Natation - Minima qualificatifs pour les JO de Tokyo Dernier délai le 29 juin
Search
Dimanche 28 Février 2021
Journal Electronique

A l’instar de plusieurs athlètes des autres sports, la natation algérienne continue de tenter d’arracher un maximum de minima A et B qualificatifs pour les Jeux olympiques de Tokyo. Les nageurs et nageuses n’ayant pas encore atteint leur objectif auront jusqu’au 29 juin pour le faire, a-t-on appris du directeur technique national, Abdelhamid Tadjadit. «Nous sommes conscients qu’il y a encore peu de temps pour que nos athlètes puissent au moins décrocher des minima B.

Il est clair que leur participation aux Olympiades ne sera pas garantie, vu le système de quotas imposé par le Comité olympique international. De ce fait, nous ne cessons de motiver nos représentants pour viser les minima A synonymes de qualification assurée aux JO.» Concernant les groupes d’athlètes qui ont repris les entraînements, Tadjadit a indiqué qu’un premier groupe est à la piscine de Sidi M’hamed, un autre à la piscine de l’OCO, alors qu’un 3e groupe est en France. «Nous voulons préparer un effectif en prévision des Championnats arabe, maghrébin et africain chez les jeunes, ainsi que pour les Jeux méditerranéens 2022 prévus à Oran. Pour la qualification aux JO de Tokyo, nous allons engager un groupe étoffé dans les différents meetings en Europe. L’essentiel est d’assurer une présence massive au pays du Soleil levant. Dans une compétition de très haut niveau, l’athlète aura l’occasion de découvrir le bassin olympique, où nombreux sont les potentiels champions et championnes olympiques.» Concernant la décision du ministère de la Jeunesse et des Sports de rouvrir les piscines pour les clubs, Tadjadit s’est dit soulagé. «Le coronavirus nous a coûté presque un an d’inactivité. Si pour les athlètes de l’équipe nationale, la préparation a repris dès le 10 août, les clubs étaient impatients de reprendre du service. Nous restons toujours attentifs à toutes les doléances des clubs. Outre la compétition, un autre défi purement sanitaire nous attend, à savoir maintenir la prévention et respecter le protocole sanitaire contre la pandémie», a-t-il souligné. Une réunion du bureau fédéral sous la présidence de Mohamed Hakim Boughadou a eu lieu récemment à Mostaganem. Durant cette séance de travail, il a été question de sensibiliser tous les acteurs du bassin algérien, dont les ligues régionales pour appliquer à la lettre la décision de reprendre les entraînements des clubs, ainsi que de veiller à l’application de tout ce qui est recommandé dans le protocole sanitaire, dont les tests PCR obligatoires pour tous les clubs. Dans un autre cadre, les aides financières pour les athlètes et la préparation des JO ont été bel et bien débloquées selon le DTN Tadjadit. «Nous sommes en contact permanent avec les entraîneurs, afin de suivre tout le déroulement de chaque stage. Toutes les commodités sont mises à la disposition de nos athlètes et de leur encadrement», a-t-il précisé.
Le confinement d’une semaine en Europe, un problème
Au sujet de ses appréhensions, Tadjadit a cité le volume de compétition à donner aux athlètes. «Nous avons un riche programme de meetings pour notre élite. Le problème majeur est le confinement strict imposé en Europe pour les délégations étrangères, à savoir une semaine au minimum. Avec un arrêt d’une semaine, nous allons avoir des athlètes diminués physiquement et moralement, après avoir pris une bonne cadence. Très prochainement, nous espérons engager plusieurs athlètes durant le meeting de Nice prévu le 19 mars. Outre cet aléa, l’obtention des visas continue de nous causer un vrai casse-tête.» Malgré tout, Tadjadit est optimiste quant à de bons résultats de la natation algérienne d’ici la fin de la phase qualificative olympique. «Nous avons plusieurs jeunes qui ne cessent d’améliorer leurs chronos. Comme je l’ai déjà dit, le niveau olympique demande un travail à long terme. La fédération a tout fait durant le mandat écoulé pour placer un maximum de nageurs et nageuses dans le niveau européen, notamment en France. D’ici quelques années, nous pourrons récolter les fruits de notre stratégie basée essentiellement sur la jeunesse», a-t-il conclu.           
 Adel K.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda


UGCAA
L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) organise le 3 mars à 9h30 au siège de l’Union, une conférence de presse qui sera animée par la présidente de la Fédération des crèches et maternelles, Mme Nouara Ben Kharouf,  sur l’impact de la Covid-19 sur ces établissements.


Ministère de la Culture

La Palais de la culture d’Alger organisera, le 27 février à 14h, la cérémonie de récompense des lauréats des concours de calligraphie arabe et de mosaïque.


Musée du moudjahid
Dans le cadre de la célébration des manifestations du 27 février 1962 survenues à Ouargla, le Musée national du moudjahid organisera, le  25 février , à 14h, une conférence intitulée «Le Sahara algérien dans la stratégie coloniale française».

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept