Les professionnels misent sur la qualité: Le mobilier, un marché en plein essor
Search
Jeudi 20 Février 2020
Journal Electronique

Le marché du mobilier a connu un boom il y a deux ans, selon le secrétaire général du Conseil national interprofessionnel de la filière liège et bois, Mohamed Chelabi, et ce, grâce aux restrictions d'importation imposées dans ce secteur. "L'impact de ces restrictions sur le marché a été immédiat. Cela a mis en valeur nos produits, incitant ainsi les fabricants locaux à investir pour améliorer la qualité", assure-t-il en marge du Premier salon international de l'industrie du bois qui prendra fin aujourd'hui au palais des expositions, la Safex. Surtout que, rapporte-t-il, la matière première est disponible par rapport aux années précédentes. "La matière première figurait aussi parmi les restrictions à l'import. Ce qui a causé une pénurie dans cette matière et une baisse du volume de la production. Mais peu après, la restriction sur cette matière a été levée et tout est rentré dans l'ordre", souligne Mohamed Chlabi qui est aussi président du Conseil professionnel mixte de la filière liège et bois de la wilaya d’Oran. La demande, très forte et en évolution sur le mobilier, selon lui, contribue au développement rapide de ce marché. "Avec plus de 40 millions d'habitants et un territoire aussi vaste que le notre, le secteur du mobilier n'est jamais à court de demande! Ce qui pousse les fabricants de meubles et de l'ameublement à innover", dit-il. C'est le cas aussi, d'après lui, des usines industrielles du bois qui emploient des robots et des ingénieurs. "Même si la filière bois n'est pas assez développée par rapport aux potentialités, nos fabricants sont très au courant des nouvelles technologies et font appel à des experts étrangers pour former leur personnel", soutient-il. Il précisera, par ailleurs, que mise à part le liège, la production nationale du bois est pratiquement inexistante dans notre pays. "Nos forêts ne nous fournissent pas le bois dont nous avons besoin dans le secteur industriel. Nous en importons l'essentiel de la matière première pour répondre à la demande de nos industriels et fabricants de meubles, entre autres. Mais pour les artisans, la matière première locale est disponible", signale-t-il. Le Conseil, confie-t-il, compte se réunir, dans les prochains jours, avec les professionnels du secteur afin d'élaborer une feuille de route pour développer davantage la filière bois et booster le volet de la formation. "Nos opérateurs font souvent appel à des experts étrangers pour parfaire leur savoir-faire. Cela dit, des entreprises ont déjà contacté l'Université pour leur faire part de leurs besoins et des spécialités qu'il faudra introduire dans l'enseignement supérieur", indique-t-il. Pour ce qui est du liège, l'Algérie est le troisième producteur dans le monde. Le président du conseil national interprofessionnel du bois et du liège, Elias Gati, a fait savoir que le liège en Algérie est plus exporté que transformé en un produit fini, car c'est plus rentable. Ce sont les entreprises publiques, révèle-t-il, qui récoltent le liège pour le compte notamment des sociétés privées qui le transforment et l’exportent. « D'après les chiffres de certains opérateurs, l'Algérie exporte du liège pour une valeur de 4 à 7 millions d'euros en moyenne par an. Nous avons, cela dit, des fabricants locaux qui ne font pas que dans la transformation. Certains produits à base de liège sont disponibles sur le marché et ne sont pas importés, comme les bouchons et les grains utilisées dans la fabrication des semelles", explique-t-il, précisant que l’Europe est le principal client de notre pays en matière de liège.

Farida Belkhiri

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Conférence-débat sur Larbi Tébessi

      Les participants à une conférence historique consacrée à cheikh chahid Larbi Tébessi, tenue lundi dernier à l’université de Tébessa, ont appelé à consacrer davantage d’études et de recherches à cette figure emblématique du réformisme et du nationalisme algérien contemporain. «L’association des oulémas algériens, dirigée par Larbi Tébessi à une époque cruciale de l’histoire nationale, a contribué à la formation de la génération des moudjahidine artisane de la Révolution de Novembre,

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère du Travail

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Chawki Acheuk Youcef, préside, le 20 février  à 9h, à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale, les travaux de la journée d’information sous le thème «Un dialogue social inclusif pour une Algérie nouvelle».

Ministère de la Communication

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, procédera, le 20 février, à l’Ecole supérieure du journalisme et des sciences de l’information d’Alger, au lancement des travaux de la rencontre nationale sur la presse électronique algérienne.

 

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Nassira Benharrats, présidera, en présence de membres du gouvernement et d’acteurs de la société civile, le 20 février à Sidi Abdellah (Alger), une vaste campagne de reboisement.

 

Commune d’Alger-Centre La commune 

d’Alger-Centre célèbre, jeudi 20 février , à 16h, à la cinémathèque d’Alger, la Journée nationale de La Casbah.

  

HCA 

Le Haut-Commissariat à l’amazighité célébrera, les 21 et 22 février, à Ghardaïa, la Journée internationale de la langue maternelle.

MDN
La 1re Région militaire organise, jusqu’au 20 février, à l’Ecole nationale des techniques aéronautiques, le championnat national militaire de boxe.

 HCI

Le Haut-Conseil islamique organise, les 25 et 26 février, en coopération avec la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, le colloque international Mohamed-El-Arabi-Ben-Etebani intitulé «La connaissance nodale et son impact sur l’unité et la stabilité de la nation».

HCLA
Le Haut-Conseil de la langue arabe organise, les 19 et 20 février, à 9h, à la Bibliothèque El Hamma (Alger), une rencontre nationale sur les écoles coraniques et leur rôle dans le développement de la langue arabe.

 

Opéra d’Alger

L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh accueillera,le   jeudi 20 février à 16h, une exposition de l’artiste-peintre Fatma-Zohra Bouaouni, intitulée 
«Inspirations», et à 19h30, un concert des traditions lyriques féminines de la Saoura, intitulé «Lemma de Béchar», animé par Hasna El-Bacharia et Souad Asla.

Chu Mustapha

Le centre hospitalo-universitaire Mustapha-Pacha et le laboratoire de microbiologie médical organisent, jeudi 20 février , à 8h30, au CHU Mustapha, la 1re Journée de microbiologie, sous le thème «Coronavirus, gestion et surveillance du risque infectieux».

Commune Raïs Hamidou

La commune de Raïs Hamidou (Alger) organise, le vendredi 21 février , à 9h, devant la maison de jeunes, une exposition de voitures et de motos.

 

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept