Search
Le football renoue avec la violence
Lundi 24 Septembre 2018
Journal Electronique

Brusque flambée de violence. Le football algérien aura vécu un week-end particulièrement violent. Agression sur joueurs, émeutes dans les stades et leurs alentours ainsi que des déclarations ajoutant l’huile sur le feu.

Tels sont les principales ingrédients de la discipline en cette fin de saison pleine d’enjeu. Le stade Chahid Hamaloui de Constantine, théâtre naguère des exploits du football national, a été fortement éclaboussé en ce ‘’vendredi 13’’ par des actes de rare violence. Au moment où les joueurs de la JSK et du MCA se disputaient le billet qualificatif au carré d’as de la coupe d’Algérie, les supporters offraient ‘’un triste décor’’ dans les gradins affecté par des violences devant lesquelles le service d’ordre a dû faire preuve de beaucoup de tact et de professionnalisme pour éviter le pire. Retransmis sur certaines chanines étrangères, les images diffusées n’ont fait que porter atteinte à l’image d’une discipline déjà en nette dégradation sportive et morale. Vendredi dernier aura apporté son lot de violence du coté d’El Bahia. En match capital de mise à jour du championnat de Ligue 1 Mobilis mettant aux prises le MC Oran, candidat en puissance au titre, et le CR Belouizdad, menacé du purgatoire, le stade Zabana d’Oran a renoué avec la violence. L’arbitre a dû arrêter la partie à la 78e minute pendant que les algérois menaient au score par 2 buts à 0. Des violences ont éclaté dans les tribunes entraînant l’arrêt du match. Et ce n’est pas tout. Le football national vient d’enregistrer le retour des agressions contre les joueurs. L’attaquant de Paradou AC, Naïdji, a été victime, jeudi, d’une agression perpétrée par trois individus, appréhendés, en un temps record, par les services de sécurité. Le joueur en question a subi d’importantes blessures, mais sa vie n’est point en danger. Devant cette recrudescence soudaine des actes de violence dans les enceintes sportives nationales, la fédération algérienne de football (FAF) et les clubs se contentent d’observer un silence véritablement intriguant. Au moment où l’instance fédérale et les présidents de club devaient se manifester par des communiqués stigmatisant la violence, ils n’ont pas trouvé mieux que s’abstenir. Chose qui les mettra davantage dans un contexte de ‘’coupables’’ surtout avec leurs sorties médiatiques incongrues incitants aux dérapages. Nombreux sont les observateurs qui sont montés au créneau en attendant une réaction des concernés directes.

Kamel.Y.    

Samir Aimeur (professeur de sociologie) : Le choix du stade et la programmation ont été fatals

La réapparition de la violence à l’occasion de la demi-finale de la coupe d’Algérie de football entre la JSK et le MCA n’a pas laissé les sociologues indifférents. Le professeur en sociologie à la FAC de Bouzaréah Samir Aimeur a estimé hier que le choix du stade de Hamlaoui a été fatal, vu que plusieurs critères n’ont pas été pris en considération. «La FAF aurait dû penser à accepter un stade dans lequel il n’y avait pas d’hostilité entre telle ou telle galerie. J’ajoute qu’il fallait opter pour d’autres stades. Un autre choix aurait qui à mon avis pu permettre de limiter les dégâts. Ce n’est pas toujours facile de gérer une foule, même si on là distingue avec les maillots des deux équipes. D’ailleurs, des fauteurs de trouble ont pu facilement se faufiler, vu l’animosité existant malheureusement entre les supporters du CSC et du MCA ». Le spécialiste en sociologie urbaine a ajouté dans le même contexte que l’acte de violence est basé sur l’action collective. «D’aucuns agissent individuellement, avant que l’action ne se fasse en s’appuyant sur le collectif. Dans le cas de ce match, je pense qu’il fallait avant tout penser à l’intérêt général et éviter ainsi les affrontements prévisibles entre supporters du MCA et du CSC. L’hostilité était quasi- certaine avant, pendant et après la rencontre. Même sur le plan sécuritaire, tous les dispositifs ne suffiront toujours pas quand il y a une animosité entre deux publics différents ». Concernant la programmation du match, Aimeur a imputé la responsabilité à la FAF. «Durant une période de deuil, personne ne veut jouer ni voir un match. Il fallait penser à reprogrammer toutes les rencontres après les trois de deuil décrétés suite au crash de l’avion militaire à Boufarik. Le stade est une échappatoire pour fuir les problèmes quotidiens. Si le supporter ne trouve pas de quoi se défouler, il sortira automatiquement de ses gonds ». Pour que le phénomène de la violence soit freiné, Aimeur a appelé les responsables du football Algérien à prôner une nouvelle stratégie s’appuyant principalement sur la sensibilisation. «Les comités de supporters sont les premiers concernés par la sensibilisation. Avant chaque match, il faut diffuser les scènes de violence sur les écrans géants avec un discours sensibilisateur. Je pense que ce sera un des aspects qui vont tempérer dans un premier lieu les ardeurs. Concernant les instances qui gèrent notre football, il est indispensable de parrainer des initiatives visant avant chaque match à regrouper des supporters de chaque club. Le football a été auparavant une occasion de renforcer les liens d’amitié, pas d’envenimer les choses. D’ailleurs, nous sommes arrivés à un état psychologique fébrile du supporter majoritairement animé d’un sentiment de vengeance. J’espère que la FAF et toutes les parties concernées puissent retenir la leçon » conclut-il.

Adel K.

Mohamed Laïb (Président de l’USMH) :  «  Jouer à Constantine était une erreur »

 Le président de l’USMH, Mohamed Laib a déploré les incidents "regrettables" survenus vendredi à Constantine lors de la demi-finale de coupe d’Algérie ayant opposé la JSK au MCA « Je déplore et je condamne énergiquement les actes de violence survenus lors de cette rencontre. Ce qui s'est passé au stade Hamlaoui de Constantine n'a pas lieu d'être. Apres tout, ce n'est qu'un match de football", a-t-il regretté. 

Pour le patron du club harrachi « C’est la FAF et la commission de la coupe d’Algérie qui sont responsables de cette mascarade », car selon lui « Le choix de domicilier cette empoignade à Constantine était une erreur. C’est une décision irréfléchie de leur part. Certes c’est la JSK qui a opté pour l’enceinte de Hamlaoui, mais les instances footballistiques avait tout le pouvoir de s’y opposer. Je trouve inconcevable d’obliger deux équipes du centre du pays à aller jouer à Constantine. C’est pénalisant pour les supporters des deux camps d’autant qu’il y’avait un risque certain d’affrontement sachant que les deux galeries allaient emprunter le même chemin du retour. Il y’a aussi cette animosité entre les supporters du CSC et du MCA qu’il fallait prendre en considération sans parler de la période délicate que traversait notre pays, en deuil après le crash de l’avion militaire. A mon avis, il valait mieux reporter ce match de 24h et le faire jouer le samedi. Le temps que les esprits se soient un peu calmés ».

Pour ce qui est du match, MCO – CRB qui n’est pas allé à son terme a cause d’un envahissement de terrain par les supporters locaux à la 78’ alors que le score était (2-0) pour le Chabab, Laib dira « C’est vrai qu’il n’y a pas eu de violence mais l’attitude du public oranais reste condamnable. Je pense que ce sont les opposants au président du MCO, Ahmed Belhadj Baba qui ont orchestré cet envahissement de terrain »

 M F.

FAF :  Faut-il revoir les règlements de la coupe ?

Tout en s’inscrivant lamentablement aux abonnés absents devant cette situation de violence dans une discipline mise sous sa responsabilité, la fédération algérienne de football (FAF) est pointée du doigt. La révision unilatérale sans l’engagement au préalable d’une réflexion du système de compétition de la coupe d’Algérie s’est répercutée dramatiquement sur l’épreuve. Les amendements apportés au déroulement de la compétition la plus populaire du pays n’ont fait que favoriser le retour des violences. En décembre dernier, la FAF a annoncé qu’à partir des quarts de finale, les matches se déroulent dans des stades dont la capacité d’accueil soit égale ou supérieure à 20000 supporters. Or que les enceintes répondants à cette nouvelle donne incluse dans le cahier de charge de l’épreuve, se comptent sur les doigts d’une seule main. D’où les difficultés de programmation pour les matches qualifiés à ‘’risque’’. Le public, les clubs, les spécialistes et les observateurs viennent de le confirmer concrètement à leurs dépens. Il y va désormais de la vie des citoyens pour qui le football constitue une véritable échappatoire des contraintes de leurs quotidiens difficiles. Connu pour être une compétition porteuse de joie et surtout de fête, Dame coupe s’est transformée, par la faute d’une décision peu (ou mal réfléchie) en un véritable terrain miné où tout le monde, sans exception, est mis à rude épreuve. La révision des règlements de la coupe est indispensable. Un premier pas vers l’apaisement…                                                                                        K.Y.   

 

 

 

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

APN

La commission de l’éducation, de l’enseignement supérieur et des affaires religieuses de l’Assemblée populaire nationale recevra, lundi 24 septembre à 10h, Tahar Hadjar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

APN

Le président de la commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté nationale établie à l’étranger, Abdelhamid Si Afif, présidera lundi 24 septembre deux rencontres diplomatiques, la première, à 10h30, avec le groupe parlementaire d’amitié algéro-français et la deuxième, à 13h30, avec le groupe parlementaire d’amitié algéro-japonais.

Ministère du Tourisme

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, présidera, lundi 24 septembre à 9h à l’hôtel Mazafran, une rencontre-bilan sur la saison estivale 2018.

Ministère des Travaux publics

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, effectuera lundi 24 septembreune visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’El Bayadh.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, effectuera lundi 24 septembre une visite de travail dans la wilaya de Blida.

Ministère de l’Industrie

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, effectuera lundi 24 septembre et demain une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Batna.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organise, lundi 24 septembre à 9h à l’Institut national de santé publique, une journée d’information sur la rage.

Sipsa-Sima

Le cercle de réflexion Filaha Innove organise, lundi 24 septembre à 10h à la Chambre nationale de l’agriculture à la Safex (Alger), une conférence de presse sous le thème «Pour une agriculture intelligente face au défi d’une sécurité sanitaire alimentaire durable».

Ministères de l’Industrie et de l’Enseignement supérieur

Sous l’égide des ministères de l’Industrie et des Mines et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et en marge de la réunion concernant le projet Erasmus+, l’inauguration du «SM Weld Welding Centre (Centre de soudage) aura lieu, mardi 24 septembre à 9h au CTMC, à Beni Amrane (Boumerdès).

Safem

La cérémonie d’inauguration officielle du 3e Salon international de la formation et des métiers d’avenir aura lieu, lundi 24 septembre à 11h, à la Safex (Alger).

Mechaâl Echahid

A l’occasion du 56e anniversaire de la désignation du premier gouvernement de l’Algérie indépendante, le forum de la mémoire d’El Moudjahid, en coordination avec l’association Mechaâl Echahid, organisera, demain à 10h, un hommage au premier ministre du Commerce, Mohamed Khobzi.

Forum du Courrier d’Algérie

Le forum du Courrier d’Algérie recevra, lundi 24 septembre à 10h30, l’invité de la semaine, Lakhdar Bouregaâ, commandant et officier supérieur de la Wilaya IV historique.

HCI

Sous le haut patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé, les 24 et 25 novembre au Palais de la culture à Alger, sous le thème «Assurance takafoul et son rôle dans le développement économique global».

Coupole Mohamed-Boudiaf

Le rappeur français d’origine congolaise, Gandhi Djuna, alias maître Gims, sera en concert, le 28 septembre à 20h, à la Coupole du complexe sportif Mohamed-Boudiaf (Alger).

Musée national du moudjahid 

Le Musée national du moudjahid organise,lundi 24 septembre à 10h, simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 296e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

HCLA

A l’occasion de 20e anniversaire de sa création, le Haut-Conseil de la langue arabe organisera,  24 et 25 septembre à 9h30 à la Bibliothèque nationale d’El Hamma (Alger), une conférence scientifique.

ACPMO

A l’occasion de l’anniversaire du décès du chanteur Cheb Hasni, le 29 septembre 2018, l’Association art, culture et protection du patrimoine musical oranais organisera au palais des sports Hamou-Boutlélis à Oran de 14h à 00h un grand concert.

Entretien

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept