Search
L'éditorial
Dimanche 23 Septembre 2018
Journal Electronique

Un message de paix et de réconciliation

«Merci l’Algérie», lancé par le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, traduit la reconnaissance de la contribution d’Alger à la promotion de la paix, de la stabilité et de la réconciliation dans une région soumise aux aléas de l’intervention étrangère aux conséquences désastreuses pour le devenir communautaire sahélo-sahélien. «Encore une fois, je tiens à saluer nos frères algériens et le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour la domiciliation des pourparlers dans des conditions de convivialité et d’amitié réelles où jamais nous n’avons senti le moindre mépris et la moindre déconsidération», a souligné le président malien. C’est surtout la matrice des valeurs historiques de l’Algérie du combat pionnier contre le terrorisme et du modèle incontournable de réconciliation nationale. «Il me plaît, Monsieur le Président et cher frère, alors que le peuple malien vient de vous renouveler sa confiance pour parachever votre noble mission à la tête du Mali, de vous réitérer mes sincères félicitations et me féliciter du dialogue constructif et substantiel que nos deux gouvernements ont toujours noué sur les questions ayant trait à la paix et à la sécurité dont les défis et les menaces nous commandent, plus que jamais, de conjuguer nos efforts contre le terrorisme et le crime organisé transnational qui mettent en péril la stabilité et la sécurité de notre région et de nos deux pays», a déclaré le président Bouteflika dans un message  à son homologue malien. L’engagement algérien prône le retour au dialogue de tous les Maliens unis dans la quête d’un avenir de paix et de sécurité, lorsque les armes de l’intervention génèrent le chaos qui fait le lit du terrorisme et du crime organisé sous toutes ses formes. Porté par une expérience riche en enseignements, il se concrétise dans les acquis de l’Accord d’Alger présenté unanimement comme la seule alternative crédible. En pivot de la stabilité, l’Algérie est au cœur du processus de paix et de réconciliation qui «avance bien», a estimé le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, représentant le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, présent à la cérémonie d’investiture avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. «Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour lequel le Mali occupe une place très particulière dans le cœur, est un militant farouche de la préservation de l’unité, de l’intégrité et de la souveraineté du Mali.» Le message algérien est chargé d’espoir de paix à portée de réconciliation malienne.
 Horizons

Préserver les acquis d’Alger

Le «deuxième anniversaire» de l’accord historique d’Alger de décembre 2016 fleure bon les acquis de la stabilité des prix et de la normalisation du marché pétrolier sévèrement touché par la crise et, désormais, retrouvant de belles couleurs d’une organisation dotée d’une «vision unifiée, commune et rapprochée, évoquée récemment par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni. A la veille de la 10e réunion du Comité ministériel conjoint de suivi Opep-non Opep (JMMC), prévue aujourd’hui et demain dans la capitale algérienne et dédiée à la reconnaissance du rôle majeur du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, auquel un vibrant hommage sera rendu, les fondamentaux résistent à cet effort colossal de consolidation du marché frôlant le seuil des 80 dollars. La démarche consensuelle de l’Algérie, portant sur la réduction de la production pour tourner la page de la chute drastique des cours pétroliers, aborde nécessairement une nouvelle étape «importante» pour «connaître la situation du marché pétrolier international et œuvrer au maintien de son équilibre», dira le ministre algérien de l’Energie. «Nous enregistrons actuellement un équilibre entre l’offre et la demande, je pense que les points de vue seront très rapprochés et nous sortirons de cette réunion avec des décisions unifiées», a-t-il plaidé en réponse aux inquiétudes générées par un contexte géopolitique contraignant. L’urgence du respect des engagements de la «déclaration de coopération», adoptée le 30 décembre 2016, et des niveaux de conformité des pays participants s’impose pour garantir un prix «acceptable» et «supportable» évalué entre 70 et 80 dollars le baril. Les retrouvailles d’Alger, marquées par la quête consensuelle de l’équilibre du marché international, seront ainsi consacrées à une évaluation rigoureuse de la situation pour permettre au JMMC de faire des recommandations pour la prochaine réunion de l’Opep appelée à débattre du maintien du niveau de production et de réduction ou de l’adapter en relation avec la demande sur le marché de 2019. Quel qu’en soit le choix de l’option, il est essentiel de préserver les acquis d’Alger qui ont consacré le retour à un équilibre unanimement souhaité.
Horizons

Reconnaissance

L’Algérie est un pays exportateur de paix et de stabilité, autant par son action pour l’apaisement des conflits, le traitement des différends par le dialogue, que pour la lutte contre le terrorisme. Le rapport du département d’état américain pour l’année 2017 rend justice aux efforts que déploie dans ce sens notre pays, évoquant la «forte mobilisation» de nos forces de sécurité pour prévenir les actes terroristes et neutraliser leurs auteurs. L’Algérie, pour avoir eu à souffrir des années durant du terrorisme, n’a eu de cesse, depuis, de travailler à réduire la capacité de nuisance des résidus du terrorisme sur son territoire. Le ministère de la Défense publie ainsi régulièrement les bilans des opérations engagées dans le cadre de cette lutte. La pression continue qu’elle exerce sur les éléments embrigadés dans l’extrémisme violent est également soutenue par un programme de réhabilitation et d’intégration. Une approche positive qui a permis la reddition de nombreux terroristes, avec armes et bagages, réduisant d’autant le degré de nocivité des groupes criminels survivants. La lutte sur le plan idéologique n’est pas en reste. L’Etat algérien s’est, en effet, attelé à soustraire les mosquées à l’influence négative des imams du mal, empêchant ainsi la propagation des doctrines importées qui font la promotion de la violence et de la fitna, tout en favorisant la réappropriation par la société de sa doctrine traditionnelle qui prône davantage la tolérance et la paix. L’approche algérienne en matière de lutte contre le terrorisme ne se limite pas seulement à son territoire. Elle est, en fait, globale. Dans son environnement géopolitique en proie à l’instabilité et à la violence armée, l’Algérie, bien évidemment, se soucie de sécuriser ses frontières afin de se prémunir contre des actions malveillantes ou des tentatives de créer des zones d’instabilité en son sein. Pour ce faire, elle utilise toute la panoplie technologique et tous les moyens humains nécessaires à cette tâche vitale, même si cela lui coûte extrêmement cher sur le plan financier. Plus, le département d’Etat américain n’a pas manqué de le signaler dans son rapport. L’Algérie ne ménage pas ses efforts pour favoriser la paix au niveau régional, au Mali comme en Libye, et coordonne les actions sécuritaires avec les pays du Sahel, tout comme elle reste très active dans les fora internationaux sur toutes les thématiques en relation avec la lutte antiterroriste. C’est ce traitement exhaustif de la problématique du terrorisme qui vaut à l’Algérie d’être aujourd’hui un havre de paix, dans un océan de turbulences, et la reconnaissance de tous les pays menacés par ce fléau.
Horizons

Paix et solidarité

L’Achoura, fête religieuse célébrée aujourd’hui par le peuple algérien, à l’instar de tous les autres peuples musulmans, élève la solidarité au rang de valeur sociale primordiale pour la vie en communauté, à travers l’institution de la zakat, que l’on peut assimiler à un impôt de solidarité que les plus fortunés sont en devoir de verser au profit des catégories sociales les plus démunies. La zakat, au demeurant, est une quote-part prélevée sur les sommes dormantes, non sur le capital investi. Cela ne constitue ainsi aucunement une contrainte à l’accumulation. Mieux, cela incite les plus riches à éviter l’épargne improductive et à réinjecter leur épargne dans le circuit économique à travers l’investissement, avec toutes ses conséquences positives sur la création d’emplois et de richesses, avec in fine une réduction de la pauvreté au sein de la société, favorisant ainsi la stabilité et la paix. La paix et la solidarité sont, en effet, les ingrédients majeurs du cercle vertueux qui permet à chaque individu de s’intégrer harmonieusement au sein de sa société et de goûter au bonheur du vivre-ensemble, en dépit de toutes les différences, qu’elles soient religieuses, politiques, culturelles ou sociales, dont l’humanité, par définition plurielle, est porteuse. Si les Algériens ont réussi à accéder à la paix, grâce à la loi sur la concorde civile et à la Charte pour la paix et la réconciliation initiées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et plébiscitées par le peuple, ils sont en devoir aussi de concrétiser, d’abord pour eux-mêmes, cette ambition du vivre-ensemble, un credo dont les plus hautes autorités politiques ont tracé les premiers sillons pour raffermir les liens nationaux et un chemin pour baliser les relations internationales. Plus large, en effet, est la sphère vertueuse, moins ont de chance que se créent, au niveau régional, ces situations conflictuelles si dommageables à la paix et au progrès social, notamment des peuples de notre continent, qui ont souffert de tant d’ostracisme des décennies, sinon des siècles durant.
 Horizons

Sous le sceau de la compréhension

L’Allemagne, divisée ou réunifiée, a toujours été un partenaire important pour notre pays. C’est une des économies les plus fortes d’Europe, voire du monde, avec laquelle des opportunités d’affaires et de partenariats peuvent donner un contenu concret à une relation que n’entache aucun contentieux historique ou diplomatique. Les liens ne datent pas d’aujourd’hui. Les entreprises allemandes ont pris une part active dans le développement de notre pays qui a, par ailleurs, bénéficié, par l’envoi d’étudiants et de techniciens, de l’expertise allemande réputée dans le monde entier. De nos jours, elles sont également présentes, à l’image de Volkswagen, Henkel ou Amenhyd qui créent de l’emploi et contribuent à la diversification et à la modernisation du tissu industriel national. Depuis quelques années, Berlin se tourne davantage vers le continent africain et le monde arabe pour renforcer les liens économiques, mais également culturels. Les relations entre les deux pays n’ont jamais souffert d’incompréhension ou de malentendus. Même la question des citoyens algériens en situation irrégulière sur les bords du Rhin n’a pas conduit à un raidissement de part et d’autre. Elle est traitée dans un esprit de compréhension mutuelle.
La visite de Merkel dans notre pays a été un grand moment d’amitié. En se rendant au sanctuaire du Martyr puis dans un lycée à Hussein Dey pour visiter des classes d'enseignement de la langue allemande, la chancelière a tenu à témoigner
de son intérêt pour la société et son histoire. Elle qui vient d’un pays où le poids du passé
est pesant a dû peser son geste chargé de beaucoup de significations.
Outre ses rencontres avec les hauts responsables du pays, à leur tête le président de la République, la visite a permis également d’approfondir le dialogue politique et de tisser davantage de liens entre les hommes d’affaires des deux pays. Les domaines où des projets peuvent se concrétiser sont multiples. Nul doute que le séjour de Merkel à Alger et le forum d’affaires qui réunit les opérateurs vont ouvrir de nouvelles perspectives qui hisseront les relations bilatérales à un niveau supérieur.
Horizons

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

APN

La commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur et des affaires religieuses de l’Assemblée populaire nationale recevra, lundi 24 septembre à 10h, Tahar Hadjar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

APN

Le président de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté nationale établie à l’étranger, Abdelhamid Si Afif, présidera lundi 24 septembre deux rencontres diplomatiques, la première, à 10h30, avec le groupe parlementaire d’amitié algéro-français et la deuxième, à 13h30, avec le groupe parlementaire d’amitié algéro-japonais.

Ministère du Tourisme

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, présidera, lundi 24 septembre à 9h à l’hôtel Mazafran, une rencontre-bilan sur la saison estivale 2018.

Ministère des Travaux publics

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, effectuera lundi 24 septembreune visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’El Bayadh.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, effectuera lundi 24 septembre une visite de travail dans la wilaya de Blida.

Ministère de l’Industrie

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, effectuera lundi 24 septembre et demain une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Batna.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organise, lundi 24 septembre à 9h à l’Institut national de santé publique, une journée d’information sur la rage.

Sipsa-Sima

Le cercle de réflexion Filaha Innove organise, lundi 24 septembre à 10h à la Chambre nationale de l’agriculture à la Safex (Alger), une conférence de presse sous le thème «Pour une agriculture intelligente face au défi d’une sécurité sanitaire alimentaire durable».

Ministères de l’Industrie et de l’Enseignement supérieur

Sous l’égide des ministères de l’Industrie et des Mines et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et en marge de la réunion concernant le projet Erasmus+, l’inauguration du «SM Weld Welding Centre (Centre de soudage) aura lieu, mardi 24 septembre à 9h au CTMC, à Beni Amrane (Boumerdès).

Safem

La cérémonie d’inauguration officielle du 3e Salon international de la formation et des métiers d’avenir aura lieu, lundi 24 septembre à 11h, à la Safex (Alger).

Mechaâl Echahid

A l’occasion du 56e anniversaire de la désignation du premier gouvernement de l’Algérie indépendante, le forum de la mémoire d’El Moudjahid, en coordination avec l’association Mechaâl Echahid, organisera, demain à 10h, un hommage au premier ministre du Commerce, Mohamed Khobzi.

Forum du Courrier d’Algérie

Le forum du Courrier d’Algérie recevra, lundi 24 septembre à 10h30, l’invité de la semaine, Lakhdar Bouregaâ, commandant et officier supérieur de la Wilaya IV historique.

HCI

Sous le haut patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé, les 24 et 25 novembre au Palais de la culture à Alger, sous le thème «Assurance takafoul et son rôle dans le développement économique global».

Coupole Mohamed-Boudiaf

Le rappeur français d’origine congolaise, Gandhi Djuna, alias maître Gims, sera en concert, le 28 septembre à 20h, à la Coupole du complexe sportif Mohamed-Boudiaf (Alger).

Musée national du moudjahid 

Le Musée national du moudjahid organise,lundi 24 septembre à 10h, simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 296e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

HCLA

A l’occasion de 20e anniversaire de sa création, le Haut-Conseil de la langue arabe organisera,  24 et 25 septembre à 9h30 à la Bibliothèque nationale d’El Hamma (Alger), une conférence scientifique.

ACPMO

A l’occasion de l’anniversaire du décès du chanteur Cheb Hasni, le 29 septembre 2018, l’Association art, culture et protection du patrimoine musical oranais organisera au palais des sports Hamou-Boutlélis à Oran de 14h à 00h un grand concert.

Entretien

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept