La Une
Search
Lundi 18 Novembre 2019
Journal Electronique

Des milliers de logements, tous types de formules confondus (AADL, LPP, LSP, LPA, rural et lotissement) seront distribués le mois prochain au niveau national, en coordination avec les collectivités locales. «L’opération entre aussi dans le cadre de la célébration du 65e anniversaire du déclenchement de la Révolution, le 1er novembre 1954», a affirmé lundi à Boumerdés le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud. Le ministre, qui n’a pas précisé le nombre exact de ces logements, a ajouté que ces lots vont contribuer dans "l’amélioration du cadre de vie du citoyen algérien".

Sur un autre plan, Beldjoud a annoncé que dans les jours à venir, des aides financières destinées à l’acquisition de lotissements dans le sud du pays et les Hauts-Plateaux seront octroyées. « Les décisions relatives à ces aides ont été approuvées et bientôt, les bénéficiaires prendront possession de ces lotissements dont la première phase d’aménagement est achevée», a-t-il précisé.

Le vice-président Business, développement et marketing de Sonatrach, a dressé un tableau alarmant sur la situation énergétique du pays. D’après lui, l’Algérie n’a pas de choix à faire. Des réformes drastiques doivent s’opérer rapidement pour accroître la production pétrolière.

«La nouvelle loi sur les hydrocarbures n’est pas un choix mais une nécessité.» C’est par cette phrase que le directeur général des hydrocarbures au ministère de l’Energie a argumenté l’opportunité de l’adoption de l’avant-projet de loi en cette période de crise. Mustapha Hanifi, invité, dimanche, au forum d’El Moudjahid en compagnie de Toufik Hakkar, vice-président Business, développement et marketing de Sonatrach, a dressé un tableau alarmant sur la situation énergétique du pays. D’après lui, l’Algérie n’a pas de choix à faire. « Des réformes drastiques doivent s’opérer rapidement pour accroître la production. Sinon le pays passera de statut d’exportateur à celui d’importateur d’ici à 2030 », a-t-il affirmé. Selon lui, cette rencontre avec la presse est organisée pour dire des vérités afin de bâtir l’avenir sur des scénarios réalistes.

La création du fonds d’appui aux start-up et l’exonération fiscale et d’impôts en faveur des jeunes entrepreneurs, introduits dans le cadre du projet de loi des finances 2020, seront soumis Dimanche 13 Octobre,au conseil des ministres, d’après le ministre du commerce, Said Djellab.Lors du coup d’envoi officiel, Samedi 12 Octobre de la rentrée universitaire master I en sciences de gestion de la 15e promotion 2019-2020 à l’Ecole supérieure algérienne des affaires (ESAA), il a réaffirmé que le gouvernement s’emploie à mettre en place un écosystème favorable aux startuppers et aux jeunes entrepreneurs. «La conférence nationale sur les start-up, tenue le mois passé, a été organisée dans ce cadre. De même que la création de zones numériques où les jeunes startuppers pourront bénéficier de tous les avantages et facilités pour développer leurs idées», a-t-il rappelé, appelant les écoles supérieures à se mobiliser pour sensibiliser les nouvelles générations sur l’Algérie nouvelle. Cette Algérie là, a-t-il précisé, est confrontée à deux défis majeurs, à savoir, l’intégration des zones de libres échanges continentales et la numérisation de l’économie nationale. «Qui dit numérisation, dit disparition de la bureaucratie et modernisation des entreprises et des institutions publiques. En outre, si l’Algérie n’intègre pas les blocs de libres échanges, elle sera marginalisée. Et pour se prolonger en Afrique, elle a besoin de toutes ses compétences», a-t-il estimé.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, s’est dit, vendredi à Oran, satisfait par les progrès réalisés par l’Algérie en matière de lutte antidopage. S’exprimant en ouverture de la 13e session du Conseil de l’Organisation régionale antidopage (ORAD) de l'Afrique Zone 1, le ministre a estimé que la politique prônée par l’Algérie dans ce volet a déjà donné ses fruits. "Au cours de ces dernières années, nous sommes arrivés à zéro cas positif. Les cas soulevés jusque-là, et ils sont rares, ont trait à la consommation d’autres produits qui n’ont rien à voir avec le dopage et qui relèvent d’un fléau social", s’est félicité le premier responsable du secteur de la Il a, en outre, rappelé que les pouvoirs publics accordent une priorité particulière à la lutte contre le dopage, "n’hésitant pas à mettre de gros moyens financiers et matériels pour préserver le sport national d’un tel fléau". "Nous voulons qu’il y ait un sport sain et propre. Nous sommes d’ailleurs sur la bonne voie. Tous les efforts que consent notre pays dans ce registre devraient servir d’exemple pour les autres nations en Afrique", a encore souligné le ministre, tout en mettant l’accent sur le rôle joué par l’Algérie dans le développement du sport au niveau continental, étayant ses dires par le budget "énorme" qui a été débloqué par l’Etat pour la réussite des Jeux africains de la jeunesse, organisés à Alger et Tipasa lors de l’été 2018.Le Conseil de l’Organisation régionale antidopage de l'Afrique Zone 1 a été créé par les représentants des gouvernements d’Algérie, de Tunisie, de Libye et du Maroc en 2008. Quatre ans plus tard, cette instance a vu l’intégration de la Mauritanie, rappelle-t-on. L'ORAD relève de l'Agence mondiale antidopage (AMA), une fondation internationale indépendante chargée de promouvoir, coordonner et superviser la lutte contre le dopage dans le sport.

Le Premier ministre, Noureddine Bedoui a mis en avant, mercredi, la nécessaire installation de la Délégation nationale de la sécurité routière et du Conseil consultatif intersectoriel dans "les plus brefs délais", tout en veillant à associer les compétences nationales, les chercheurs et les spécialistes du domaine, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre. Lors d'une réunion du Gouvernement consacrée à l'examen et au débat du projet de décret exécutif fixant la nature, les missions, l'organisation et le fonctionnement de la Délégation nationale de la sécurité routière, présenté par le ministre de l'Intérieur, le Premier ministre a mis en avant "le grand intérêt" accordé au projet de création de cette Délégation qui "permettra inévitablement de hisser le système national de prévention des accidents de la route et de la sécurité routière au rang des standards mondiaux en la matière, et d'alléger sensiblement les effets des accidents, d'autant que notre pays est malheureusement devenu parmi les premiers pays en termes d'accidents de la route et de dégâts enregistrés d'après les classements internationaux".La création de cette Délégation "constitue un acquis important, étant le fruit d'un travail de plusieurs années et l'aboutissement d'un partenariat fructueux avec des pays développés ayant une expérience pionnière dans ce domaine, un partenariat qui a pris en compte les spécificités de notre pays", a ajouté Nourredine Bedoui.Le Premier ministre a souligné, dans le même cadre, que ce mécanisme "se renforcera par l'installation du Conseil consultatif intersectoriel qui constituera une force de proposition par l'association de l'ensemble des concernés par la sécurité routière, parmi les chercheurs, spécialistes et acteurs de la société civile", affirmant que la réussite de cette stratégie requiert une dynamique et un élan au sein de la société avec la participation de tout un chacun, notamment à travers le renforcement de l'éducation routière et les opérations de sensibilisation.Bedoui a mis en avant également "l'impératif d'accélérer le parachèvement de la numérisation des documents et procédures administratives, notamment l'activation de la carte d'identité biométrique et le permis à points, car étant des conditions sine qua non pour appuyer la Délégation nationale dans la concrétisation de la stratégie nationale en matière de prévention routière et pallier aux différents déséquilibres enregistrés".

Santé

    • Stériliser les moustiques pour combattre des maladies

      L'ONU a indiqué jeudi qu'elle allait examiner s'il était possible de combattre des maladies comme la dengue ou Zika en réduisant le nombre de moustiques dans le monde, en traquant et stérilisant les mâles. Le constat de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est sans appel: les moustiques font partie des animaux les plus dangereux par le nombre de décès qu'ils provoquent dans le monde. L'infection à virus Zika, la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune sont ainsi quatre maladies transmises à l'homme par la même espèce de moustique, appelé Aedes aegypti.

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Ministère de l’Habitat
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, poursuit sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tébessa.

Ministère de l’Education nationale
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, prendra part aux travaux de la 40e session de la Conférence générale de l’Unesco, qui aura lieu du 12 au 27 novembre à Paris (France).

Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière lance, du 17 au 19 novembre à Oran, une campagne de dépistage du diabète et l’HTA et leurs complications.

Ministère de l’Agriculture
Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Cherif Omari, procédera, le 18 novembre , à l’ouverture officielle de la 5e édition du Salon international de la datte (Sidab), à l’Ecole régionale des sports olympiques de la cité El-Allia, wilaya de Biskra.

Musée national du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organise, le 18 novembre à 10h, la 415e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

Ministère des Travaux Publics et des Transports

Le ministre des Travaux Publics et des Transports, Mustapha Kouraba, présidera aujourd’hui à 10h le lancement de la 4e édition du Salon international du transport et de la logistique, prévu du 18 au 21 novembre au Palais des expositions, Pins Maritimes, Alger, organisé par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie en partenariat avec la Safex, sous le thème «Le transport des marchandises en Algérie, opportunités et difficultés».

 

 

CNAS

La caisse nationale de sécurité sociale, agence d’Alger lance jusqu’au 21 novembre au niveau des universités d’Alger une campagne d’information et de sensibilisation au profit des étudiants.

 

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

 

 

 Cash Assurances

La compagnie d’assurance des hydrocarbures Cash organise le 18 novembre partir de 8h30, au CIC Abdellatif Rahal ,un séminaire au profit des dirigeants d’entreprises et leurs collaborateurs de la région centre ,portant le thème « L’assurance entre Innovation et Accompagnement »

 Ambassade du Japon

L’ambassade du Japon à Alger organise à partir du 14 novembre à17h, l’ouverture de la semaine culturelle japonaise au Musée des Beaux-arts d’Alger.

 

 Salle Ibn Zeydoun 

A l’occasion de la sortie de son nouvel album «Wlidy», le chanteur Youss donnera, le 21 novembre à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth, à Alger, un concert de musique.

 

Protection Civile
Sous le patronage du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, la direction générale de la Protection civile lance, à partir de la wilaya de M’sila, une campagne nationale de prévention et de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone, sous le slogan «Un hiver chaud sans risques».

 

Park Mall de Sétif
Le groupe Babylone sera en concert le 30 novembre à 14h à la salle The Dôme Park Mall, Sétif. La première partie sera assurée par Dj. Souhil.

Coupole Mohamed-Boudiaf
Le rappeur franco-algérien Anas se produira pour la première fois en Algérie avec un concert prévu le 21 novembre prochain à partir de 18h à la Coupole du complexe Mohamed-Boudiaf d’Alger. La première partie du spectacle sera assurée par Dj Randall et Zedk.

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept