Journée mondiale de lutte contre  la rage  :  Plus 120.000 cas de morsures  par an en Algérie 
Search
Dimanche 25 Octobre 2020
Journal Electronique

Le ministre a lancé un appel à la population de se rendre en urgence dans les centres de soins spécialisés en cas de morsure pour se faire vacciner avant que le virus n’atteigne le système neurologique, indiquant que les enfants constituent la majorité des cas.

 

L’Algérie enregistre chaque année plus de 120.000 cas de morsures de chien et entre 15 et 20 décès causés par la rage. C’est ce qu’a indiqué, hier, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Lors de la rencontre organisée à l’occasion de la 14e Journée mondiale de lutte contre la rage, qui coïncide avec le 28 septembre de chaque année, célébrée au siège du ministère, le Pr Abderrahmane Benbouzid a affirmé que cette maladie continue de faire des victimes. Le défi, selon lui, est d’arriver à zéro cas à l’horizon 2030 à travers des journées et des campagnes de sensibilisation. Le ministre a lancé un appel à la population afin de se rapprocher en urgence des centres de soins spécialisés en cas de morsure pour se faire vacciner avant que le virus n’atteigne le système neurologique. Il a fait savoir que les enfants constituent la majorité des cas. Il a invité les parents à surveiller leurs enfants, à faire preuve de vigilance et leur apprendre la conduite à tenir face aux animaux domestiques. Benbouzid a indiqué que la lutte contre la rage est une responsabilité partagée par les départements de l’Environnement et l’Intérieur en ce qui concerne les campagnes d’abattage des chiens errants. Cette rencontre a été également une occasion pour Benbouzid d’appeler les propriétaires à vacciner leurs chiens. A travers la célébration de cette journée, le but, a ajouté le ministre, est d’arriver à une prise en charge de la rage et de toutes les autres pathologies. Par ailleurs, le Dr Kamel Aït-Oubli, épidémiologiste à l’Institut national de santé publique (INSP), a estimé qu’il est «anormal» d’avoir autant de cas de rage chaque année. Pour lui, la lutte contre la rage doit être une priorité pour les autorités. «On a constaté que le danger que représente cette maladie n’est pas vraiment vulgarisé», a-t-il dit. De son côté, le Dr Aït-Oubli estime qu’il ne peut pas y avoir de rage humaine sans la rage animale, d’où la nécessité de faire vacciner son animal domestique. «Tous les pays qui ont lutté contre la rage animale ont fixé l’objectif de zéro chien errant, alors pourquoi pas en Algérie ?», s’est-il interrogé. Selon lui, toute personne en possession d’un animal domestique doit en être responsable. «Le chien n’a pas uniquement besoin de boire et de manger, mais il faut qu’il soit protégé afin de protéger sa famille et tout son entourage», a-t-il expliqué. Et d’ajouter que «la difficulté d’appliquer cette stratégie réside dans la non-élimination des chiens errants et la non- vaccination». L’intervenant compte sur l’implication de tout le monde dans la stratégie de lutte contre la rage «2015-2030», en associant tous les professionnels de la santé, les collectivités locales et les médias. Par ailleurs, dans sa présentation, le Dr Boughafala, responsable de la surveillance des maladies non transmissibles à l’INSP, a soulevé quelques défaillances dans la prise en charge des personnes victimes de morsure. «Quand on reçoit un patient, il est important de l’examiner minutieusement pour essayer d’évaluer la gravité de la situation, malheureusement, on a constaté une mauvaise évaluation de la gravité des lésions», a-t-elle fait savoir. Selon elle, les soins locaux ont une place primordiale dans la prise en charge d’une morsure, lui donner le temps qu’il faut en lavant la plaie pendant 15 minutes avec de l’eau et du savon. En ce qui concerne la vaccination, le Dr Boughafala a constaté que faute d’indisponibilité du vaccin dans certaines structures, le patient arrive en retard d’une autre structure, ce qui complique sa prise en charge. Elle a regretté qu’en 2020, la rage demeure à ce jour une maladie méconnue par la population où beaucoup de personnes mordues ne consultent pas un médecin. «Une fois que la maladie se développe, on ne peut rien faire», a-t-elle ajouté. A la fin de sa communication, le Dr Boughafala a mis l’accent sur la nécessité de rendre accessibles les vaccins et de traiter immédiatement et rapidement toute personne exposée au risque rabique.
 Samira Belabed

 

 

 

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 Ministère des Transports
Le ministre des Transports, Hani Lazhar, effectuera le 24 octobre une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Souk Ahras et Guelma, dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d’amendement de la constitution.

 Ministère de la Formation professionnelle 
La ministre de la Formation et de l’enseignement professionnels, Hayam Benfriha, effectuera  le 24 octobre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mascara.

Ministère de la Solidarité
La ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Mme Kaoutar Krikou, effectue le 24 octobre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Jijel.

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, tiendra, le 24 octobre à 9h, à la salle Atlas d’Alger une réunion dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d’amendement de la constitution. 

Ministère de l’énergie

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, effectuera le 24 octobre   une visite de travail à la wilaya de Sétif.

 

MDN

A l’occasion du 66e anniversaire de déclenchement de la guerre de Libération nationale, le musée Central de l’armée organise, jusqu’au 1er Novembre, plusieurs festivités pour commémorer cet événement.

 

UGCAA

L’Union générale des commerçants et artisans algériens organisera, le 24 octobre à 9h30, en son siège, à Alger-Centre, le 2e congrès de la Fédération nationale des agences de tourisme et d’hôtellerie.

Assurance et finance  islamique

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre à Alger.

 

 

UNPE

Le président de l’Union nationale du patronat et des entrepreneurs organisera, le 24 octobre, à 14h, à l’hôtel Hocine de Constantine, une rencontre dans le cadre de la campagne pour le référendum constitutionnel.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, en collaboration avec Algerian Network of Youth, organise, jusqu’au 7 novembre, une caravane sanitaire qui sillonnera plusieurs wilayas du pays.

 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept