Infections nosocomiales: le phénomène prend de l’ampleur
Search
Mercredi 20 Novembre 2019
Journal Electronique

Des experts et des responsables de la santé publique ont appelé les établissements hospitaliers à "investir davantage" dans les produits désinfectants et stérilisants les équipements pour éviter aux malades et au personnel de contracter des maladies nosocomiales, mettant l'accent sur l'importance de l'hygiène et le respect des mesures pour faire face à ce phénomène qui menace la santé publique.

Dans un entretien à l'APS, Pr Abdelkrim Soukhal, expert en épidémiologie a précisé qu'une "mauvaise hygiène des mains, principaux vecteurs de transmission des microbes et des bactéries, du personnel de la santé expose les malades aux affections nosocomiales", rappelant à titre d'exemple l'hôpital de Bologhine d'Alger qui a enregistré, ces dernières années, le décès de plusieurs malades après avoir contracté des infections nosocomiales. Selon les analyses effectuées par l'Institut Pasteur, le tiers des microbes et bactéries répandus en milieu hospitalier est mortel et résistant aux antibiotiques, a-t-il précisé. Qualifiant de "catastrophique" l'hygiène des établissements hospitaliers, Pr Soukhal a indiqué qu'en dépit du fait qu'il veille en permanence sur l'hygiène en milieu hospitalier en donnant des instructions dans ce sens, il a lui même contracté une infection nosocomiale dans l'un des CHU d'Alger qui a nécessité un suivi médical.

Pour sa part, le président de la Société algérienne d'infectiologie, Smaïl Mesbah, ancien directeur de la prévention au ministère de la Santé a mis en garde contre ce phénomène qui menace la santé publique, appelant le personnel du secteur au strict respect des règles d'hygiène, le respect des protocoles de soins, l'amélioration de l'environnement hospitalier, l'intensification des actions de sensibilisation et de formation ainsi que la mobilisation des moyens requis pour réduire la propagation de ce phénomène.

En Algérie, les services hospitaliers enregistrent quotidiennement 54 à 85 tonnes de déchets à risque infectieux, soit 20.000 à 31.000 tonnes/an, a-t-il fait savoir, ajoutant que "si l'Algérie avait respecté les engagements pris dans le cadre du programme de l'alliance mondiale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2013, la propagation de ces bactéries n'aurait pas pris plus d'ampleur". Le directeur du CHU Douéra (Alger ouest), Dr. Mustapha Hamamou a reconnu, pour sa part, "la propagation des microbes à l'intérieur de l'établissement notamment dans les services de brûlures et de chirurgie orthopédique", mais aussi au niveau des services de chirurgie plastique et réparatrice ou encore d'anesthésie-réanimation, affirmant que la structure a pris des mesures strictes et a tracé une nouvelle stratégie de prévention. Rappelant l'acquisition par l'hôpital de nouveaux matériels pour lutter contre ces microbes, Hamamou a fait état également du recours de sa structure à l'utilisation de nouvelles techniques en impliquant l'ensemble des parties prenantes, en sus de l'application de mesures de surveillance. "C'est désolant de voir un patient venir se faire soigner et attraper une autre maladie qui pourrait mettre fin à sa vie sans qu'il ne soit pour autant responsable", a-t-il déploré. Comme mesure de précaution, l'administration procède à la stérilisation des services affectés par ces microbes en fins de semaines pour leur permettre de reprendre leur activité normalement au courant de la semaine, a-t-il souligné. La chef d'unité d'hygiène à la même structure, Dr. Nadjet Bakhsa, a relevé "le non-respect des instructions nationales au sujet de l'hygiène en milieu hospitalier données par un groupe d'experts en 2015", mettant l'accent sur l'impératif renforcement des moyens nécessaires pour lutter contres ces microbes et la consolidation de la surveillance notamment au sein des services les plus touchés. Pour ce faire, poursuit Mme. Bakhsa, il faudrait "déclarer obligatoirement les cas d'atteinte relevés en milieu hospitalier", d'autant que les chiffres jusque-là révélés ne reflètent pas la situation réelle notamment après les études locales et nationales menées sur ce phénomène. Afin de permettre aux établissements hospitaliers de réduire le taux de prévalence, et partant, à chaque service d'exercer ses fonctions de la meilleure façon qui soit, il est nécessaire de séparer le service d'hygiène du service d'infectiologie, a-t-elle conclu.

Santé

    • Stériliser les moustiques pour combattre des maladies

      L'ONU a indiqué jeudi qu'elle allait examiner s'il était possible de combattre des maladies comme la dengue ou Zika en réduisant le nombre de moustiques dans le monde, en traquant et stérilisant les mâles. Le constat de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est sans appel: les moustiques font partie des animaux les plus dangereux par le nombre de décès qu'ils provoquent dans le monde. L'infection à virus Zika, la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune sont ainsi quatre maladies transmises à l'homme par la même espèce de moustique, appelé Aedes aegypti.

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Conseil de la nation

Le Conseil de la nation reprendra ses travaux en séance plénière à partir de dimanche prochain par la présentation du projet de loi de finances 2020 (PLF 2020), suivie, le lendemain, du débat du projet de loi, puis de la présentation et du débat du projet de loi organique modifiant et complétant la loi organique relative aux lois de finances.

Ministère des Transports
Le 4e Salon international du transport et de la logistique, qu’organise la CACI en partenariat avec la Safex au Palais des expositions (Alger), prendra fin le 21 novembre.

Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière lancera la campagne de dépistage du diabète et de l’HTA et leurs complications du 21 au 23 novembre à la place de la Liberté, wilaya de Khenchela.

Ministère des Sports
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, présidera, le 21 novembre, à 18h30, au CCI Abdellatif-Rahal, une cérémonie en l’honneur de l’équipe nationale handisport d’athlétisme.

Ministère de l’Education nationale
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, prendra part aux travaux de la 40e session de la Conférence générale de l’Unesco, qui aura lieu du 12 au 27 novembre à Paris (France).

 Ministère du Travail 

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, en présence du ministre de la Santé, Mohamed Miraoui, et de l’Enseignement supérieur, Tayeb Bouzid, présidera le 21 novembre à partir de 9h au siège du ministère, la rencontre d’évaluation des travaux du comité de concertation intersectoriel.

 

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera, le 21 novembre , à 10h, la 416e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

CNAS

La caisse nationale de sécurité sociale, agence d’Alger lance jusqu’au 21 novembre au niveau des universités d’Alger une campagne d’information et de sensibilisation au profit des étudiants.

 

FCE
Le Forum des chefs d’entreprise, en partenariat avec l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediène et Massachusetts Institute of Technology, organisera, samedi prochain, à 9h, au village universitaire de l’USTHB, une rencontre sous le thème «La recherche & développement et l’innovation en Algérie».

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

Société algérienne de cardiologie
La Société algérienne de cardiologie organisera du 21 au 23 novembre à l’hôtel El Aurassi (Alger), son congrès international qui aura pour thème «les facteurs de risques cardiovasculaires et leurs impacts». 

 

Musée des beaux-arts
A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale Académie des beaux-arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger une exposition «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnol Goya, se tiendra du 21 novembre au 15 décembre prochain au Musée des beaux-arts d’Alger.

 

 Salle Ibn Zeydoun 

A l’occasion de la sortie de son nouvel album «Wlidy», le chanteur Youss donnera, le 21 novembre à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth, à Alger, un concert de musique.

 

Park Mall de Sétif
Le groupe Babylone sera en concert le 30 novembre à 14h à la salle The Dôme Park Mall, Sétif. La première partie sera assurée par Dj. Souhil.

Coupole Mohamed-Boudiaf
Le rappeur franco-algérien Anas se produira pour la première fois en Algérie avec un concert prévu le 21 novembre prochain à partir de 18h à la Coupole du complexe Mohamed-Boudiaf d’Alger. La première partie du spectacle sera assurée par Dj Randall et Zedk.

 

Roche Algérie
Le groupe pharmaceutique Roche Algérie organisera, les 22 et 23 novembre, à 14h30, au Sheraton Alger, le Sommet international de l’oncologie et hématologie.

 

Musée des beaux-arts
A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale Académie des beaux-arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger une exposition «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnol Goya, se tiendra du 21 novembre au 15 décembre prochain au Musée des beaux-arts d’Alger.

Institut français d’Alger

Robert Solé, essayiste et journaliste au journal Le Monde, animera, lundi prochain à 18h, à l’Institut français d’Alger, une conférence sous le titre «Ils ont fait l’Egypte moderne»

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept