Forum national sur la création : Ecrire en milieu urbain
Search
Lundi 25 Janvier 2021
Journal Electronique


La Maison algérienne de la poésie organisera un forum national sur «l’écriture en milieu urbain», en coordination avec deux départements de  l’Université Mammeri » de Tizi Ouzou et de l’Université d’Alger «2 ». Le lieu, la date et le programme de la manifestation seront prochainement annoncés. Pour le professeur  Sliman Djouadi, «les écrivains et les poètes, en Algérie et dans le monde arabe, portent un grand intérêt à la ville. Des préoccupations sur cet espace ont depuis le début de la renaissance et durant le dernier quart du XXe siècle où la ville a connu des transformations en raison du développement des moyens de communication, de changement sociaux».  «L’avènement  des médias sociaux et la règle de nouvelles méthodes de communication a affecté en profondeur les relations sociales et les fondements traditionnels, la langue les modes d’expression ainsi que l’écriture», poursuit-il.  De l’avis de Djouadi, «l’Algérie a une diversité de paysages qui  se traduit par une diversité culturelle importante».   Selon  Djouadi, certaines métropoles ont connu une prospérité historique, contrairement à d’autres. Quel est l’effet de cette particularité  sur l’écriture ? Les nouvelles urbanités ont-elles un style particulier de relation à l’écriture ? Comment la ville a-t-elle formé ses schémas rhétoriques dans la poésie et  en narration ? s’interroge Djouadi. Pour lui, «le forum  national traitera de l’écriture littéraire, philosophique et culturelle liée à la ville et  identifier la relation ambiguë entre la ville et les styles d’écriture, et les valeurs portées par les différents types d’écriture et de créativité ». Les thèmes du forum ont aborderont « le pari urbain et les contraintes technologiques», «l’écriture poétique en milieu urbain», «le roman et l’espace urbain»,  et «la ville et l’écriture philosophique», notamment «la ville dans les autres arts (cinéma, théâtre et art plastique)».  Outre sa  présidente, le docteur Amna Ben Ali, le comité scientique de la rencontre  compte  Abdallah El Achi, Abdelkader Rebahi, Hamid Allaoui, Mohamed Sari, Fateh Alleg, Ali Mallahi. Ceux qui souhaitent participer devront envoyer les résumés de leur communication  résumés, avant le 2 décembre 2020, à l’adresse e-mail du forum. Les résumés acceptés recevront une réponse le 5 décembre 2020 et  les interventions complètes doivent parvenir au comité  le 20 décembre 2020 au plus tard. 
 Rym Harhoura

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

    • Climat : 480.000 morts en 20 ans

      Près d’un demi-million de personnes ont péri dans des catastrophes liées à des événements météo extrêmes ces 20 dernières années, selon un rapport publié lundi qui souligne la menace du dérèglement climatique pour l’Humanité.Et ce sont les pays les plus pauvres qui paient le prix humain le plus lourd de ces tempêtes, inondations ou canicules répertoriées entre 2000 et 2019 par l’ONG GermanWatch. Dans ce bilan de près de 480.000 morts provoqués par plus de 11.000  événements météo extrêmes, Puerto Rico, la Birmanie et Haïti ont ainsi été les pays les plus touchés. Organisé par les Pays-Bas, le premier Sommet pour l’adaptation climatique, s’est ouvert hier. Cet  indice mondial des risques climatiques, publié chaque année, estime également que ces catastrophes ont coûté 2.560 milliards de dollars depuis le début du siècle. Alors que les effets du réchauffement de la planète se font de plus en  plus sentir, les pays riches avaient promis de porter à 100 milliards de  dollars par an leur assistance climat aux pays en développement à partir de  2020, mais le compte n’y est toujours pas. 

       

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

APN
La commission des transports, des transmissions et des télécommunications de l’APN auditionnera le  26 janvier , à 10h, le ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Brahim Boumzar. 

Forum d’Echaâb
Le forum du quotidien Echaâb invite recevra le  26 janvier , à 11h, le président du Conseil national économique et social Rédha Tir.

Ministère de la Justice

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belgacem Zeghmati, présidera, samedi prochain, au siège de son ministère, une réunion de coordination des représentants de son département, du ministère des l’Enseignement supérieur et de l’Union nationale de l’ordre des avocats, consacrée aux modalités d’organisation du CAPA.

 

 

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept