Ammar Belhimer : La cohésion peuple-armée demeure inébranlable
Search
Dimanche 28 Février 2021
Journal Electronique

En Algérie, l’armée et le peuple «sont l’incarnation du passé et du présent communs et du futur prometteur pour lequel nos glorieux chouhada ont payé un lourd tribu à travers la plus héroïque épopée de lutte et de résistance face à l’une des plus puissantes forces coloniales».

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a affirmé, hier, qu’en décrétant le 22 février Journée nationale de fraternité et de cohésion peuple-armée, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, «a donné tout leur sens aux valeurs de solidarité, d’unité, de fraternité et de cohésion entre le peuple et son armée», ajoutant que cette cohésion «a mis en échec, lors du hirak, toutes les tentatives de sa fissuration ou étiolement». «En décrétant le 22 février Journée nationale de la fraternité et de la cohésion peuple-armée, le président Tebboune a donné tout leur sens aux valeurs de solidarité, d’unité, de fraternité et de cohésion entre le peuple et son armée au service de la démocratie et du développement, escomptés à travers tout le territoire national», a affirmé Belhimer à l’occasion de la célébration du 2e anniversaire de cette journée nationale. Cette cohésion, demeurée inébranlable face à toutes les secousses, a-t-il poursuivi, «a mis en échec toutes les tentatives de sa fissuration ou affaiblissement, lors du hirak du 22 février 2019, dont nous célébrons le 2e anniversaire en étant tournés vers l’édification de l’Algérie nouvelle». «L’institution de cette Journée vient consacrer un lien authentique et exceptionnel reflétant l’attache historique puissante entre l’Armée nationale populaire et la nation», a-t-il souligné, faisant remarquer qu’en Algérie, l’armée et le peuple «sont l’incarnation du passé et du présent communs et du futur prometteur pour lequel nos glorieux chouhada ont payé un lourd tribu à travers la plus héroïque épopée de lutte et de résistance face à l’une des plus puissantes forces coloniales».
Evoquant la conjoncture sanitaire particulière induite par la pandémie de la Covid-19, le ministre de la Communication a relevé que l’Algérie a pu, en peu de temps, engager le processus de changement et de renouveau pour asseoir la démocratie représentative, participative et effective, fondée sur la promotion du système des droits et libertés et l’adaptation à l’évolution technologique croissante.  
Pour le porte-parole du gouvernement, cet effort national, «traduisant» les engagements du président de la République d’opérer des changements «radicaux» et des mutations «qualitatives» afin de jeter les bases «d’un Etat de droit» et éradiquer les racines de la corruption, «a été couronné par une nouvelle Constitution consolidant les libertés et les droits notamment des femmes et des jeunes». Il a cité, dans le cadre de ces acquis, le chantier de l’avant-projet de la révision de la loi organique relative au régime électoral. Le ministre a évoqué, en outre, la grâce présidentielle décidée par le président de la République au profit de nombre de détenus dans le cadre des démarches visant à instaurer un climat d’apaisement et de la main tendue pour «l’édification de l’Etat de droit et de justice, rêvé par nos valeureux chouhada et revendiqué par le hirak béni, il y a deux ans».

Des tentatives sournoises d’investir le hirak
Mettant en avant des «tentatives sournoises des ennemis de l’Algérie d’investir le hirak», Belhimer a cité «une guerre électronique, concentrée et vile, ciblant aussi bien les éléments à la base de la force de l’Algérie que le lien synergique exceptionnel entre l’armée et la nation». «Lorsque nous disons que l’armée et le peuple sont indivisibles, c’est là une réalité. Une réalité confirmée dans un passé récent par la naissance de l’Armée de libération nationale des entrailles du peuple, dont les enfants sécurisaient les voies aux révolutionnaires et les femmes assuraient aux moudjahidine les soins, la nourriture et même l’habillement», a déclaré Belhimer au sujet du lien entre le peuple algérien et son armée. «L’estime et le respect envers l’Armée nationale populaire, transmis de génération en génération après l’indépendance, expliquent l’engouement des Algériens à inscrire leurs enfants, filles et garçons, dans les écoles des cadets de la nation en témoignage de leur fierté de sa fidélité, sans égale, à la patrie», a ajouté le ministre. Outre ses missions constitutionnelles de préservation de l’indépendance nationale et de défense de la souveraineté nationale, «l’armée algérienne demeure attachée au devoir de servir les citoyens à travers l’ensemble du pays», a encore fait remarquer le ministre, rappelant que les forces de l’ANP «ont parcouru des milliers de kilomètres pour acheminer les équipements médicaux et le vaccin contre le coronavirus». «Elles se déplacent régulièrement aux points les plus reculés du pays pour assurer les soins médicaux aux populations et veillent à être toujours à l’avant-garde des secours au profit des Algériens en cas de crises ou de catastrophes, quelles qu’en soient la nature et l’ampleur», a-t-il poursuivi. «L’ANP, qui a protégé et accompagné hier le processus du hirak avec un professionnalisme, reconnu et salué, poursuit aujourd’hui sa contribution à l’édification de l’Algérie nouvelle, grâce aux cerveaux et bras des enfants du peuple, qui aspire à la véritable démocratie et au développement escomptés», a conclu Belhimer.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda


UGCAA
L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) organise le 3 mars à 9h30 au siège de l’Union, une conférence de presse qui sera animée par la présidente de la Fédération des crèches et maternelles, Mme Nouara Ben Kharouf,  sur l’impact de la Covid-19 sur ces établissements.


Ministère de la Culture

La Palais de la culture d’Alger organisera, le 27 février à 14h, la cérémonie de récompense des lauréats des concours de calligraphie arabe et de mosaïque.


Musée du moudjahid
Dans le cadre de la célébration des manifestations du 27 février 1962 survenues à Ouargla, le Musée national du moudjahid organisera, le  25 février , à 14h, une conférence intitulée «Le Sahara algérien dans la stratégie coloniale française».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept