Mustapha Aouci, directeur de l’emploi : «Nous avons satisfaits 78,37% des offres d’emploi en 2020»
Search
Jeudi 04 Mars 2021
Journal Electronique

Le directeur wilaya de l’emploi, Mustapha Aouci, revient dans cet entretien sur la situation de l’emploi dans la wilaya de Tizi Ouzou, et ce, en dressant un bilan de l’année 2020.
Entretien réalisé Rachid H



Quel bilan faites-vous en matière d’emploi, pour    l’année qui vient de s’achever?
Il faut dire que la crise de la pandémie du coronavirus a été durement ressentie par le monde économique qui reste un important pourvoyeur d’emploi. Cette crise a touché pratiquement tous les secteurs d’activité. Qu’à cela ne tienne, nous avons tout de même réussi avec nos partenaires à satisfaire 78,37% des offres d’emploi. Aussi au cours de cette année 2020, nous avons enregistré  44 159 demandes d’emploi. Comme nous avons aussi reçu et collecté 12 951 offres dont nous avons satisfait 10 150  dont 9 159 dans le secteur  économique privé. Ce qui représente un taux de placement de 78,37%. A ces placements, il ya lieu d’ajouter les 158 placements dans le cadre du contrat de travail aidé qui ont vu leurs contrats reconduits.
Quel a été l’apport des dispositifs d’aides à l’emploi  initiés par les pouvoirs publics?
Les dispositifs  Cnac, Angem et Anade ont généré 1 577 emplois durant 2020 au cours de laquelle il a été financé 906 dossiers dans le cadre de ces dispositifs. Aussi dans le détail l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (Anade) a financé 109 dossiers ayant généré 336 emplois. La Caisse nationale d’assurance chômage (Cnac) pour sa part a pris en charge 146 dossiers qui ont produit 316 emplois et enfin le Fonds national de soutien au microcrédit ou  Angem, ce sont 651 dossiers qui ont été ficelés et financés pour une création de 925 emplois.

Souvent les jeunes promoteurs ayant contracté des crédits dans le cadre des dispositifs Ansej et Cnac, se plaignent des difficultés à accéder à la commande publique...
Dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de l’article 87 relatives à l’octroi de 20% de la commande publique aux micro-entreprises Ansej, Cnac, nous avons enregistré un nombre de 37 marchés qui ont été confiés à de jeunes promoteurs pour un montant global de plus de 144 millions de dinars. Cet octroi a permis la création de 152 emplois supplémentaires au cours de  cette année 2020. Il est à noter aussi que depuis 2012 le nombre total de marchés confiés aux promoteurs Anade ex Ansej, Cnac, est de 595 pour une valeur globale de 1,7 milliards de dinars ayant généré un nombre de postes d’emploi supplémentaires de 3 307. Comme il est bon aussi de rappeler que les dispositions prévues dans cet octroi des 20% des marchés publics, ces derniers ne doivent pas dépasser  les 12 millions de dinars pour justement permettre aux jeunes prometteurs de faire face au cahier des charges.

Des dispositions légales prévoient également, l’attribution de locaux aux jeunes promoteurs. Qu’en est-il pour cette opération ?
Cette opération suit toujours son cours. Ainsi sur les 219 locaux OPGI réservés aux promoteurs Ansej, Cnac et Angem, 167 locaux ont fait l’objet d’attribution par la commission de wilaya soit un taux de 76.25%. Ils en prendront possession après que les contrats de location et les cahiers des charges qui sont en préparation seront finalisés par l’OPGI propriétaire des  lieux. C’est vous dire que les micro-entreprises créées dans le cadre de l’Ansej, Cnac et Angem; en-sus du plan de charge octroyé dans le cadre des 20% de la commande publique; ont bénéficié de locaux OPGI avec un allégement des charges locatives et des contraintes liées à l’instabilité de leur localisation.

Et concernant les emplois créés dans le cadre de l’insertion professionnelle
Dans le cadre du dispositif d'aide a l'insertion professionnelle (DAIP), nous avons réussi à créer 1 239 emplois. Alors que pour le  Contrat de travail aidé (CTA) qui est un contrat de travail au sens de la loi 90.11 relative aux relations de travail, nous avons créé 158 emplois. Avec ces deux dispositifs, il y a lieu d’ajouter les 559 emplois créés dans la fonction publique. Soit un total, tous dispositifs confondus, de 13 683 emplois créés au cours de l’année 2020.

Mais ces derniers jours, de nombreux jeunes recrutés dans le cadre des dispositifs DAIP observent des sit-in pour exiger leur intégration définitive. Où en est cette opération?
Vous faites bien d’en parler pour bien expliquer les choses et surtout éclairer les jeunes qui, comme vous le dites, réclament leur intégration. En exécution des instructions du décret exécutif n°19-336 du 08/12/2019 portant intégration des bénéficiaires du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle  (DAIP) et à l’insertion sociale des diplômés (PID), et en application de la circulaire interministérielle n°25 du 16/12/2019 fixant les modalités du décret exécutif précité, cette opération d’intégration concerne 4 862 bénéficiaires dont 1 223 du   PID transférés de la Dass vers l’Anem.

Mais concrètement où en sont les choses ?    
 Il serait bon de rappeler tout d’abord les étapes de cette opération. Elle est répartie en trois phases, à savoir les bénéficiaires ayant plus de huit ans d’expérience dans le dispositif  DAIP et qui sont sur leurs postes de travail au 31/10/2019 et qui s’élèvent à 1 067. Il est à noter qu’à la date du 15/02/2021, 853 arrêtés d’intégrations ont été établis et visés respectivement par la Fonction publique et le Contrôleur financier. L’opération se poursuit avec notamment le redéploiement des bénéficiaires DAIP en intra et inter-secteurs à l’effet de consommer l’ensemble des postes restés vacants même au-delà de la date du 31/12/2020 avec éventuellement une prise en charge sur le budget 2021, et ce, en attente de la mise en place des états «B», plan de gestion des ressources humaines «PGRH» des secteurs des institutions et administrations publiques (IAP). Ceci pour la première phase. La seconde concerne les bénéficiaires ayant de cinq à huit ans d’expérience dans leurs postes et qui sont au nombre de          1 143. Enfin en dernier lieu, les bénéficiaires ayant trois ans et moins dont 2 652 jeunes sont concernés. Il y a lieu de noter que concernant la deuxième phase (3 ans, 8 ans) pour les secteurs ayant déjà finalisé la première phase 206 arrêtés ont été établis et visés respectivement par la Fonction publique et le Contrôleur financier. De ce fait, le nombre global des bénéficiaires DAIP intégrés est de 1 059. Il demeure entendu que les DAIP concernés par l’intégration dans le cadre de la première phase (exercice 2019) dont les dossiers de base ont été en totalité déposés auprès de leurs secteurs employeurs, vont continuer à percevoir leurs rémunérations jusqu’à leur intégration dans des postes budgétaires avec effet rétroactif à partir du 01/11/2019.
 R. H.   

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Abderrahmane Benbouzid, présidera, le 04 mars à partir de 8h30, à l’hôtel Sofitel, la célébration de la Journée mondiale contre l’obésité qui aura pour thème «L’obésité, un facteur de risque redoutable, notamment avec la Covid-19».

Radio DGSN
L’émission Li Amnikoum de l’espace radio de la Sûreté nationale, diffusée sur les ondes de la Chaîne 1 à 15h, sera consacrée le 04 mars au «danger de l’angle mort et l’importance de l’usage des rétroviseurs externes».

Palais de la culture
Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, le Palais de la culture, Moufdi-Zakaria organisera, le 6 mars à 13h, deux expositions, l’une artisanale et, l’autre, de beaux-arts féminins.


Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh lance des ateliers d’initiation au chant ouverts dans les répertoires traditionnels et universels. Les inscriptions auront lieu jusqu’au 15 mars 2021.


DGF
La Direction générale des forêts célébrera, le 3 mars à 9h30, à la réserve de chasse de Zéralda, la Journée mondiale de la vie sauvage.

UGCAA
L’UGCAA organisera, le 3 mars à 9h30, au siège de l’Union, une conférence sur l’impact de la Covid-19 sur les crèches et les maternelles.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept