Aïd el Adha : Les consommateurs se plaignent de coupures d’eau et du manque de transport
Search
Mercredi 18 Septembre 2019
Journal Electronique

En plus de la hausse des prix des légumes et le déficit en matière de pain et de lait, comme rapporté par des associations des consommateurs, ces derniers se plaignent aussi des perturbations dans la distribution de l’eau et de l’électricité durant les deux jours de la fête de l’aïd el Adha. «Nous avons enregistré, le premier jour de l’aïd, des coupures fréquentes d’eau sur le territoire national. Mais surtout au niveau de la capitale où plusieurs communes étaient privées d’eau alors que nous savons tous que, ce jour là, nous avons besoin de ce liquide précieux plus qu’à un autre moment», rapporte-le directeur exécutif de la Fédération algérienne des consommateurs (FAC), Mohamed Toumi, déplorant que des familles n’ont pas pu s’adonner au sacrifice du mouton dans de bonnes conditions. Le représentant de la FAC assure que l’association s’est rapprochée du SEAAL ainsi que de Sonelgaz pour s’enquérir des raisons de ces coupures mais sans résultats. «Ils ne nous ont donnés aucune explication», souligne-t-il. Le transport également semble avoir posé un problème, surtout le premier jour de la fête religieuse. Selon Toumi, le transport était disponible mais pas suffisamment. Chose que le représentant de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Abdelkader Bouchrit, déplore également. «Nous avons surtout constaté un déficit en matière de transport urbain. Le transport urbain public a assuré une permanence mais il ne répondait pas, à lui seul, à la demande. Il est nécessaire de réquisitionner les transporteurs urbains privés et les soumettre au même système de permanence que les commerçants», estime-t-il. A propos des commerçants, il a remarqué que, ceux qui n’étaient pas concernés par la permanence, ont prolongé jusqu’après l’aïd la fermeture de leurs commerces, les restaurateurs surtout. «Nous avons constaté déjà, qu’en dépit du manque de lait, il n’ya pas eu pénurie. Les consommateurs ont pris leurs dispositions auparavant pour se doter, à l’avance, de tout ce dont ils auront besoin. Nous nous réjouissons d’ailleurs que le consommateur, même s’il a pris ses devants, n’est plus animé, comme auparavant, par la frénésie des achats», observe-t-il. Toumi a déploré que des commerçants ne respectent pas le décret exécutif de 2013 qui les oblige à reprendre leurs activités après les deux jours de la fête de l’aïd. Mais d’après Bouchrit, la plupart des commerçants ignorent l’existence de ce décret. Pour ce qui est des restaurateurs, d’après lui, si la plupart sont fermés, c’est en raison du manque de la main d’œuvre qui habite généralement à l’extérieur des grandes viles et qui prend son temps pour célébrer, en famille, les fêtes religieuses. C’est aussi le cas des agriculteurs, indique le directeur exécutif de la FAC. «Les marchés de gros, concernés par la permanence, ont ouvert mais pour rien, car il n’y avait pas de marchandises. Si les marchés de gros sont soumis au système de permanence, ce n’est pas le cas des agriculteurs», dit-il, estimant qu’une logistique de chambres froides et de stockage est nécessaire pour combler le manque de disponibilité durant les périodes des fêtes. Les fruits et légumes, cela dit, de même que les produites alimentaires de large consommation, étaient disponibles en quantités suffisantes jusqu’à la veille de l’aïd, assure Bouchrit. «Mais il est vrai que les prix des légumes ont augmenté de 20 à 30%. La courgette et la carotte notamment, très demandées, ont passé de 50 DA à plus de 100 DA. Pour ce qui est des fruits, seul le prix de la banane a connu une hausse, de 250 Da et 300 DA/kilo», fait-il savoir. Il soutient, toutefois, que les choses commencent à revenir à la normal en matière de prix comme en matière de transport et de réouverture des commerces.

Farida Belkhiri

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Histoire et patrimoine:Belkacem Babaci tire sa révérence

      Le moudjahid et historien, Belkacem Babaci est décédé, mardi à Alger, à l'âge de 80 ans. Né en 1939 à Alger, le défunt a rejoint les rangs du Front de Libération nationale (FLN) alors qu'il avait 20 ans avant d'occuper après l'indépendance, plusieurs postes dans des institutions étatiques. Feu Belkacem Babaci a occupé, durant plusieurs années, le poste du président de la "Fondation Casbah" créée en 1991, dans le but de protéger et préserver cette ancienne médina classée en 1992, patrimoine de l'humanité de l'Unesco.

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Ministère de l’éducation national

Le Ministre de l’éducation national M. Abdelhakim Belaabed effectuera le 19 septembre une visite du travail et d’inspection dans la Wilaya de Blida.

 

Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Mohamed Loukal, participera, le 18 septembre à Charm El Cheikh (Egypte ), aux travaux du comité consultatif des gouverneurs de la Banque africaine de développement.

Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Mohamed Loukal, participera, le 18 septembre  à Charm El Cheikh (Egypte), aux travaux du Comité consultatif des gouverneurs (CCG) de la Banque africaine de développement (BAD).

 

Ministère des affaires étrangers
Le Ministre des affaires étrangers M Sabri Boukadoum s’entretien le 18 septembre à 17h 30 au siège de son ministère avec son homologue, le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur M. Robert Dussey.

Protection civile
La Protection civile organise,le 18 septembre  à 9h, au niveau de la direction de la Protection civile de la wilaya de Batna, le lancement de la campagne nationale contre les dangers des inondations et les pluies saisonnières.

Forum d’El Moudjahid

En commémoration du 61e anniversaire de la création du Gouvernement provisoire (GPRA), le forum de la mémoire initié par le journal El Moudjahid et l’association Machaâl Echahid, organisera, le 18 septembre à 10h, un hommage au regretté M’hamed Yazid, ministre de l’Information au sein du GPRA (1958-1962).

 

CADC
Le Centre algérien de développement du cinéma organisera le 21 septembre, à 10h, à la salle Ibn Zeydoun (Alger), l’avant-première du film « Papicha» de Mounia Meddour.

 

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera les 16 et 19 septembre respectivement la 397e et la 398e rencontre à 10h et simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

 

 

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale émise sur les ondes de la radio Chaîne I, sera consacrée, le 18 septembre à 16h, à «la sensibilisation dans le domaine de la sécurité routière».

HCA

Le Haut-Commissariat à l’amazighité organisera, les 28 et 30 septembre à Tébessa, un colloque international sur «la résistance des femmes en Afrique du Nord de la période antique jusqu’au XIXe siècle».

 

 Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, à faire don de sang.

 

Expo-finances
La 9e édition du Salon des banques, assurances et produits financiers se tiendra du 19 au 28 décembre au Palais des expositions (Alger).

 

 

Salon international de l’art culinaire
Le 3e Salon international de l’art culinaire, sous le thème «cuisine et santé», se déroulera, du 16 au 20 octobre à la Safex (pavillon S), Alger.

 

Centre de transfert et de certification des compétences

Le Centre de transfert et de certification des compétences organisera, les 29 et 30 septembre à 9h à l’hôtel Mercure d’Alger, un séminaire sur les indemnités de départ à la retraite, impôts différés et liasse fiscale de l’exercice 2019.

 

Association Grain de paix
L’association «Grain de paix» organise, du 16 au 21 septembre en son siège à Oran, une session de formation intitulée «Agir contre la violence et promouvoir la culture de paix».

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept