Imprimer

Le secrétaire général du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) Abdelouahab Merdjana, a indiqué mercredi à Alger que le rapport annuel (2018) sur la situation des droits de l'homme en Algérie sera rendu public "sous peu".

"Le rapport annuel (2018) sur la situation des droits de l’homme en Algérie est ficelé et sera rendu public sous peu" a annoncé Merdjana qui s'exprimait sur les ondes de la chaîne 3 de la Radio algérienne. Il a précisé que ce rapport "comprend plusieurs axes et segments, notamment les droits civils et politiques, la liberté d’expression et de manifestation", ajoutant que le CNDH a formulé dans ce document "plus de 200 recommandations qui concernent les droits de la femme, des enfants et des handicapés ainsi que le suivi de la concrétisation des Objectifs de développement durable (ODD)". Selon Merdjana, le CNDH s'attèle aussi à élaborer le rapport de l'année 2019 qui prendra en compte, a-t-il dit, "tout ce qui s'est passé durant le mouvement populaire du Hirak en matière des droits de l'homme". Sur un autre registre, Merdjana a indiqué que le Conseil "a joué son rôle dans la dénouement du conflit entre les magistrats et le ministère de la Justice", précisant que le CNDH "est disposé à offrir ses bons offices à l’effet de trouver une issue favorable à un conflit qui risquait de perdurer".