Search
L'éditorial
Samedi 17 Novembre 2018
Journal Electronique

Le fruit d’une stratégie

La décision a surpris, doublement d'ailleurs, car il s'agissait d'une bonne nouvelle pour tous les Algériens qui peuvent dorénavant naviguer sur internet grâce à un débit qui passe du simple au double, sans qu’ils aient à débourser le moindre supplément. Si les intarissables récriminations des Algériens à propos des services internet viennent d'être reléguées au passé, ce n'est certainement ni le fruit d'un hasard ni d'un accès de générosité d'Algérie Télécom et de sa tutelle. L'Algérie investit depuis de longues années dans la construction et l'équipement de son réseau. Avec un pays de la dimension d'un continent et un respect quasi religieux du principe d'équité entre les citoyens et les régions —  la ministre de la PTTN a d'ailleurs souligné que «l'accès équitable à l'internet constitue la base des politiques publiques» —, ces investissements, aussi colossaux qu'ils paraissaient, ne pouvaient fructifier sur le court terme. Aujourd'hui, des milliers de kilomètres de fibre optique parcourent le territoire jusque dans ses moindres recoins et, dans le ciel, un satellite, propriété algérienne, rayonne sur toute l'Afrique du Nord et toute la zone sahélienne. Le temps de latence de tous ces investissements est ainsi bel et bien arrivé à son terme, et il est donc naturel que les Algériens puissent en goûter les premiers fruits. L'avenir se réserve le meilleur, comme le citoyen lambda pourra le constater dans l'amélioration de l'accès aux multiples services de la technologie moderne, à mesure que les différentes phases de la stratégie nationale de transition vers le numérique parviennent à maturation et que se mettent en place les différents éléments du puzzle. Ce n'est en effet qu'un début. L'internet pour tous aujourd'hui, l'administration virtuelle pour demain et la dématérialisation pour fluidifier les échanges commerciaux n'est elle même pas pour longtemps. Ce sont les prémices d'une Algérie nouvelle, arrimée à la modernité et, surtout, sur la voie de son ambition, celle d'être un pays émergent, économiquement bâti sur une prospérité pérenne, politiquement stable et rayonnant sur les plans culturel et scientifique.
Horizons

Les Libyens maîtres de leur destin

Le retour au plan de paix des Nations unies qui «fait consensus» et une solution libyo-libyenne constituent les fondements d’une «approche inclusive» de la crise générée par l’intervention militaire occidentale et aggravée par les ingérences des puissances étrangères. La rencontre de Palerme, marquée par la présence du président du Conseil présidentiel, Fayez Al-Sarraj, du commandant en chef des forces armées, Khalifa Hafter, des pays voisins dont l’Algérie, représentée par le Premier ministre Ahmed Ouyahia, représentant personnel du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de l’envoyé spécial des Nations unies pour la Libye, Ghassan Salamé, du président du Conseil des ministres italien, Giuseppe Conte, du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, du Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, traduit indéniablement l’engagement ferme de la communauté internationale et des Libyens à donner enfin toutes ses chances au processus de réconciliation et de stabilisation de la Libye livrée à la guerre fratricide des milices et à la lutte de leadership porteuse de risque d’éclatement dans un pays totalement démembré et au bord de l’effondrement. Les dirigeants libyens, pleinement soutenus par les pays voisins et encouragés par l’émissaire onusien, Ghassan Salamé, ont clairement manifesté leur volonté de coopérer à la prochaine «conférence nationale», prévue au printemps, pour faire taire les divergences et asseoir les bases d’une «approche inclusive». Face à une impasse persistante, la responsabilité est d’abord libyenne, d’autant que «la forte cohésion internationale» participe au renforcement du processus de stabilisation tributaire du respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Libye et, en définitive, du choix souverain du peuple libyen. «Votre destin est entre vos mains», a déclaré l’émissaire onusien. Constamment présente aux côtés de la Libye, l’Algérie a de tout temps prôné le dialogue libyen et déployé tous les efforts pour rapprocher les différents acteurs libyens, en privilégiant la démarche onusienne dans la recherche d’une solution légale et légitime aux antipodes de l’aventure guerrière. A Palerme, le Premier ministre Ahmed Ouyahia a tenu à lancer un appel du cœur aux autres acteurs de la communauté internationale, leur demandant de «laisser leurs ambitions pour un peu plus tard, car, pour le moment, nous avons tous une seule ambition, celle de sauver la Libye et, donc, de nous insérer tous sous le toit des Nations unies». Aux Libyens, il appartient de suivre le modèle algérien de réconciliation pour tourner la page des divisions et regagner le chemin de la paix.
Horizons

Le métro des grandes attentes citoyennes

Comme le dit si bien l’adage, il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. La cécité politique faisant son œuvre macabre et le dogmatisme s’affaire injustement et vainement à voiler le visage rayonnant de l’Algérie de la démocratie, des acquis sociaux et de la modernité. Et si à l’orée de l’année prochaine, elle aura son aéroport international digne de son statut de pays émergent, des avancées tout aussi palpables dans les chantiers du réseau routier, portuaire et aéroportuaire, dont les retombées sur la qualité de vie des citoyens sont indéniables, sont enregistrées. La mue affectera le paysage relooké des transports dotés de nouvelles acquisitions inhérentes à la station de l’aéroport dont le taux d’avancement des travaux est estimé à 52%. Le métro des grandes attentes citoyennes, enregistrant plus de 160 millions d’usagers, est désormais une réalité tangible que nul ne peut ignorer. Hier, lors de l’inauguration des stations Ali-Boumendjel et Gué-de-Constantine, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, a abordé la problématique du transport dans l’amélioration du quotidien des citoyens et la résorption du chômage. «Ce sont deux nouvelles stations importantes», dira-t-il, qui contribueront au désengorgement de la capitale à forte densité démographique et au désenclavement des localités périphériques. «Avec ces réalisations, 200.000 voyageurs emprunteront chaque jour le métro», a précisé le ministre. Dans les quartiers populaires de la place des Martyrs jusqu’à Aïn Naâdja en passant par Ali-Boumendjel et Gué-de-Constantine, le métro a fait une entrée fracassante dans la vie des populations confrontées, il y a peu, à la marginalisation, à l’éloignement et au calvaire des moyens de transport aléatoires. Qui peut encore douter des bienfaits du développement intégré tourné vers la satisfaction des besoins essentiels de la société ?
Horizons

Reconnaissance

L’insécurité et le terrorisme pèsent sur tous les pays. Ceux de la vieille Europe n’y échappent pas, même s’ils ont longtemps vécu dans la dénégation de ces fléaux des temps modernes qu’ils ont cru être réservés, derrière le confort des murs et barrières qu’ils ont érigés, comme une fatalité, aux moins nantis, aux plus fragiles. L’Algérie, quand elle en était la victime, n’avait eu de cesse de dénoncer cette attitude pour le moins inconsciente, sinon cynique, en avertissant que le terrorisme ne connaissait pas de frontières et que l’insécurité était dangereusement contagieuse. Le temps s’est chargé de lui donner raison et d’amener graduellement ses voisins de la rive Nord à se rallier à ses vues et à adopter une position plus respectueuse du combat que l’Algérie a mené et de l’expérience qu’elle a acquise dans le feu de l’action, aujourd’hui reconnue et sollicitée de partout. La déclaration de la haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Mme Federica Mogherini, en visite en Algérie dans le cadre de la 2e session du Dialogue Algérie-UE de haut niveau sur la sécurité régionale et la lutte contre le terrorisme, est suffisamment expressive de ce changement parmi ses partenaires européens. «L’Algérie et l’Union européenne, a-t-elle indiqué, sont des partenaires naturels dans le dialogue de haut niveau sur la sécurité régionale et la lutte contre le terrorisme.» Ce rapprochement est aussi une reconnaissance du poids et du rôle incontournable de l’Algérie dans la stabilisation de la région, à travers les dossiers de la Libye et du Sahel, qui donnent aujourd’hui tant de soucis au Vieux Continent, à travers notamment les flux incessants d’immigrants clandestins et tous les dangers que cela peut charrier. Les récentes et successives visites en Algérie de la chancelière allemande, du président du Conseil italien et du chef de la diplomatie espagnole renseignent sur cette recherche du soutien de l’Algérie. Mais dans l’agenda de Mogherini, il n’y a pas que ces dossiers qui peuvent, en effet, trouver une oreille attentive à Alger. Celui de l’état des relations entre l’Algérie et l’Europe sera également discuté, avec moins de sérénité, peut-être, en raison des insatisfactions algériennes au titre des résultats induits par un accord d’association peu équilibré, même si l’Union européenne a semblé esquisser un geste de compréhension, qualifié certes d’évolution positive mais qui ne reste qu’un début sur le chemin d’un véritable partenariat.
Horizons

La paix algérienne

L’Algérie est présente au rendez-vous parisien pour apporter sa contribution au débat sur l’interactivité de la paix et de la gouvernance mondiale. La participation du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, désigné par le président Abdelaziz Bouteflika pour le représenter au Forum des chefs d’Etat et de gouvernement, qui est accompagné du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, traduit un engagement résolu pour la promotion de la paix, du dialogue et de la coopération afin de combattre les effets désastreux de la mondialisation et de l’interventionnisme coupables à la fois d’inégalités croissantes et de chaos destructeur dramatiquement vécu par le monde africain et arabo-musulman. Elle se situe en droite ligne de la vocation du Forum, lancé hier en présence de plus de 60 chefs d’Etat et de gouvernement pour réinventer le multilatéralisme et toutes les formes de coopération contemporaine pour que la paix gagne chaque jour du terrain à l’heure où la logique de puissance, l’unilatéralisme et le protectionnisme exacerbé font redouter le pire dans un monde marqué par le retour des vieux démons de la discrimination, de l’intolérance, de la xénophobie et de l’islamophobie. Cette prise de conscience d’un monde plus solidaire, plus juste et plus humain, davantage confortée par l’héritage douloureux de la Première Guerre mondiale, provoquant 18,6 millions de morts dont 8 millions de civils, est salutaire. Dans cette guerre qui ne la concernait pas, l’Algérie, pliant alors sous le joug colonial, a participé au combat en pourvoyeuse de ressources matérielles et en hommes (175.000 soldats mobilisés). Les Algériens, au vu de l’importance de cet effort de guerre et des sacrifices consentis (plus de 25.000 morts), ont inscrit en lettres d’or leur combat pour la liberté des peuples qu’ils ont mené les armes à la main. Confirmant plus tard, leur engagement pour la paix en menant seuls la lutte pionnière contre le terrorisme destructeur. Aujourd’hui, en modèle de la réconciliation achevée et en pivot de la paix, de la sécurité et de la stabilité régionale, l’Algérie est toujours mobilisée pour la défense des valeurs de liberté, de dialogue et de coopération.
 Horizons

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Solidarité

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, présidera, le 18 novembre  à 8h30, à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale, la cérémonie d’ouverture d’une rencontre nationale sous le slogan «Pour une meilleure prise en charge».

Ministère du Commerce
Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, effectuera, le 17 novembre , une visite de travail dans la wilaya de Sétif.

Ministère des Travaux publics

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, présidera, le 18 novembre, au port d’Alger, la cérémonie de réception de neuf remorqueurs.

Ministère de la Jeunesse

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, effectuera, le 18 novembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Médéa.

Ministère des Moudjahidine
Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera, les 17 et 18 novembre, une visite de travail dans la wilaya de Médéa et présidera une rencontre autour de la guerre de Libération dans la région d’Oued Souf.

CNPSR et Stop agressivité routière
Le Centre national de prévention et de sécurité routière et Stop agressivité routière organisent, le 16 novembre, à l’occasion de la Journée mondiale du souvenir des victimes d’accidents de la route, une caravane de sensibilisation en scooter et moto depuis Alger jusqu’à  Taghit (Béchar).

Ministère des Ressources en eau

Le ministère des Ressources en eau organisera, en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et celui de l’Environnement et des Energies renouvelables, le 17 novembre à 8h30, au CIC Abdellatif-Rahal (Alger), une journée d’étude sur la nouvelle stratégie nationale de lutte contre les inondations.

 

HCA
Le Haut-Commissariat à l’amazighité organisera, le 17 novembre à 10h, à la salle de cinéma «El Khiyam», une cérémonie en hommage à Khedidja Hamsi pour l’ensemble de sa riche carrière de créatrice de mode amazigh, de chanteuse et de comédienne.

HCI

Sous le haut patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé les 24 et 25 novembre au palais de la culture à Alger, sur le thème «L’assurance takâfoul et son rôle dans le développement économique global».

 

 CityCAD
La deuxième édition du CityCAD (Building and City Development Processes), qui se tiendra sous le parrainage du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, est programmée pour le 27 novembre à l’Ecole supérieure de l’hôtellerie et de restauration d’Aïn Benian (Alger).

Musique andalouse
La fondation cheikh Abdelkrim Dali organise, du 15 au 19 novembre, la 2e édition du concours national de la meilleure interprétation du chant andalou  «Prix Abdelkrim Dali». A cette occasion, une conférence de presse aura lieu le 07 novembre  à 11h, à l’hôtel Oasis

 USTHB

L’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediène organisera, du 17 au 22 novembre, le 1er cours international en expérimentation animale AASEA.  

 TAJ
Le parti Taj organisera, le 17 novembre, à partir de 10h, à la maison de la culture de Tébessa, son congrès de la wilaya qui sera présidé par Amar Ghoul.

 

CIOAME-ONU
La cérémonie officielle d’ouverture des travaux de la 2e édition de la Conférence internationale des ONG africaines membres de l’Ecococ des Nations unies aura lieu du 19 au 21 novembre au CIC Abdellatif-Rahal (Alger).

 

DGSN
A l’occasion de la Journée mondiale de la préservation des droits de l’enfant coïncidant avec le 20 novembre de chaque année, l’émission «Fi Assamim» de l’espace radio de la Sûreté nationale, diffusée sur les ondes de la Chaîne I à 16h, sera consacrée demain au «au rôle de l’institution de la police dans la préservation et la promotion des droits de l’enfant».



Wilaya d’Alger
La wilaya d’Alger organisera, le 19 novembre, la 24e opération de relogement de 70 familles dans la commune de Hammamet, circonscription de Chéraga.

 

 

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept