Agression marocaine à El Guerguerat : L’armée sahraouie mène des attaques  le long du mur de la honte
Search
Jeudi 03 Décembre 2020
Journal Electronique

Les unités de l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) ont mené, ces derniers jours, des attaques intenses, le long du mur de la honte, ayant ciblé plusieurs sites de retranchement des forces d’occupation marocaines, a indiqué jeudi dernier le ministère de la Défense sahraoui dans son communiqué militaire N° 7.

 


«Les vaillantes unités de l’APLS ont mené des attaques intenses le long du mur de l’humiliation et de la honte», a précisé le ministère, ajoutant que «durant la nuit de mercredi, plusieurs opérations de bombardement ont été exécutées, ciblant des sites de l’ennemi marocain». Les attaques intenses, menées mercredi et jeudi, ont causé «des dégâts conséquents aux forces de l’ennemi», a indiqué la même source, relevant que «l’opération de bombardement, hier mercredi, a ciblé les forces marocaines dans le secteur d’Oum Dreyga».
Ces opérations de bombardement ont aussi ciblé plusieurs sites de retranchement des forces d’occupation marocaines dans les secteurs de Haouza, Farsia et Oum Dreyga, lit-on dans le communiqué. «Les vaillantes unités de l’APLS continuent de détruire les bastions des envahisseurs, le long du mur de l’humiliation et de la honte», a conclu le communiqué. Depuis 1963, le Sahara occidental est officiellement inscrit sur la liste des territoires non-autonomes de l’Organisation des Nations unies (ONU) et est donc considéré comme un territoire encore colonisé. En 1964, une première résolution de l’ONU demande l’autodétermination du Sahara occidental par le biais d’un référendum. Le 14 novembre 1975, les accords tripartites de Madrid entre l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie, ont établi les conditions de retrait des troupes espagnoles et la partition du territoire sahraoui entre le Maroc et la Mauritanie. La Cour de justice de l’ONU a toujours rejeté ces accords. Deux semaines avant même ces accords, le défunt monarque marocain, le roi Hassan II, appelle 350.000 marocains à entreprendre la «Marche verte», où ces derniers quittent le Maroc pour s’installer sur les terres sahraouies. Un moyen de marquer l’appartenance du Sahara au Maroc. En 1976, le Front Polisario (mouvement politique armé considéré par l’ONU comme le «représentant légitime du peuple sahraoui) proclame la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et met en place une armée pour faire face à l’invasion. Trois ans plus tard le Front Polisario et la Mauritanie signent un accord de paix, cette dernière renonce au sud du Sahara. Après de nombreux soulèvements et des années de lutte entre le Maroc et la résistance du Front Polisario, un cessez-le-feu, signé en septembre 1991 sous l’égide de l’ONU, prévoyait un référendum d’autodétermination dans les six mois, sans cesse repoussé par le régime marocain. Aucun référendum n’a été organisé depuis. Le Maroc a rompu le cessez-le-feu avec le Front Polisario, au niveau de la zone tampon El Guerguerat vendredi 13 novembre, entraînant la reprise de la lutte armée du peuple sahraoui. El Guerguerat est un territoire en zone occupée, frontalier du «mur de la honte dressé en 1980 par le Maroc. Cette zone tampon est aujourd’hui sous contrôle des Nations unies, et la présence dans cette zone de forces armées est en violation totale des accords entre le Maroc, le Front Polisario et l’ONU. En mars dernier, le Front Polisario avait déjà averti du danger du statut quo, permettant la continuité de l’occupation et l’exploitation toujours plus grande des ressources naturelles du Sahara occidental. Ils avaient à nouveau lancé l’alerte en direction de la communauté internationale pour pousser à l’application des résolutions de l’ONU.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Hebergement/Kdhosting : kdconcept