Tizi-Ouzou : Amendes contre les villageois négligents
Search
Lundi 25 Janvier 2021
Journal Electronique

De nombreux villages dans la wilaya de Tizi Ouzou semblent prendre de nouveau conscience du danger que représente la Covid-19. 

Après Timizart, qui a décidé d’un certain nombre de mesures préventives, c’était au tour du village Igreb (commune d’Illoula Oumalou) d’instaurer un règlement spécial Covid-19. Celui-ci comprend une série de mesures sanctionnant les contrevenants au protocole de prévention de la pandémie. Dans un communiqué rendu public, il est précisé que «toute personne ne respectant pas les mesures établies en coordination avec la cellule de crise est passible d’une amende allant de 500 à 5.000 DA». Chacun est soumis à l’obligation du port du masque (bavette) à l’intérieur du village. En cas de récidive, l’amende passera de 500 DA à 1.000 DA. Il est aussi institué une amende de 500 DA pour toute personne amenée à se regrouper au niveau des places publiques et au cimetière du village. Les commerçants sont sommés de veiller au respect de l’ensemble des mesures sanitaires à l’intérieur de leurs magasins sous peine de payer une amende 500 DA. Il est aussi exigé des personnes ayant contracté la maladie de se déclarer et de se confiner, et celles ayant été en contact avec elles, notamment les membres de leurs familles, doivent se soumettre à des tests de dépistage. Autrement, elles risquent une amende de 5.000 DA. Par ailleurs, les fêtes sont interdites sous peine de payer 5.000 DA. En cas de décès par Covid ou de mort naturelle, les dépouilles sont transportées et enterrées le jour mêmedans le respect du plan sanitaire établi par les spécialistes de la santé. Tout contrevenant se verra infliger une sanction de 5.000 DA. Enfin, en cas d’introduction d’un étranger au village, la personne l’ayant invité est tenue responsable de sa conduite et de son respect des mesures sanitaires et gestes barrières. Tout manquement sera sanctionné par une amende de 1.000 DA, précise le communiqué. Les comités de village, cette organisation ancestrale, ont permis de juguler la pandémie dès son apparition avec des mesures préventives mais aussi un confinement volontaire collectif, l’organisation de la solidarité et du ravitaillement des populations et la prise en charge des malades.
R. Hammoutène

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

    • Climat : 480.000 morts en 20 ans

      Près d’un demi-million de personnes ont péri dans des catastrophes liées à des événements météo extrêmes ces 20 dernières années, selon un rapport publié lundi qui souligne la menace du dérèglement climatique pour l’Humanité.Et ce sont les pays les plus pauvres qui paient le prix humain le plus lourd de ces tempêtes, inondations ou canicules répertoriées entre 2000 et 2019 par l’ONG GermanWatch. Dans ce bilan de près de 480.000 morts provoqués par plus de 11.000  événements météo extrêmes, Puerto Rico, la Birmanie et Haïti ont ainsi été les pays les plus touchés. Organisé par les Pays-Bas, le premier Sommet pour l’adaptation climatique, s’est ouvert hier. Cet  indice mondial des risques climatiques, publié chaque année, estime également que ces catastrophes ont coûté 2.560 milliards de dollars depuis le début du siècle. Alors que les effets du réchauffement de la planète se font de plus en  plus sentir, les pays riches avaient promis de porter à 100 milliards de  dollars par an leur assistance climat aux pays en développement à partir de  2020, mais le compte n’y est toujours pas. 

       

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

APN
La commission des transports, des transmissions et des télécommunications de l’APN auditionnera le  26 janvier , à 10h, le ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Brahim Boumzar. 

Forum d’Echaâb
Le forum du quotidien Echaâb invite recevra le  26 janvier , à 11h, le président du Conseil national économique et social Rédha Tir.

Ministère de la Justice

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belgacem Zeghmati, présidera, samedi prochain, au siège de son ministère, une réunion de coordination des représentants de son département, du ministère des l’Enseignement supérieur et de l’Union nationale de l’ordre des avocats, consacrée aux modalités d’organisation du CAPA.

 

 

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept