Maitre Fatima Benbrahem :« Les archives restent verrouillées »
Search
Lundi 24 Février 2020
Journal Electronique

Les autorités françaises ont longtemps occulté la manifestation du 17 octobre 1961 qui a été réprimée de manière sanglante. La préfecture de police de Paris avait alors  déployé 10 000 policiers pour contrer près de 30 000 manifestants.

C’est ce qu’a rappelé, Mercredi Maitre Fatma-Zohra Benbrahem, au forum de la mémoire, organisé par l’association « Machaal Chahid » qui a célébré ce jour historique.

Elle a évoqué les diverses formes de violence citant les arrestations, la torture, le matraquage, ont été utilisés pour mettre fin au mouvement. « Le lendemain, le sinistre Papon, préfet de police a dans un communiqué déclaré qu’il n’a été enregistré que 2 ou 3 morts », a ajouté la conférencière.

Plus tard, la censure imposée aux journalistes et photographes a contribué à l’étouffement de cet énième crime de la France coloniale contre des Algériens sortis pacifiquement dans la rue. « Pendant des décennies, la France a censuré tous les travaux effectués sur cette période sombre et les archives relatives à cette date sont restées verrouillées », a soutenu l’avocate. Mais un événement inattendu a mis à jour la « sanglante nuit du 17 octobre 1961 ». « Le procès de Bordeaux ou le procès Papon s’est tenu en 1997. L’association « Shoah », constituée par de descendants de juifs déportés par le régime de Vichy, ont intenté un procès contre Maurice Papon, secrétaire général de la préfecture de la Gironde qui était durant la seconde guerre mondiale chargé du service des questions juives, à l’époque, pour crimes contre l’humanité », a-t-elle poursuivi. Me Benbrahem s’est attardé sur les péripéties et le verdict du procès . Elle n’a pas manqué de parler de Jean-Luc Einaudi, journaliste et militant politique qui avait écrit un article à l’issue du procès où il avait qualifie « Papon de criminel et responsable de la répression sanglante de la manifestation du 17 octobre 1961 ». « Le journaliste français a dès lors ravivé la mémoire et mis en lumière ce triste événement ». Papon n’avait pas le choix et a poursuivi en justice Einaudi pour diffamation. « C’est alors le début d’une cavale contre le journaliste contre lequel toute la machine judiciaire avait mis des bâtons dans les roues pour l’empêcher de faire éclater la vérité », a estimé l’oratrice. « Jean-Luc Einaudi s’est reconverti en enquêteur hors pair et a pu lever le voile sur ce crime d’Etat », a-t-elle ajouté. Selon elle, son livre « La bataille de Paris » (Seuil 1991) a contribué à ouvrir une des pages les plus sombres de l'histoire commune de l’Algérie et la France. « Plus de cent cinquante personnes sont mortes ou disparues », révélait Jean-Luc Einaudi, dans son ouvrage pointant du doigt la responsabilité des forces de l'ordre. Cet ouvrage avait provoqué un véritable choc dans la société française et connu un succès retentissant. Au terme de la rencontre , DA Meziane qui était en ce jour funeste à Paris a livré un poignant temoignage.

Karima Dehiles    

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Conférence-débat sur Larbi Tébessi

      Les participants à une conférence historique consacrée à cheikh chahid Larbi Tébessi, tenue lundi dernier à l’université de Tébessa, ont appelé à consacrer davantage d’études et de recherches à cette figure emblématique du réformisme et du nationalisme algérien contemporain. «L’association des oulémas algériens, dirigée par Larbi Tébessi à une époque cruciale de l’histoire nationale, a contribué à la formation de la génération des moudjahidine artisane de la Révolution de Novembre,

Sciences et Technologies

    • Olympiades de l’innovation :: L’Algérienne Sylia Khecheni remporte le Grand Prix

      L’Algérienne Sylia Khecheni a remporté le Grand Prix des Olympiades de l’innovation au Moyen-Orient ainsi que la médaille d’or avec les compliments du jury de cet évènement scientifique qui s’est tenu au Koweït. Pour célébrer cette distinction, une cérémonie a été organisée, ce dimanche( 23-02-2020) , en son honneur au siège du ministère de la Poste et des Télécommunications, en présence des ministres de la Poste et des Télécommunications, et de la Jeunesse et des Sports, respectivement Brahim Boumzar et Sid-Ali Khaldi.

L'agenda

Ministère des Moudjahidine
Le ministre des Moudjahidine et des ayants droit, Tayeb Zitouni, effectuera, le 27 février, une visite de travail dans la wilaya d’Ouargla pour présider la cérémonie de commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 27 février 1962 à Ouargla.

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, présidera,le 24 février  à 8h30, au centre de formation de l’ADE de Cherarba (Alger), une rencontre nationale des responsables centraux et locaux de son secteur et des gestionnaires des établissements exploitants chargés du service public de l’eau.

Rencontre de l’industrie pharmaceutique
La 2e édition de la rencontre algéro-française de l’industrie pharmaceutique, de l’équipement et des dispositifs médicaux se tiendra les 25 et et 26 février à l’hôtel Sheraton, Alger.

Salon de la logistique
Le 4e Symposium international sur la trans-logistique, le transit et l’entreposage des marchandises se tiendra, le 29 février à Alger, sous le thème «La logistique à l’ère du digital».

Salon international du textile
La Sarl CGCOM Event organisera, du 25 au 27 février au Centre international des conférences d’Alger, le 4e Salon international du textile, habillement, cuir et équipements, Texstyle-Expo.

Opéra d’Alger
Sous le patronage du ministère de la Culture et dans le cadre de son programme d’activités culturelles, l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh présente, ce le 24 février à 21h, un concert intitulé «Tourath z’men», animé par Lamia Maâdini.

Forum d’El Moudjahid
Le forum recevra, le 24 février à 10h, le directeur de l’Office national du pèlerinage et de la omra, Youssef Azouza.

MDN
La 1re Région militaire organise, du 24 au 26 février, au niveau du centre de regroupement et de la préparation des équipes sportives militaire à Ben Aknoun, le championnat national militaire de judo.

HCI
Le Haut-Conseil islamique organise, les 25 et 26 février, en coopération avec la wilaya de Bordj Bou Arréridj, le colloque international Mohamed-El-Arabi-Ben-Etebani intitulé «La Connaissance nodale et son impact sur l’unité et la stabilité de la nation».

Musée du Moudjahid
Le Musée national du moudjahid organise, le  24 février à 10h, simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 443e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

Expo art plastique 
L’Office Riadh El-Feth organise, jusqu’au 29 février, au centre des arts, une exposition d’arts plastiques, d’Amel Kamila Hamidou et Samira Merabet.
Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

 

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept