Le ministère de la Justice: «Il est anormal qu’un magistrat reste à son poste plus de 20 ans»
Search
Dimanche 31 Mai 2020
Journal Electronique

Le ministère de la Justice a appelé les magistrats en grève depuis une semaine à respecter les lois de la République et à opter pour le dialogue.

«Le dialogue reste ouvert entre le ministère de la Justice et le Syndicat national des magistrats, dont les revendications socioprofessionnelles et les doléances ont besoin d’être prises en charge», a indiqué le directeur des affaires judiciaires au ministère de la Justice, Abdelhafid Djarir, à la Radio nationale. Le responsable a reconnu que les décisions de mutation prises par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) n’ont pas fait l’unanimité au sein des magistrats, dont certains se sont estimés lésés. «Nous sommes prêts à étudier les recours formulés par les magistrats pour rétablir certains cas sociaux. Nous comprenons parfaitement leur détresse et leurs revendications socioprofessionnelles. Ils ont besoin d’être écoutés et leurs doléances prises en charge», a-t-il soutenu, rappelant que le ministère a reçu le Syndicat mercredi dernier et toutes les revendications ont été débattues dans la transparence. «Nous reconnaissons que la situation socioprofessionnelle des magistrats est alarmante et que les conditions de travail ont besoin d’être améliorées», a ajouté Djarir. Toutefois, le responsable a relevé que le mouvement qui a touché plus de 3.000 magistrats est opéré chaque année.

«C’est un mouvement ordinaire. Le ministère a reçu 1.297 demandes de mutation qui ont été étudiées et les magistrats ont été satisfaits. La mutation d’un certain nombre de magistrats relève des prérogatives du ministère de la Justice, notamment pour ceux qui sont restés dans un poste plus de 20 ans», a souligné le responsable. «Il est anormal qu’un magistrat reste plusieurs années dans un même poste», a-t-il ajouté, jugeant aberrant que le Syndicat n’ait pas communiqué les noms des magistrats qui ne sont pas concernés par ces mutations. Dans ce sens, le représentant du ministère de la Justice a observé que beaucoup de magistrats ayant formulé leur demande voulaient être mutés dans des villes du nord du pays, chose qui est impossible. Selon lui, l’indépendance de la justice se construit et ne se décrète pas. «Ces magistrats doivent être indépendants dans leurs esprits, dans les actes et décisions courageuses qu’ils doivent prendre, l’indépendance de la justice est un travail de longue haleine et un débat», a-t-il ajouté. De ce fait, Djarir a considéré que leur mouvement ne ressemble pas à une grève. «Nous sommes dans la rébellion et dans la désobéissance», ajoutant ne pas comprendre que des magistrats «garants du respect des lois de la République agissent de la sorte». Concernant l’augmentation des salaires, le directeur a rappelé que le ministère de la Justice a invité le Syndicat à faire part de cette revendication aux travaux d’un groupe chargé de ce volet.

Samira Belabed

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

FLN
Le comité central du FLN organise, le 30 mai , au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal à Alger, une session pour élire un nouveau secrétaire général.

 

Assurance et finance islamique 

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, la 2e édition du Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Salon Impex2020
Le Salon Import-export inter-africain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Djazagro
Le Salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger.

Culture
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. La date limite de dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prorogée.

Algérie Télécom
Algérie Télécom a lancé le 27 mars dernier le service de demande de lignes téléphoniques et celui de la signalisation des dérangements via son site web www.algérietelecom.dz .Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre via le courrier électronique les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements sur le site web sans déplacement.

 

 

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept