Sud Horizons
Search
Vendredi 30 Octobre 2020
Journal Electronique

L'édito

L’opposition dans tous ses états 

L’épreuve référendaire a révélé les limites d’une opposition, toutes tendances confondues, en totale inadéquation avec les revendications populaires en faveur d’un changement radical du mode de gouvernance. Si la lame de fond du mouvement citoyen du 22 février a balayé un régime autocratique et discrédité la classe politique, accusée de complaisance et, pour certaines de ses composantes, de complicité active, marquée du sceau de la participation aux différents gouvernements et des faveurs de la distribution des quotas parlementaires, la forte mobilisation a accentué l’isolement de ce qui lui reste des partisans du boycott et du vote négatif. Dans le camp dit démocratique, l’éclatement du Pacte de l’alternative démocratique et les scissions en série affectant les partis influents, en perpétuelle guerre de leadership, posent la question devenue incontournable de la légitimité et de la représentativité. La viabilité des alliances entre la mouvance démocratique et les courants islamistes, regroupant les tenants de l’extrémisme de la triste époque et les dépositaires des valeurs identitaires érigées en fonds de commerce, a été totalement laminée par la résurgence des antagonismes et des divergences doctrinales. La désillusion a secoué le Mouvement de la société pour la paix, désavoué par l’Association El Islah oua el irchad, considérée comme son épine dorsale, et les figures de proue de la direction nationale. Le retour d’El Hachemi Djaâboub, nommé à la tête du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, et la levée de boucliers des anciens dirigeants ont sonné le glas d’un parti dans la tourmente. L’ancien président du conseil national du parti, Abderrahamane Saïdi, affichant sa solidarité avec le «forum du juste milieu» d’Aboujerra Soltani, a enfoncé le clou, en plaidant pour le projet de révision constitutionnelle, porteur des revendications du hirak populaire. Il a salué la «mobilisation politique» qualifiée de «point positif» et de preuve de l’intérêt que suscite le projet. En pleine dérive, le MSP est lâché de partout, notamment par les autres partis islamistes représentés par TAJ, El Bina et El Islah, mobilisés pour la réussite du scrutin du 1er novembre. L’étape post-référendum s’annonce pleine d’incertitudes pour une formation ramant à contre-courant des convictions de ses membres fondateurs et de la société algérienne.
 Horizons

Fin de La campagne référendaire à minuit : LE PEUPLE FACE A SON DESTIN

    • La campagne référendaire sur le projet de nouvelle Constitution  prendra  fin, mercredi  à minuit. L’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), qui a fixé les règles de son organisation, semble satisfaite du bilan de l’opération.
      Une source à l’intérieur de l’Autorité, soumise «au silence électoral», a estimé que «la campagne s’est déroulée dans de bonnes conditions, car aucun incident majeur n’a été enregistré, hormis quelques écarts de langage hors contexte» qui ne peuvent être qualifiés de dépassements ou de dérives graves, dans la mesure où les intéressés se sont excusés publiquement. Notre source a souligné également que certains partis de l’opposition n’ont pas caché leur mécontentement, mais l’Autorité a tenu à préciser qu’elle a fait preuve d’impartialité avec l’ensemble des intervenants lors de la campagne organisée dans des conditions sanitaires exceptionnelles. Mohamed Charfi, président de l’Anie, avait rassuré juste avant l’entame de la campagne que toutes les conditions étaient réunies pour assurer la crédibilité du référendum, prévu le 1er novembre prochain. Selon lui, «les conditions du déroulement de la consultation populaire seront identiques à celles qui ont entouré l’élection présidentielle du 12 décembre 2019, marquée par la transparence et l’impartialité». Enfin, a-t-il conclu, des moyens matériels et logistiques ont été mobilisés pour que le référendum se déroule dans «la sérénité et la régularité».

      Read more Autorité nationale indépendante des élections  : L’heure de vérité  a sonné

SUR LE MEME SUJET

Brèves infos

Libération de 200 terroristes contre 3 otages européens  : Le MDN dénonce des pratiques inadmissibles

Lire la suite

Réunion préparatoire des ministres africains du Commerce : Rezig  prend part à la rencontre

Lire la suite

Bolivie : Evo Morales espère rentrer au pays le 9 novembre

Lire la suite

Sanctions américaines : Western Union va fermer ses bureaux à Cuba

Lire la suite

Taïwan : Pékin exhorte les Etats-Unis à révoquer leur plan de vente d’armes

Lire la suite

Liban/Israël : Discussions techniques sur leur frontière maritime

Lire la suite

Présidentielle en Côte d’Ivoire : L’ONU appelle au calme

Lire la suite

Cameroun : Le HCDH appelle à un dialogue

Lire la suite

Guinée : La communauté internationale accentue la pression

Lire la suite

Nations unies : Sabri Boukadoum s’entretient avec Antonio Guterres

Lire la suite

HORIZONS, VOTRE JOURNAL EN PDF

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 Ministère de la solidarité  
La ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Kaoutar Krikou, effectuera, le  29 octobre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Constantine.

 Ministère des Moudjahidine
Le ministère des Moudjahidine et des Ayants droit organise, le 31 octobre à partir de 19h au Musée national du moudjahid, des festivités sportives et culturelles, à l’occasion du 66ème anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale.

Wilaya d’Alger
Sous le haut patronage du président de la République et dans le cadre de la célébration du 66e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale, la wilaya d’Alger organise, le 1er novembre, un recueil au cimetière des Martyrs El-Cheraaba

Cinéma
Le Centre algérien de développement du cinéma (CADC) organise, le 5 novembre, à l’Opéra d’Alger, la projection en avant-première du film long métrage de fiction «Héliopolis» réalisé par Djaâfar Gacem.

MDN

A l’occasion du 66e anniversaire de déclenchement de la guerre de Libération nationale, le musée Central de l’armée organise, jusqu’au 1er Novembre, plusieurs festivités pour commémorer cet événement.

 Assurance et finance  islamique

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre à Alger.

 

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, en collaboration avec Algerian Network of Youth, organise, jusqu’au 7 novembre, une caravane sanitaire qui sillonnera plusieurs wilayas du pays.

 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept