Imprimer

Inquiets de l'instabilité au Soudan et de ses conséquences sur leurs intérêts, Ryad et Abou Dhabi ont annoncé dimanche un soutien financier commun de 3 milliards de dollars à ce pays engagé dans une transition difficile après la destitution du président Omar el-Béchir.

Le soutien saoudo-émirati prend la forme d'un dépôt de 500 millions de dollars à la Banque centrale soudanaise et d'une somme de 2,5 milliards destinée à financer les besoins du peuple soudanais en produits alimentaires, médicaments et produits pétroliers, a indiqué l'agence officielle saoudienne SPA.

Ryad n'a pas précisé s'il s'agissait de dons ou de prêts et s'ils avaient déjà été effectués.