Algérie-Chine: un plan de développement pour tirer profit de la Nouvelle route de la soie
Search
Samedi 29 Février 2020
Journal Electronique

L'Algérie doit définir une stratégie de développement à long terme pour pouvoir tirer profit des opportunités de l'initiative chinoise "OBOR" (One blet, One road-la Ceinture et la Route) qu'elle a rejoint fin 2018, a indiqué jeudi à Alger l'expert en intelligence économique, Abdenour Kachi.

"A l'aube du nouveau plan quinquennal 2019-2023 de coopération sino-algérien, la dynamique des nouvelles routes de la soie présentent des opportunités certaines et de nombreux avantages pour l'Algérie", a souligné M. Kachi lors d'une table-ronde organisée par l'Institut national d'études de stratégie globale (INESG) sur l'initiative OBOR, ses enjeux et opportunités.

Toutefois, "l'Algérie doit se doter d'un plan stratégique à long terme (15 à 20 ans) afin de définir par elle-même ses propres axes stratégiques de développement", selon l'expert.

Ce travail, poursuit-il, permettra à l'Algérie d'identifier quels partenariats stratégiques conclure avec ses partenaires dont la Chine.

Rappelant les avantages liés au positionnement politique de l'Algérie notamment les relations historiques d'amitié avec la Chine et les positions communes sur les principales questions internationales, l'expert a appelé à optimiser les relations entretenues avec le géant asiatique en cherchant une place privilégié dans la stratégie de redéploiement mondial de la Chine.

"L'Algérie qui n'a que très récemment et trop timidement marqué son intérêt à cette initiative, doit proposer un projet qui lui permet de tirer profit de ses formidables leviers de développement", a noté M. Kachi citant en particulier, le positionnement dans le bassin méditerranéen, la proximité de l'Europe, la profondeur africaine ainsi que disponibilité de ressources énergétiques et minières et de ressources humaines formées.

Pour lui, il ne s'agit pas pour l'Algérie d'engrener une liste de projets à faire par ou avec la Chine, mais plutôt s'inscrire quelques part dans le redéploiement tentaculaire des routes mondiales du commerce.

Evoquant la place du secteur énergétique dans ce projet, l'expert a estimé que devant les défis énergétiques qui attendent l'Algérie (relance de la production industrielle, grosse consommatrice d'énergie, augmentation annuelle de la population, augmentation de la consommation interne...), l'initiative de la Nouvelle route de la soie peut porter des solutions qui vise également à développer un réseau électrique intercontinental.

"L'Algérie aura sûrement intérêt à examiner les conditions dans lesquelles un axe stratégique fort et une synergie pourraient être construits autour du potentiel solaire algérien. Elle devrait mener une réflexion en profondeur et développer un argumentaire convaincant de manière à sortir du schéma de la Chine qui destine la production d'énergie renouvelable de l'Algérie au seul marché européen", a-t-il souligné.

Concernant les domaines de partenariats avec la Chine dans le cadre de l'initiative "OBOR", l'expert recommande de s'intéresser à la zone transfrontalière de Tamanrasset et à d'autres points de passage transfrontaliers, la constitution d'un rempart vert pour lutter contre la désertification, la création d'écoles des métiers en partenariat et une université de la technologie et du numérique.

Cependant, l'expert préconise, de recourir aux appels à la concurrence internationale dans les domaines des études, de la réalisation, des choix technologiques, des équipements, et des financement qui seront "vitaux" pour les projets de partenariat dans lesquels l'Algérie s'inscrira.

"Le FMI et les experts internationaux ont dès le mois d'avril 2018 alerté sur les risques de la spirale d'endettement générée autour des alternatives chinoises des routes de la soie. L'institution rappelait alors que les projets conclus depuis 2013 étaient majoritairement financés et réalisés par la Chine, aggravant de ce fait le taux d'endettement de nombreux pays et constituant une menace réelle et sérieuse de déséquilibres nationaux", a-t-il averti.

L'Algérie avait identifié, ces dernières années, trois mégaprojets en partenariat avec la Chine: le Port Centre et le pôle industriel de phosphates à l'Est du pays qui sont les deux "à l'arrêt" alors que le projet de mines de fer à Ghara Djebilet est toujours en phase d'étude préliminaire et trouve des difficultés dans sa partie Process compte tenu de la teneur élevé en phosphore du minerai, rappelle M. Kachi.

La balance des échanges commerciaux avec la Chine est marquée par un déséquilibre en faveur du géant asiatique avec des importations avoisinant les 9 milliards de dollars et des exportations algériennes qui ne dépassent pas 0,5 milliard de dollars.

Selon les chiffres du Conseil national économique et social (CNES), plus 55.000 chinois travaillent en Algérie notamment dans le domaine du BTP où la société CSEC comptait à elle seule 245 projets en Algérie à son actif fin 2016.

Lancé en 2013, l'initiative "OBOR" ou la Nouvelle route de la soie initiative consiste à développer un ensemble de liaisons commerciales maritimes, routières et de vois ferroviaires entre la Chine et le reste du monde avec un budget de 1.000 milliards de dollars consacré à ce programme.

Le tracé des Nouvelles routes de la soie couvre une population totale de 4,4 milliards de personnes soit 63% de la population mondiale ainsi que 30% du PIB mondial.

La Chine représente avec les Etats-Unis et l'Allemagne 30% des échanges mondiaux de marchandises en 2018. Elle reste aussi le plus grand exportateur de produits manufacturés avec 13% du volume mondial.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

    • Conférence-débat sur Larbi Tébessi

      Les participants à une conférence historique consacrée à cheikh chahid Larbi Tébessi, tenue lundi dernier à l’université de Tébessa, ont appelé à consacrer davantage d’études et de recherches à cette figure emblématique du réformisme et du nationalisme algérien contemporain. «L’association des oulémas algériens, dirigée par Larbi Tébessi à une époque cruciale de l’histoire nationale, a contribué à la formation de la génération des moudjahidine artisane de la Révolution de Novembre,

Sciences et Technologies

    • Olympiades de l’innovation :: L’Algérienne Sylia Khecheni remporte le Grand Prix

      L’Algérienne Sylia Khecheni a remporté le Grand Prix des Olympiades de l’innovation au Moyen-Orient ainsi que la médaille d’or avec les compliments du jury de cet évènement scientifique qui s’est tenu au Koweït. Pour célébrer cette distinction, une cérémonie a été organisée, ce dimanche( 23-02-2020) , en son honneur au siège du ministère de la Poste et des Télécommunications, en présence des ministres de la Poste et des Télécommunications, et de la Jeunesse et des Sports, respectivement Brahim Boumzar et Sid-Ali Khaldi.

L'agenda

 

Ministère des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères, M.Sabri Boukadoum, rencontrera le 29 février  mars  à 14h15, au siège du MAE, M. Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue arabe.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Tayeb Zitouni, effectuera, le 2 mars prochain, une visite de travail dans la wilaya d’Oum El Bouaghi pour la commémoration du 63e anniversaire de la mort de Mohamed Larbi Ben M’hidi.

Opéra d’Alger

Sous le patronage du ministère de la Culture et dans le cadre de son programme d’activités culturelles, l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih présente, aujourd’hui à 19h30,
A. Dvorak : Symphonie n°8, animée par l’Orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger sous la direction musicale du maestro Amine Kouidri.

UGCAA

L’Union générale des commerçants et artisans algériens organise, le 29 février à 10 h, au siège du secrétariat national sis à
Khraïcia, les travaux de la 3a session ordinaire du conseil national de l’Union.

Salon d’arts plastiques

La 1re édition du Salon collectif d’arts plastiques, intitulé «Le signe entre le geste et le symbole», aura lieu,  le 29 février  à14h30, au centre culturel Mustapha-Kateb, sis à la place Maurice Audin.

Salon de la logistique

Le 4e Symposium international sur la trans-logistique, le transit et l’entreposage des marchandises se tiendra, le 29 février à Alger, sous le thème «La logistique à l’ère du digital».

Musée national du moudjahid
Le Musée national du moudjahid organise, le 2 mars prochain à 10h, au studio du musée, la 445e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate, pour l’enregistrement de leurs témoignages sur le rôle de la femme pendant la guerre de Libération.

RND
Le secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique, Azzedine Mihoubi, présidera, le 29 février à 9h, à la salle des fêtes Zahra sise à la zone industrielle de Ouled Yaïch, les travaux du congrès régional des wilayas du centre.

Exposition d’Arts plastiques
L’exposition d’arts plastiques d’Amel Kamila Hamidou et Samira Merabet, organisée au centre des arts de l’Office Riadh El Feth, Alger, prendra fin aujourd’hui.

 

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept