pour éviter la propagation de coronavirus.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept