Sahara occidental  : Le mandat  de la Minurso au menu du Conseil de sécurité
Search
Dimanche 06 Décembre 2020
Journal Electronique

Le Conseil de sécurité devait se réunir aujourd'hui mercredi pour le prolongement de la mission des Nations unies pour l’organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso), selon son agenda prévisionnel. 

 

Le projet de résolution rédigé par les Etats-Unis juge inacceptable la situation actuelle du territoire, selon la première mouture du projet, soulignant que «le facteur de progrès dans les négociations est crucial pour améliorer les conditions de vie du peuple du Sahara occidental». Par conséquent, le projet de résolution renouvelle son appel aux parties au conflit (le Front Polisario et le Maroc) à reprendre les négociations sous les auspices du Secrétaire général sans conditions préalables et de bonne foi, en tenant compte des efforts consentis visant à parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable, qui prévoit l’autodétermination du peuple du Sahara occidental. Le Front Polisario a, à plusieurs reprises, dénoncé le Maroc qui n’avait aucune intention de mettre en œuvre les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité ou de lever les obstacles aux efforts de la communauté internationale pour le règlement du conflit. Le représentant du Front Polisario auprès de l’ONU, Sidi Mohamed Omar, a soutenu récemment que le Front Polisario n’attend rien de nouveau des prochaines consultations du Conseil de sécurité sur le renouvellement du mandat de la Minurso, dont le mandat actuel expire le 31 octobre, expliquant que les consultations ne rapporteront rien de nouveau par rapport à la session de l’année dernière au cours de laquelle le mandat de la mission de l’ONU a été renouvelé pour une nouvelle année. Le diplomate sahraoui a exprimé son espoir que les consultations des membres du Conseil de sécurité suivront la recommandation du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, de prolonger le mandat de la Minurso pour un an, et que les discussions des membres du Conseil constitueront un prélude à la nomination d’un nouvel Envoyé de l’ONU pour le Sahara occidental. Il a déclaré que l’absence d’un émissaire de l’ONU ne sert pas le processus politique qui est dans un état de paralysie complète depuis la démission de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies, l’ancien président allemand, Horst Kohler en mai dernier. Dans son nouveau rapport sur la situation au Sahara occidental, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guteress, a proposé de proroger le mandat de la Minurso au Sahara occidental d’une année, affirmant qu’une solution politique juste permettant l’autodétermination du peuple sahraoui était «possible». «Je demeure convaincu qu’il est possible de trouver une solution à la question du Sahara occidental, malgré la suspension du processus politique depuis la démission de mon Envoyé personnel, Horst Kohler, pour raisons de santé», écrit le SG de l’ONU. Relevant la dynamique enclenchée par l’ancien émissaire Horst Kohler, Guterres a jugé «impératif» d’entretenir ce processus politique. A ce titre, il s’est dit «déterminé» à nommer un nouvel émissaire pour progresser sur la base des acquis obtenus lors des discussions de Genève. Le chef de l’ONU a appelé à la reprise du processus politique «de bonne foi et sans conditions préalables» dès la nomination d’un nouvel envoyé personnel. La dernière résolution sur la Minurso, adoptée en octobre 2019, a été critiquée notamment par la Russie et l’Afrique du Sud qui avaient, alors, dénoncé un texte «déséquilibré» visant à diluer le principe de l’autodétermination par un libellé ambiguë et peu clair.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Ministère des Ressources en eau 

Le ministre des Ressources en eau, Arezki Barraki, effectuera, le 05- décembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mascara. 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept