Taxis clandestins: illégaux …mais utiles
Search
Lundi 18 Mars 2019
Journal Electronique

Les taxis clandestins se sont multipliés ces dernières années au point de s’imposer comme un pan du secteur du transport public. Discrets il y a quelques décades, ils ont aujourd’hui pignon sur rue. Derniers arrivants, les retraités de la Fonction publique qui ont flairé le bon filon.

Dans pratiquement chaque quartier, ils ont leurs points d’ancrage que les particuliers connaissent parfaitement. Occupant boulevards et ruelles, les conducteurs clandestins attendent inlassablement un client pour une «course». Ce créneau est tellement porteur que les taxis en bonne et due forme s’y adonnent en parallèle de leur activité légale. En effet, ces taxis réglementaires refusent tout bonnement de prendre un client dont le trajet dépasse une certaine distance tacitement convenue par la corporation. Qui peut se targuer avoir pris un taxi de Douéra, de Beni Messous ou de Cheraga à Alger-Centre en payant le trajet au taximètre ? D’ailleurs, ils sont rares les «taxieurs» qui acceptent de se faire payer le trajet au compteur. Le refus est souvent de mise surtout que la destination annoncée par le client n’arrange pas le chauffeur de taxi. Face à cela, les clients se voient obligés de payer le prix fort pour une «course». Autant dire que les taxis informels ne sont pas près de disparaître de notre paysage urbain. En outre, pour brasser large, certains optent pour le transport collectif. «Nous essayons de gagner notre pain en offrant un service aux citoyens. Même si les prix du carburant ont augmenté, nous n’avons pas majoré nos tarifs contrairement aux bus et aux taxis qui l’ont fait avant l’entrée en vigueur des hausses», explique Hamid qui exerce le métier de taxi clandestin depuis plus de 20 ans. Ce père de trois enfants affirme travailler parfois plus de 12h par jour pour pouvoir gagner sa vie. Farouk, ancien agent de la Sonelgaz, a consacré sa prime de départ à la retraite à l’achat d’un véhicule qui lui sert de taxi clandestin. «Je suis sorti avec une pension de retraite mensuelle de 3,1 millions de centimes. Donc, je suis obligé de travailler encore pour pouvoir subvenir aux besoins de ma famille. Ma retraite ne me suffit même pour tenir deux semaines», dit-il. Etre un «clandestin» exige quelques sacrifices. L’activité est généralement nocturne lorsque les bus de transports public et les taxis se font rares. Une rareté dont certains profitent pour fixer des tarifs prohibitifs face au désarroi des voyageurs. «Ce sont des suceurs de sang», lance sans ambages Noureddine qui a eu maille à partir avec un taxieur clandestin qui lui a exigé 1.200 DA pour le trajet Beni-Messous-El Biar.

                                       "Le métier de chauffeur de taxi s’est clochardisé"

S’il y a quelqu’un qui voit d’un mauvais œil ce monde parallèle, c’est bien le président de l’Union nationale des chauffeurs de taxi (UNACT), Azziouez Boukerrou. «Plus de 300 taxis fraudeurs activent régulièrement dans la gare routière du Caroubier à Alger et 150 autres à l’aéroport national et international d’Alger», déplore-t-il. Selon lui, la majorité d’entre eux sont des fonctionnaires qui investissent ces lieux surtout en fin d’après-midi. «Ils s’imposent malgré la loi qui punit cette pratique illégale. Leur nombre s’est multiplié ces dernières années et qui a coïncidé avec l’ancienne loi qui permettait la retraite anticipée», ajoute-t-il. Pour Boukerrou, le métier de chauffeur de taxi a perdu toute sa valeur. Il estime que la situation dans ce secteur a atteint le sommet de la clochardisation. «Avant, un chauffeur de taxi était en quelque sorte un guide touristique qui connaissait la ville où il activait coin par coin. Aujourd’hui, on conduit un taxi en qamis, en jogging et même en bermuda», souligne-t-il. Selon lui, le nombre de taxis au niveau national atteint les 150.000 dont 22.000 uniquement dans la capitale.

M. Benkeddada

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Ministère des Moudjahidine
A l’occasion du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, procédera, les 18 et 19 mars  à la célébration de cet événement dans la wilaya de Jijel.

 Machaâl Echahid et El Moudjahid
A l’occasion du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, Machaâl Echahid et le journal El Moudjahid organisent, le 18  mars à 10h, le forum de la mémoire qui sera animé par Me Fatma-Zohra Benbrahem et consacré au Gouvernement provisoire de la République algérienne et à la période de transition entre le 19 mars et le 5 juillet 1962. Un hommage sera rendu au président de l’Exécutif provisoire algérien, le militant Abderrahmane Farès.

 

MDN
*  Le Musée central de l’armée organisera, le 18 mars à 9h30, la célébration de la Fête de la victoire.

* La Direction centrale de l’équipement du ministère de la Défense nationale organise, le 18 mars  à 8h30 au niveau de la Société nationale de production de poids lourds à Rouiba (Alger), la livraison de camions Mercedes-Benz.

*   Le ministère de la Défense nationale organise, le 21 mars à 8h30, une visite guidée au profit des médias, au niveau du groupe spécial d’intervention de la Garde républicaine de Khemisti, Tipasa.

CRA
A l’occasion du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, la présidente du Croissant-Rouge algérien, Saïda Benhabylès, prendra part, le 18 mars  à 10h30 au siège du CRA, à une réception en l’honneur des femmes combattantes.

CACI
La Chambre algérienne de commerce et d’industrie organise, le 18 mars  à 9h à la Safex (Alger), en collaboration avec l’ambassade du Nigeria en Algérie, une journée d’information sur le potentiel des échanges commerciaux et les opportunités d’affaires entre les deux pays.

Salon international de l’industrie agroalimentaire
La 7e édition du Salon international de l’industrie agroalimentaire se tiendra du 27 au 30 mars au Centre des conventions d’Oran.

 Wilaya d’Alger
A l’occasion du 57e anniversaire de la fête de la Victoire, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, présidera, le 19 mars, la cérémonie officielle de la commémoration de cet événement. Le départ se fera à partir du siège de la wilaya à 8h.

Conseil de la concurrence

Le Conseil de la concurrence organisera, le 20 mars, à 9h, à l’hôtel El Aurassi, Alger, avec la collaboration de l’Union algérienne des sociétés d’assurances et de réassurances, une journée d’étude sous le thème «La concurrence et le marché pertinent des assurances».

 

Musée de l’enluminure
Une exposition  collective, composée d’une vingtaine d’œuvres, intitulée Charme et gaîté de la miniature algérienne, se tient jusqu’au 18 avril prochain au Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie à La Casbah d’Alger.

 
Ooredoo
L’ouverture des candidatures au concours «Media Star» d’Ooredoo, dans sa 13e édition, a eu lieu mercredi dernier et se poursuivra jusqu’au 2 mai prochain.

 

Cirque Il Florilegio
Le cirque Amar (Il Florilegio) revient à Alger avec un tout nouveau où se mêlent super-héros, trapézistes, acrobates, l’impressionnant globe de motos, les animaux sauvages et clowns. Les représentations se dérouleront sur le parking du centre commercial Ardis, jusqu’au 1er avril, du dimanche au jeudi à 18h30.

 
Association Ihssan
L’association SOS 3e âge en détresse Ihcène organise, du 16 au 22 mars au Palais des expositions de la Safex (Alger), un défilé de mode caritatif dans le cadre de l’organisation d’un mariage collectif au profit de 60 orphelins et orphelines d’El Ménia.

 Etablissement arts et culture
A l’occasion de la Journée internationale de la femme, l’Etablissement arts et culture, en collaboration avec la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger, organise jusqu’au 4 avril, au centre culturel Mustapha-Kateb, une exposition collective d’artisanat d’art.

 ANR
Le secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine, Belkacem Sahli, animera,  le 18 mars à 10h, au siège du parti, une conférence de presse.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept