Séminaire sur la femme rurale : Pour un accès effectif aux marchés internationaux
Search
Dimanche 25 Octobre 2020
Journal Electronique

A l’occasion de la Journée internationale de la femme rurale qui coïncide avec le 15 octobre de chaque année, un séminaire a été organisé, en présence de membres du gouvernement, de diplomates et des représentants du Programme des Nations unies pour le développement. 

Une halte a été marquée, à cette occasion, en vue d’évaluer les politiques déployées par les pouvoirs publics pour permettre à cette catégorie d’être autonome et surtout de s’émanciper. Ce séminaire, organisé par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme sous le slogan «Innovation de la femme rurale selon les normes internationales», a permis aux participants de soulever les failles mais aussi les points forts des stratégies mises en place jusque-là. Selon Yacine Belarbi, représentant du président du Conseil national économique et sociale (Cnes), ce qui manque le plus, ce sont les études et la recherche scientifique sur le poids de la femme rurale dans la population des femmes actives et sa contribution au développement de sa famille, de l’économie et de sa contribution à la sécurité alimentaire.
«La femme rurale est méconnue sur le plan étude», a-t-il fait observer. Pour pallier ce manque, la ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouther Krikou, a souligné que l’effort se poursuivra afin d’accompagner la femme rurale, de telle manière à lui permettre de positionner ses produits d’innovation et du terroir sur le marché international. «L’autonomisation économique de la femme rurale est principalement liée à des objectifs stratégiques, en tête desquels figurent le renforcement des métiers de l’industrie agroalimentaire, la transformation agricole, l’élevage des animaux, l’artisanat», a-t-elle souligné. La ministre a rappelé les mécanismes de soutien mis en place pour encourager l’entrepreneuriat de la femme rurale, citant, entre autres l’Agence nationale de gestion du microcrédit, la Caisse nationale d’assurances-chômage, l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes et le Fonds national pour le financement des start-up. Elle a relevé que 64% des crédits de l’Angem ont été attribués aux femmes, dont 32% à la femme rurale. Versant dans le détail, elle a souligné que 12,56% des femmes rurales sont recensées dans le domaine agricole, 42,59% dans les micro-entreprises, 35,08% dans les métiers et 9,47% dans les services. Aussi, Mme Krikou a signalé que 10% des crédits Cnac ont été attribués à la femme rurale.

60.000 femmes ont la la carte d’agricultrice

Nombreuses sont les femmes rurales qui investissent dans l’agriculture. Selon le ministre chargé de ce secteur, Abdelhamid Hamdani, pas moins de 60.000 femmes rurales ont une carte d’agricultrice dont 8.000 ont bénéficié d’unité d’élevage de petits animaux, d’autres dans l’apiculture, de serres en plastique et de plusieurs autres projets. Le ministre a souligné que 17.000 ont bénéficié de formation et d’encadrement, sans compter les 200 conseillères agricoles mobilisées pour la vulgarisation des politiques agricoles et l’accompagnement des femmes rurales dans la concrétisation de leur projet d’entrepreneuriat. Il a fait part également de l’intégration pour la première fois des femmes dans les conseils interprofessionnels. Hamdani a indiqué que dans la feuille de route de son département (2020-2024), «la place de la femme rurale, au sens économique et social, est très importante». «Aujourd’hui, elles sont instruites. Elles créent des micro-entreprises et donc de la richesse et de la valeur ajoutée. Nous avons une agriculture du terroir et du territoire.»

La nouvelle Constitution consacre l’égalité des genres

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a souligné que la place de la femme a été préservée depuis l’Indépendance, soulignant que le principe d’égalité des genres est consacré dans la Constitution algérienne. Il a souligné que ce principe est consolidé dans le projet de révision de la Constitution. Rappelant les accords internationaux ratifiés par notre pays concernant la protection des droits de la femme, le chef de la diplomatie a soutenu que des avancées considérables ont été réalisées à même de propulser la place de la femme dans la vie politique et dans divers domaines, citant entre autres le Parlement. «C’est ce qui a permis à l’Algérie de progresser à la 30e place sur la liste des Etats ayant élargi la représentation de la femme au niveau parlementaire à l’échelle internationale», rappelle-t-il. Il a aussi noté que le renforcement de la participation de la femme dans le domaine économique, particulièrement dans l’entrepreneuriat agricole, est un objectif important. «L’Etat redouble d’efforts afin d’atteindre les objectifs du développement durable et d’être au rendez-vous de ses engagements 2030», dira-t-il. Pour Boukadoum, il est impératif de mettre en place des stratégies appropriées destinées au renforcement des actions et programmes nationaux afin de concrétiser les aspirations de la femme et de renforcer la lutte contre toutes les formes d’exclusion et de marginalisation. Les représentants des Nations unis ont, quant à eux, salué l’effort de l’Algérie à promouvoir la femme rurale et exprimé leur soutien son accompagnement. «Le Pnud reste à la disposition de l’Algérie pour lancer un programme courageux de partenariat avec tous les acteurs portant initiative de développement économique et social de la femme algérienne, et surtout de la femme rurale. Le développement durable s’inscrit dans l’agenda de 2030. C’est donc l’occasion pour la femme algérienne rurale de saisir les opportunités et d’accéder aux marchés internationaux. C’est une approche multidimensionnelle et sectorielle qu’il va falloir déployer et nous sommes là pour appuyer l’initiative nationale et trouver les meilleures stratégies de développement», a souligné le représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement. Tout en saluant les efforts de l’Algérie, Eric Overvest, coordinateur résident du Système des Nations unies, a insisté sur les mécanismes à même de valoriser le rôle de la femme rurale lui permettant d’avoir son autonomie économique, et sur l’impératif de bannir l’exclusion et l’inégalité des sexes. A noter enfin que les participants ont eu à visiter un salon animé par des femmes venues du monde rural, dont la plupart ne souhaitent que décrocher des marchés ou vendre leurs produits et plus de facilités administratives.  
 Wassila Ould Hamouda

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 Ministère des Transports
Le ministre des Transports, Hani Lazhar, effectuera le 24 octobre une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Souk Ahras et Guelma, dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d’amendement de la constitution.

 Ministère de la Formation professionnelle 
La ministre de la Formation et de l’enseignement professionnels, Hayam Benfriha, effectuera  le 24 octobre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mascara.

Ministère de la Solidarité
La ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Mme Kaoutar Krikou, effectue le 24 octobre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Jijel.

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, tiendra, le 24 octobre à 9h, à la salle Atlas d’Alger une réunion dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d’amendement de la constitution. 

Ministère de l’énergie

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, effectuera le 24 octobre   une visite de travail à la wilaya de Sétif.

 

MDN

A l’occasion du 66e anniversaire de déclenchement de la guerre de Libération nationale, le musée Central de l’armée organise, jusqu’au 1er Novembre, plusieurs festivités pour commémorer cet événement.

 

UGCAA

L’Union générale des commerçants et artisans algériens organisera, le 24 octobre à 9h30, en son siège, à Alger-Centre, le 2e congrès de la Fédération nationale des agences de tourisme et d’hôtellerie.

Assurance et finance  islamique

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre à Alger.

 

 

UNPE

Le président de l’Union nationale du patronat et des entrepreneurs organisera, le 24 octobre, à 14h, à l’hôtel Hocine de Constantine, une rencontre dans le cadre de la campagne pour le référendum constitutionnel.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, en collaboration avec Algerian Network of Youth, organise, jusqu’au 7 novembre, une caravane sanitaire qui sillonnera plusieurs wilayas du pays.

 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept