Bombardement de Sakiet Sidi Youcef : Une action désespérée
Search
Dimanche 29 Mars 2020
Journal Electronique

Entretenir la mémoire des chouhada algériens et tunisiens tombés au champ d’honneur lors du bombardement, le 8 février 1958, de Sakiet Sidi Youssef, est une occasion qui s’offre pour renforcer une relation exceptionnelle qui unit les deux peuples voisins et frères. C’est ce qu’a soutenu, jeudi dernier, le secrétaire général du ministère des Moudjahidine, lors d’une conférence au Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national et la révolution du 1er Novembre 1954, à Alger.

Le forum a vu la présentation de communications scientifiques axées essentiellement sur les raisons, les objectifs et les résultats des bombardements de Sakiet Sidi Youssef, ainsi que les témoignages vivants sur les événements. A l’occasion du 62e anniversaire de ces évènements, le responsable n’a pas manqué de rappeler l’importance de cette commémoration qui symbolise l’union et la fraternité entre les Algériens et les Tunisiens. Selon lui, «la date est symbolique, et il faut en tirer tous les enseignements pour les transmettre aux générations futures». «Les évènements de Sakiet Sidi Youssef, un exemple de résistance, constituaient le gage d’une lutte commune et la fin des espérances de la France coloniale de couper tous les liens de coopération, d’entraide, de solidarité et de combat commun entre les deux peuples, algérien et tunisien», a-t-il poursuivi. Il a rappelé que le bombardement a fait 79 morts, dont 20 enfants, 11 femmes, et 130 blessés. Par ailleurs, le conseiller de l’ambassadeur tunisien, Lotfi Azimi, a estimé que la commémoration de ces évènements témoigne de l’excellente relation qui existe entre les deux peuples depuis les temps reculés. «Le choix du président Kaïs Saïed de réserver sa première visite à l’Algérie se veut une concrétisation de ces valeurs et de ces fortes relations et témoigne de la relation unique qui lie le peuple tunisien avec son voisin et frère algérien», a-t-il renchéri. La conférence, qui a vu la participation de bon nombre de moudjahidine, a permis de mettre l’accent sur la fraternité et la solidarité en temps de guerre. «On dit toujours que le sang des Algériens s’est mêlé à celui des Tunisiens. L’histoire ne se résume pas seulement à cet aspect. On partage une histoire commune et les mêmes valeurs. Ces évènements nous permettent de commémorer nos martyrs mais également de nous rappeler l’histoire qui nous unit à jamais», a lancé un chercheur lors d’une brève intervention. Présent à la conférence, Wasli Mohamed, un Tunisien, professeur d’histoire, a présenté son livre sur la guerre de libération nationale intitulé «Ghardimaou : la base arrière par excellence de la Révolution algérienne». 

 Walid Souahi

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Djazagro

Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais
des expositions des Pins-Maritimes (Alger).

Urbanisme

La revue Vies de Villes organise, le 8 avril prochain à l’Ecole d’hôtellerie et de restauration d’Alger, une journée d’étude sous le thème «Concevoir l’habillage architectural : Esthétique, couleurs, métabolisme et durabilité».

Salon import-export

Le Salon import-export inter-africains Impex 2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Culture

La direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report, à des dates ultérieures, du Festival culturel national annuel du film amazigh (Fcnafa) et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight. Le dépôt des candidatures à ces deux manifestations a été, donc, prolongé.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire
don de sang.

 

Centre d’études diocésain
Le centre d’études diocésain Les Glycines ferme ses portes et annonce la suspension de toutes ses activités culturelles et scientifiques jusqu’à nouvel ordre, et ce, en raison de la pandémie du coronavirus.

 Radio DGSN

L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale émise sur les ondes de la radio Chaîne I, sera consacrée  le  25 mars  à 16h aux dispositifs et
précautions pris pour éviter la propagation  du coronavirus.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept