énergies renouvelables : Passer de l’ébriété  à la sobriété énergétique
Search
Jeudi 22 Octobre 2020
Journal Electronique

Consommer moins et mieux en termes d’énergie exige la concertation de tous, institutions et citoyens. C’est ce qui a motivé, selon le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems-eddine Chitour, la tenue, jeudi dernier, au ministère de l’Energie, de la première rencontre avec les points focaux, représentants de différents secteurs ministériels. «Nous n’avons pas d’autre choix aujourd’hui que de passer de l’ébriété à la sobriété énergétique. Pour cela, chaque secteur doit établir un plan d’action pour atteindre cet objectif, comme l’habitat, les transports et l’agriculture où il y a surconsommation de l’énergie», indique-t-il. Basculer vers l’économie verte, poursuit-il, sera l’une des facettes de l’Algérie nouvelle. «Les points focaux auront comme objectif en 2021 la réduction de la consommation de l’énergie de 10%, dans les secteurs résidentiel et tertiaire, des transports, l’industriel et des barrages verts», a-t-il fait savoir. La transition énergétique est, selon lui, une nouvelle vision de la société qui doit passer par un état des lieux en tenant compte de ce qui se passe ailleurs par l’identification de nos moyens et surtout par l’autocritique. «Ne plus traîner les hydrocarbures comme un boulet, et ce, avec la mise en place d’une stratégie robuste et durable, qui résistera au défilé des gouvernants. Une stratégie qui tient compte des tendances lourdes du monde présent, les guerres d’énergie, l’eau, le réchauffement climatique...», a-t-il expliqué. Il s’agit pour commencer, soutient-il, de mettre de l’ordre dans le secteur qui a été mis en marge pendant des années. «Les gisements sur lesquels nous devons travailler sont clairs. Outre les transports, l’habitat et l’agriculture, on ne doit pas oublier le secteur numérique. Chaque requête sur Google produit 7 g de CO2, tandis que 20 mails/jour sont l’équivalant de 1.000 km parcourus en voiture/personne/an», prévient-il en appelant à la création d’un groupe de travail constitué d’experts et de représentants de différents secteurs autour de ces gisements.

Un institut spécialisé dans la transition énergétique
Il a jugé aussi nécessaire la création d’une société de développement et de réalisation des centrales d’énergies renouvelables et pour le lancement d’appels d’offres dans ce domaine. «Nous avons dix ans devant nous pour nous libérer des énergies fossiles, mentalement d’abord. C’est dans ce but que nous allons nous réunir avec les points focaux d’une façon permanente et lancer des chantiers dans chaque secteur avec comme finalité la mise en place de modèles de consommation spécifiques et dégager des pistes futures», assure-t-il, en annonçant la création d’un institut national des énergies renouvelables et de la transition énergétique à Sidi Abdallah en 2021. Au niveau de cet institut, détaille-t-il, des experts, une vingtaine pour commencer, seront formés en post-graduation pendant un an à deux ans, pour chapeauter les futurs projets dans le secteur, la création de centrales solaires notamment qui seront, précise-t-il, édifiées en fonction de la demande. Il a évoqué la possibilité d’un programme pluriannuel de petites centrales de 1.000 MW/an en moyenne. Toujours dans ce contexte, il a signalé que des plans solaires et éoliens seront lancés dans les zones d’ombre afin que tous les citoyens aient leur Smig en énergie. Des kits énergétiques spécifiques seront attribués aux populations vivant dans ces régions isolées. Le secteur œuvre, certifie-t-il, à faciliter la mise en place d’une politique volontaire autour de la sobriété, de l’efficacité et d’un mix énergétique en faveur d’un développement humain durable. Le mix énergétique reposera, d’ici à 2030, à 50% sur les énergies fossiles et à 50% sur les énergies renouvelables. «Il sera flexible pour permettre aux énergies renouvelables de se développer et prendre le dessus. Chaque secteur fournira une sorte de carte d’identité sur les taux de consommation avant de les réduire en se lançant dans une véritable chasse contre le gaspillage. Dans les transports, les directives du président de la République sont claires : ne plus importer une goûte d’essence à la fin 2021», rappelle-t-il.
Farida Belkhiri

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 

 

 

 

UGCAA

L’Union générale des commerçants et artisans algériens organisera, le 24 octobre à 9h30, en son siège, à Alger-Centre, le 2e congrès de la Fédération nationale des agences de tourisme et d’hôtellerie.

Assurance et finance  islamique

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre à Alger.

TAJ

La présidente de TAJ, Mme Fatma-Zohra Zerouati, animera un meeting dans le cadre de la campagne référendaire, le  22 octobre à 10h à la salle omnisports Kechida de Batna et le 24 octobre à 10h à la maison de jeunes de Ghardaïa.

MDN

Le Musée central de l’armée organisera, du 22 octobre au 1er novembre,  des festivités pour  commémorer  le 66e anniversaire  du déclenchement  de la guerre de Libération.

 

UNPE

Le président de l’Union nationale du patronat et des entrepreneurs organisera, le 24 octobre, à 14h, à l’hôtel Hocine de Constantine, une rencontre dans le cadre de la campagne pour le référendum constitutionnel.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, en collaboration avec Algerian Network of Youth, organise, jusqu’au 7 novembre, une caravane sanitaire qui sillonnera plusieurs wilayas du pays.

 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept