Essais nucléaires dans le Sud algérien  : Khiati exige de la France  la carte des enfouissements des matières radioactives 
Search
Jeudi 24 Septembre 2020
Journal Electronique

Les essais nucléaires menés par la France dans le Sud du pays entre 1960 et 1966 ont provoqué un véritable désastre sur le plan humain et écologique. Selon des experts, il faudra attendre des milliers d’années pour que les radiations disparaissent complètement des zones affectées.

 

Malgré la conjoncture actuelle, liée à la crise sanitaire, le dossier du nucléaire refait surface. Ce n’est pas les victimes de Reggane qui demandent un dédommagement. Plutôt deux experts français en désarmement qui appellent le gouvernement français à collaborer avec les autorités algériennes afin que soient retrouvées les matières radioactives enfouies dans le Sud du pays. L’appel a été lancé, il y a une semaine, dans une tribune publiée sur le journal Le Monde. Patrice Bouveret et Jean-Marie Collin ont, en effet, dénoncé «le retrait» de l’Etat français, qui peut contribuer à assainir le territoire affecté, en se basant sur la carte des enfouissements des radiations. Tout en rappelant qu’une prise en compte des dégâts environnementaux et sociaux a eu lieu en Polynésie où des essais nucléaires français ont eu lieu, et un « travail de réparation a été entrepris», les deux experts déplorent le fait que l’Algérie n’ait pas bénéficié du même traitement. Et même s’ils refusent de collaborer, pour déterrer les déchets provenant des 17 essais nucléaires réalisés en six ans, l’armée française se doit de remettre la carte des cimetières des produits radioactifs. La question qui se pose est celle de savoir si le ministère des Affaires étrangères algérien a introduit une demande en bonne et due forme. Une interrogation à laquelle même le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem), le Pr Mustapha Khiati, ne peut répondre. Saluant l’initiative des deux experts, soucieux du devenir de l’humanité, le Pr Khiati estime qu’elle vient appuyer sa revendication faite il y a deux années, où il demandait une collaboration de l’armée française afin de sauver les générations futures. «Nous demandons la carte des cimetières afin de procéder à l’assainissement du site de Reggane affecté», précise-t-il. «L’utilisation par la France de matières chimiques, à l’exemple du plutonium, dans ses essais nucléaires a provoqué plusieurs pathologies, notamment des cancers de la peau, chez les populations des régions touchées par ces explosions nucléaires barbares», dénonce le Pr Khiati, les qualifiant de «crimes contre l’humanité». Le médecin chercheur, professeur à l’Université d’Alger, président de la Forem avait écrit en 2018 un livre sur les essais nucléaires en Algérie, «Les Irradiés algériens», où il est revenu sur les «crimes commis par la France» dans sa guerre du nucléaire. «Elle s’est faite, avance-t-il, sans respect des clauses convenues dans les accords d’Evian, signés par l’Algérie pour la récupération, en contrepartie, de l’Algérie indépendante de tous ses territoires le Grand-Sud compris.» Dans le détail, le Pr Khiat précise que l’une des exigences était de recouvrir «les cimetières radioactifs d’un toit de béton pour assurer une certaine protection aux habitants locaux». «Chose qui n’a pas été respectée, avec des effets désastreux sur les populations, la faune et la flore, exposées au risque de contamination radioactive. Plus de 50 ans après, les risques sanitaires sont là», regrette le président de la Forem, qui réclame la carte des enfouissements. Il précisera que la seule carte disponible actuellement est celle des «mines antipersonnel», mais elle s’avère inefficace en raison de l’impact climatique (vents notamment), qui a déplacé les bombes. Les deux experts français relèvent, par ailleurs, que la présence sur les sites des essais de matériel contaminé par la radioactivité «volontairement enterré» et de matières radioactives (sables vitrifiés, roches contaminées) issues des explosions nucléaires présentes à l’air libre reste un sujet «tabou» en France. Sur cette base, ils ont réalisé une étude dans laquelle ils dressent un premier inventaire de l’ensemble des déchets, radioactifs ou non, abandonnés par la France. L’étude a été élaborée sur la base de témoignages, de visites de terrain et de recueil de documents, dont un rapport classé «confidentiel défense», versé dans les archives du ministère français de la Défense. Ce document, qui a produit un tollé en France, est publié en ligne sur Icanfrance.org. Ladite étude est également éditée par la Fondation Heinrich B et est disponible.
 Samira Azzegag

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • Projets touristiques : L’étude de la ZET d’Aïn Ajroud achevée

      Pour promouvoir le tourisme balnéaire dans la wilaya de Tlemcen qui compte de nombreuses plages tout le long d’une façade maritime de 72 km, l’étude de la zone d’extension touristique (ZET) d’Aïn Ajroud a été achevée et adressée au ministère pour validation. Selon Ababsa Yacine, directeur du tourisme de Tlemcen, cette zone s’étend sur une superficie de 105 ha tout le long de trois km de littoral. Elle regroupe trois plages. Il s’agit d’Aïn Ajroud, Bider et Bider 2. Nous avons lancé un plan d’aménagement de cette zone et l’étude a été approuvée et validée par l’APW et l’APC de Tlemcen.

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 

Conseil de la nation

Le Conseil de la nation organise, le 24  septembre , à 10h, une séance consacrée aux questions orales adressées aux ministres.

Ministre de la Justice

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belkacem Zeghmati, effectuera, le  24 septembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Oran.

Ministère de l’Energie
Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, effectuera, les 24 et 25 septembre, une visite de travail et d’inspection aux wilayas d’Annaba, d’El Tarf et de Skikda.

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, effectuera, le 26 septembre, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Chlef.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement, Nassira Benharrats, effectuera, le  24 septembre, à 7h, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tipasa.

DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale, diffusée à 15h sur les ondes de la Radio Chaîne I, sera consacrée, le 24  septembre , aux questions des auditeurs autour de la sécurité routière.

Wilaya d’Alger

Le wali d’Alger, Youcef Cherfa, organisera, le 26 septembre, à 9h à l’USTHB (Alger), une rencontre avec la société civile .

 

 

Ministère de la Santé

 *Le ministère de la Santé organise, en collaboration avec Algerian Network of Youth, jusqu’au 7 novembre prochain, une caravane sanitaire au profit de plusieurs wilayas. 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

Afic

Le Forum africain sur l’investissement et le commerce Afic 2020 aura lieu les 10 et 11 octobre à l’hôtel Sheraton d’Alger sous le thème «Transformation énergétique, l’économie alternative».

Safex

A l’occasion de la 1re Foire nationale de l’agriculture et de l’agroalimentaire, la Safex animera le 20 septembre , à 10h30, au Palais des expositions d’Alger, une conférence de presse.

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Hebergement/Kdhosting : kdconcept