Imprimer

L’Autorité nationale indépendante des élections souffle sa première bougie. Une année après son institution, ses responsables,dont Mohamed Charfi, son président, ont célébré, mardi , son premier anniversaire lors d’une cérémonie organisée en son siège, situé au Palais des nations à Alger.

Ali Draâ, chargé de communication au sein de l’institution, a affirmé, à cette occasion, que l’autorité s’érige aujourd’hui «comme un acquis indéniable ayant balisé la voix du changement et de la démocratie». Pour lui, l’Anie a réussi le défi de la présidentielle sanctionnée par l’élection d’un nouveau président de la République. Aujourd’hui, affirme-t-il, elle s’apprête à engager un autre défi, celui du référendum populaire autour de la loi fondamentale dont la tenue a été annoncée pour le 1er novembre prochain. Ali Draâ a annoncé que l’autorité «est fin prête» pour ce rendez-vous crucial à commencer par l’opération de sensibilisation des citoyens autour du contenu et des enjeux de cette échéance électorale jusqu’aux préparatifs logistiques et organisationnels de ce scrutin. Il rappelle que «l’Autorité a pour mission d’encadrer, de contrôler ce suffrage et de proclamer les résultats préliminaires conformément à ses prérogatives constitutionnelles et aux règles de transparence». Cette Autorité, créée par la loi 19-07, veille, selon lui, à la concrétisation et à l’approfondissement de la démocratie constitutionnelle et à la promotion du régime électoral conduisant à l’alternance pacifique et démocratique au pouvoir. Elle recourt également au principe de la souveraineté populaire à travers des élections libres, transparentes, plurielles et régulières répondant à la véritable volonté populaire et à son libre choix. «L’Autorité a accompli un travail colossal depuis sa création. Elle a réussi à organiser une élection présidentielle dans un climat très tendu. Elle a assumé cette épreuve qui a abouti à l’élection d’un chef d’Etat après une longue période de vacance. Il a été choisi par le peuple dans la transparence. L’Autorité continue sa mission pour préparer une autre échéance toute aussi importante et décisive en dépit de la crise sanitaire qui continue de sévir. Pour ce faire, elle a établi un plan de communication et de sensibilisation bien ficelé et qui sera mis à exécution dès la convocation du corps électoral. L’objectif étant de convaincre les Algériens à aller aux urnes», fait-il savoir. Ali Draâ ajoute que l’Autorité s’est mise à l’heure de ce référendum depuis que le chef de l’Etat a fait part de son intention de procéder à la révision de la Constitution. Elle a installé, à cet effet, plusieurs commissions dont le rôle a été d’étudier les aspects juridiques de ce projet tant attendu par la nation. Notre interlocuteur se dit fier de célébrer le premier anniversaire de l’Autorité surtout pour ce qu’elle a accompli pour faire sortir le pays de la crise. Il lui prédit de beaux jours devant elle après sa constitutionnalisation dans le cadre de la loi suprême du pays devant régir l’Algérie nouvelle. Il a indiqué, par ailleurs, que l’installation des coordinateurs de wilaya a été achevée. Quant aux délégués communaux, ils seront également reconduits sous le prétexte que «les équipes qui gagnent ne doivent pas être changées». Draâ confirme que le président Tebboune a donné des instructions fermes pour garantir à l’Autorité tous les moyens nécessaires pour mener à bien sa mission.
 Karima Alloun Kordjani