Haouch El-Bey (Médéa) : Opération de nettoyage du site historique 
Search
Dimanche 06 Décembre 2020
Journal Electronique

Une opération de nettoyage de l’ancien site historique Haouch El-Bey, sis à Médéa, à l’abandon depuis plusieurs décades, a été lancée par l’antenne locale de l’Office de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (Ogebc), en prévision de son ouverture aux visiteurs, a appris l’APS lundi dernier auprès de la représentante locale de l’office. Des bénévoles de l’Ogebc et de l’Association des amis du musée sont mobilisés pour cette opération destinée à «redonner un visage plus attrayant à ce site, livré aux aléas climatiques et la main prédatrice de l’homme, et freiner sa dégradation, de sorte à ce qu’il puisse être mis en valeur et protégé», a expliqué Fatma-Zohra Talbi. Elle a précisé que le but de l’opération est de sauver ce monument étroitement lié à une période-clef de l’histoire de l’Emir Abdelkader, du temps où il conduisit la résistance populaire à l’occupation française, à partir de l’ancienne capitale du Titteri, Médéa, et préserver, ainsi, un pan important de notre histoire. L’entretien de ce vestige, squatté pendant des années par des indus occupants, risque, faute d’un plan de réhabilitation, de disparaître à jamais, emportant avec lui les souvenirs du passage de l’Emir dans la région où ce lieu lui servait de résidence d’été, alors que la maison qui porte son nom, abritant aujourd’hui le siège du musée des arts et des traditions populaires, était utilisé comme seconde résidence pour l’hiver. L’intérêt porté à ce monument historique s’inscrit, selon cette représentante de l’Ogebc, dans le cadre d’une démarche plus globale visant à «sauvegarder ce site et d’en assurer une meilleure exploitation pour faire connaître l’histoire et le patrimoine de la région du Titteri. L’opération de nettoyage et d’entretien des parties externes du site, entamée actuellement, est la première étape d’une série d’actions que l’office espère mener à terme et devant aboutir à sa restauration, puis sa transformation en musée de site, a indiqué la même responsable. Construit en 1819, Haouch El-Bey avait servi, au début, de résidence pour le Bey du Titteri, Mustapha Boumezrag, puis occupé quelques temps par l’Emir Abdelkader durant la période d’organisation de la résistance populaire dans l’ancienne capitale du Titteri, avant la prise de la ville par l’armée coloniale, à l’issue de l’expédition militaire, ordonnée, en 1836, par le général Clauzel. Haouch El-Bey abritera le 3e régiment de spahis, après son occupation par l’armée coloniale qui avait transformé ce site en lieu d’entraînement de cette unité de la cavalerie, engagée, plus tard, dans de nombreuses batailles contre les troupes locales de la résistance populaire.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Ministère des Ressources en eau 

Le ministre des Ressources en eau, Arezki Barraki, effectuera, le 05- décembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mascara. 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept