Avis de technicien-Moncef Lechgar : «Les Verts doivent diversifier leurs atouts»
Search
Mardi 01 Décembre 2020
Journal Electronique

Le point précieux arraché par l’équipe nationale de football, lundi dernier à Harare face au Zimbabwe, lui a permis de décrocher prématurément sa qualification pour la prochaine coupe d’Afrique 2021 reportée en 2022 au Cameroun. Dans un match à rebondissements, le onze national a dû gérer la baisse de forme en fin de match qui a eu lieu dans des conditions climatiques difficiles ainsi que sur un terrain en très mauvais état. Un résultat qui est, selon le conseiller en sport spécialité football et ex-entraineur du MC El Eulma, Moncef Lechgar, logique. «Il fallait s’attendre à la réaction de l’équipe du Zimbabwe. L’enjeu était très grand pour l’adversaire, qui, en cas de défaite, allait amenuiser ses chances de qualification. Pour notre équipe, l’essentiel était d’éviter la défaite pour se qualifier officiellement à la prochaine CAN. Donc, la réaction du Zimbabwe était prévisible, notamment en seconde période. D’ailleurs, les Guerriers ont changé leur style de jeu en passant du jeu direct aux attaques placées. Dans les deux styles de jeu, il faut reconnaitre qu’ils nous ont causé beaucoup de problèmes sur le plan défensif» a-t-il estimé. Dans la reconversion attaque-défense, les Verts ont choisi de défendre en 5-4-1 avec le retour de Guedioura pour prêter main-forte aux deux arrières centraux Benlamri et Mandi. «Le Zimbabwe a entamé la seconde période en variant son jeu sur les couloirs. Un changement de stratégie qui nécessitait un renforcement de la charnière centrale. Au fil des minutes, nous avons assisté au déficit en matière de couverture. Dans les duels, nos défenseurs se sont montrés une nouvelle fois hésitants sur les balles aériennes» a-t-il souligné. Handicapés par la pelouse, les coéquipiers de Bennacer étaient contraints d’opter majoritairement pour un jeu direct. «Une équipe qui dispose d’une armada purement technique est parfois appelée à s’adapter à un terrain dur et décousu. Globalement, nous avons tiré notre épingle du jeu notamment dans les moments cruciaux du match. Physiquement, on ne peut pas demander plus aux joueurs habitués à des pelouses en excellent état et de jouer dans un temps clément» a-t-il noté.

Hlaimia émerge du lot
Interrogé sur les joueurs qui se sont distingués lors de cette seconde manche, Lechgar a encensé le latéral droit Reda Hlaimia. Le sociétaire du club Belge Beerschot VA a accompli son rôle convenablement. «Le joueur s’est acquitté de ses tâches défensive et offensive. J’ai beaucoup apprécié sa précieuse contribution en attaque, notamment avec un retrait millimétrée pour Delort. En matière de couverture, il a été rarement soutenu par ses coéquipiers, notamment par Ryad Mahrez. D’ailleurs, il s’est retrouvé souvent dans des situations de 2 contre 1. Ce qui lui rendait la tâche de défendre plus ardue. Pour ce qui est de Mahrez, il reste l’atout majeur des Verts. Il a été une nouvelle fois égal à lui-même en inscrivant un second but de toute beauté.» Concernant le gardien Rais Ouahab M’bolhi, notre interlocuteur n’a pas voulu dramatiser son erreur sur le second but. «M’bolhi ne doit pas être mis à l’index. Il a sorti son match, et ce, en dépit du second but encaissé sur un mauvais reflexe. Mais, il ne faut pas oublier ses arrêts décisifs lors du premier match à Alger et durant le second, notamment sur une tête cadrée » pense-t-il. Qualifiée avec dix points au compteur, l’équipe nationale doit, selon Lechgar, penser à diversifier ses atouts en prévision des prochains rendez-vous, notamment les éliminatoires du mondial 2022 prévu au Qatar. «Il faut penser à préparer d’autres valeurs sûres dans les trois compartiments. L’alignement de la défense continue de poser problème. En attaque, il est temps de se préparer au possible fléchissement de Mahrez. Nous devons penser à créer le danger sur les deux couloirs. Un joueur comme Benrahma peut devenir une pièce maitresse. Cela dit, il a besoin de plus de temps de jeu et de le responsabiliser dès le prochain match.» Une nouvelle conception de jeu va donner l’occasion aux champions d’Afrique de brouiller les cartes de leurs futurs adversaires. «Nos prochains rivaux connaissent déjà nos points forts et nos points faibles. L’idéal est de penser dès maintenant à un renouvellement progressif dans certains postes, où nous commençons à sentir un léger relâchement. Le statut de champion d’Afrique va aussi pousser les équipes africaines à jouer leur va-tout pour être les tombeurs du détenteur du sacre. De ce fait, il faut réfléchir à procéder à des réglages pour entamer les éliminatoires du mondial plus solides, notamment sur le plan défensif» a-t-il conclu.
 Adel K.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept