Imprimer

Une initiative porteuse d’espoir

La tenue de la conférence de Berlin, à laquelle a pris part le président de la République, a clairement montré que la solution au conflit qui mine ce pays depuis la chute du guide libyen ne pourra être construite sans la contribution de l’Algérie, que d’aucuns l’ont cru d’avoir les mains trop occupées à faire le ménage chez elle et conclu hâtivement au reflux de son influence. La réunion consultative des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye, que vient d’abriter, à quelques jours d’intervalle, la capitale algérienne, confirme aussi, s’il en était besoin, que sa diplomatie n’a rien perdu de sa pertinence ni de sa force de persuasion auprès des différents acteurs pour éloigner le spectre d’une tragédie sanglante et les risques d’une déflagration de toute la région, qui ne manquerait pas d’éclabousser les pays du nord de la Méditerranée. Ce qui les amènera à la nécessité de s’inscrire dans un processus de résolution pacifique de la crise, supervisé par l’ONU et l’UA, afin de faire barrage à toutes les élans belliqueux que prônent des alliés étrangers et de circonstance, pressés de régler le conflit à leur profit. Pour découler de ses principes fondamentaux, la position de l’Algérie n’a pas varié depuis l’éclatement de la crise. Elle a, en effet, toujours préconisé un règlement de la crise par le dialogue inclusif et insisté et veillé que soient préservées l’indépendance de la Libye, son unité et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire. Cette constance, cette sagesse face à l’échec patent de toutes les velléités des acteurs étrangers égoïstement intéressés et son adoption par les pays voisins de la Libye, tel que cela transparaît dans le communiqué concluant la réunion de leurs ministres des Affaires étrangères et à travers les déclarations des chefs de délégation, donnent aujourd’hui plus de chances, d’une part, à l’apaisement de la situation sur le terrain des confrontations et, d’autre part, à l’émergence d’une initiative dans un très proche avenir, porteuse d’un sérieux espoir pour le peuple de Libye de renouer avec la paix et la stabilité. 
Horizons