Le football renoue avec la violence
Search
Mardi 26 Mars 2019
Journal Electronique

Brusque flambée de violence. Le football algérien aura vécu un week-end particulièrement violent. Agression sur joueurs, émeutes dans les stades et leurs alentours ainsi que des déclarations ajoutant l’huile sur le feu.

Tels sont les principales ingrédients de la discipline en cette fin de saison pleine d’enjeu. Le stade Chahid Hamaloui de Constantine, théâtre naguère des exploits du football national, a été fortement éclaboussé en ce ‘’vendredi 13’’ par des actes de rare violence. Au moment où les joueurs de la JSK et du MCA se disputaient le billet qualificatif au carré d’as de la coupe d’Algérie, les supporters offraient ‘’un triste décor’’ dans les gradins affecté par des violences devant lesquelles le service d’ordre a dû faire preuve de beaucoup de tact et de professionnalisme pour éviter le pire. Retransmis sur certaines chanines étrangères, les images diffusées n’ont fait que porter atteinte à l’image d’une discipline déjà en nette dégradation sportive et morale. Vendredi dernier aura apporté son lot de violence du coté d’El Bahia. En match capital de mise à jour du championnat de Ligue 1 Mobilis mettant aux prises le MC Oran, candidat en puissance au titre, et le CR Belouizdad, menacé du purgatoire, le stade Zabana d’Oran a renoué avec la violence. L’arbitre a dû arrêter la partie à la 78e minute pendant que les algérois menaient au score par 2 buts à 0. Des violences ont éclaté dans les tribunes entraînant l’arrêt du match. Et ce n’est pas tout. Le football national vient d’enregistrer le retour des agressions contre les joueurs. L’attaquant de Paradou AC, Naïdji, a été victime, jeudi, d’une agression perpétrée par trois individus, appréhendés, en un temps record, par les services de sécurité. Le joueur en question a subi d’importantes blessures, mais sa vie n’est point en danger. Devant cette recrudescence soudaine des actes de violence dans les enceintes sportives nationales, la fédération algérienne de football (FAF) et les clubs se contentent d’observer un silence véritablement intriguant. Au moment où l’instance fédérale et les présidents de club devaient se manifester par des communiqués stigmatisant la violence, ils n’ont pas trouvé mieux que s’abstenir. Chose qui les mettra davantage dans un contexte de ‘’coupables’’ surtout avec leurs sorties médiatiques incongrues incitants aux dérapages. Nombreux sont les observateurs qui sont montés au créneau en attendant une réaction des concernés directes.

Kamel.Y.    

Samir Aimeur (professeur de sociologie) : Le choix du stade et la programmation ont été fatals

La réapparition de la violence à l’occasion de la demi-finale de la coupe d’Algérie de football entre la JSK et le MCA n’a pas laissé les sociologues indifférents. Le professeur en sociologie à la FAC de Bouzaréah Samir Aimeur a estimé hier que le choix du stade de Hamlaoui a été fatal, vu que plusieurs critères n’ont pas été pris en considération. «La FAF aurait dû penser à accepter un stade dans lequel il n’y avait pas d’hostilité entre telle ou telle galerie. J’ajoute qu’il fallait opter pour d’autres stades. Un autre choix aurait qui à mon avis pu permettre de limiter les dégâts. Ce n’est pas toujours facile de gérer une foule, même si on là distingue avec les maillots des deux équipes. D’ailleurs, des fauteurs de trouble ont pu facilement se faufiler, vu l’animosité existant malheureusement entre les supporters du CSC et du MCA ». Le spécialiste en sociologie urbaine a ajouté dans le même contexte que l’acte de violence est basé sur l’action collective. «D’aucuns agissent individuellement, avant que l’action ne se fasse en s’appuyant sur le collectif. Dans le cas de ce match, je pense qu’il fallait avant tout penser à l’intérêt général et éviter ainsi les affrontements prévisibles entre supporters du MCA et du CSC. L’hostilité était quasi- certaine avant, pendant et après la rencontre. Même sur le plan sécuritaire, tous les dispositifs ne suffiront toujours pas quand il y a une animosité entre deux publics différents ». Concernant la programmation du match, Aimeur a imputé la responsabilité à la FAF. «Durant une période de deuil, personne ne veut jouer ni voir un match. Il fallait penser à reprogrammer toutes les rencontres après les trois de deuil décrétés suite au crash de l’avion militaire à Boufarik. Le stade est une échappatoire pour fuir les problèmes quotidiens. Si le supporter ne trouve pas de quoi se défouler, il sortira automatiquement de ses gonds ». Pour que le phénomène de la violence soit freiné, Aimeur a appelé les responsables du football Algérien à prôner une nouvelle stratégie s’appuyant principalement sur la sensibilisation. «Les comités de supporters sont les premiers concernés par la sensibilisation. Avant chaque match, il faut diffuser les scènes de violence sur les écrans géants avec un discours sensibilisateur. Je pense que ce sera un des aspects qui vont tempérer dans un premier lieu les ardeurs. Concernant les instances qui gèrent notre football, il est indispensable de parrainer des initiatives visant avant chaque match à regrouper des supporters de chaque club. Le football a été auparavant une occasion de renforcer les liens d’amitié, pas d’envenimer les choses. D’ailleurs, nous sommes arrivés à un état psychologique fébrile du supporter majoritairement animé d’un sentiment de vengeance. J’espère que la FAF et toutes les parties concernées puissent retenir la leçon » conclut-il.

Adel K.

Mohamed Laïb (Président de l’USMH) :  «  Jouer à Constantine était une erreur »

 Le président de l’USMH, Mohamed Laib a déploré les incidents "regrettables" survenus vendredi à Constantine lors de la demi-finale de coupe d’Algérie ayant opposé la JSK au MCA « Je déplore et je condamne énergiquement les actes de violence survenus lors de cette rencontre. Ce qui s'est passé au stade Hamlaoui de Constantine n'a pas lieu d'être. Apres tout, ce n'est qu'un match de football", a-t-il regretté. 

Pour le patron du club harrachi « C’est la FAF et la commission de la coupe d’Algérie qui sont responsables de cette mascarade », car selon lui « Le choix de domicilier cette empoignade à Constantine était une erreur. C’est une décision irréfléchie de leur part. Certes c’est la JSK qui a opté pour l’enceinte de Hamlaoui, mais les instances footballistiques avait tout le pouvoir de s’y opposer. Je trouve inconcevable d’obliger deux équipes du centre du pays à aller jouer à Constantine. C’est pénalisant pour les supporters des deux camps d’autant qu’il y’avait un risque certain d’affrontement sachant que les deux galeries allaient emprunter le même chemin du retour. Il y’a aussi cette animosité entre les supporters du CSC et du MCA qu’il fallait prendre en considération sans parler de la période délicate que traversait notre pays, en deuil après le crash de l’avion militaire. A mon avis, il valait mieux reporter ce match de 24h et le faire jouer le samedi. Le temps que les esprits se soient un peu calmés ».

Pour ce qui est du match, MCO – CRB qui n’est pas allé à son terme a cause d’un envahissement de terrain par les supporters locaux à la 78’ alors que le score était (2-0) pour le Chabab, Laib dira « C’est vrai qu’il n’y a pas eu de violence mais l’attitude du public oranais reste condamnable. Je pense que ce sont les opposants au président du MCO, Ahmed Belhadj Baba qui ont orchestré cet envahissement de terrain »

 M F.

FAF :  Faut-il revoir les règlements de la coupe ?

Tout en s’inscrivant lamentablement aux abonnés absents devant cette situation de violence dans une discipline mise sous sa responsabilité, la fédération algérienne de football (FAF) est pointée du doigt. La révision unilatérale sans l’engagement au préalable d’une réflexion du système de compétition de la coupe d’Algérie s’est répercutée dramatiquement sur l’épreuve. Les amendements apportés au déroulement de la compétition la plus populaire du pays n’ont fait que favoriser le retour des violences. En décembre dernier, la FAF a annoncé qu’à partir des quarts de finale, les matches se déroulent dans des stades dont la capacité d’accueil soit égale ou supérieure à 20000 supporters. Or que les enceintes répondants à cette nouvelle donne incluse dans le cahier de charge de l’épreuve, se comptent sur les doigts d’une seule main. D’où les difficultés de programmation pour les matches qualifiés à ‘’risque’’. Le public, les clubs, les spécialistes et les observateurs viennent de le confirmer concrètement à leurs dépens. Il y va désormais de la vie des citoyens pour qui le football constitue une véritable échappatoire des contraintes de leurs quotidiens difficiles. Connu pour être une compétition porteuse de joie et surtout de fête, Dame coupe s’est transformée, par la faute d’une décision peu (ou mal réfléchie) en un véritable terrain miné où tout le monde, sans exception, est mis à rude épreuve. La révision des règlements de la coupe est indispensable. Un premier pas vers l’apaisement…                                                                                        K.Y.   

 

 

 

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

MDN

La direction régionale de l’information et de la communication de la 1re Région militaire organise, du 25 au 29 mars, la super coupe militaire du tir au niveau de l’Académie militaire de Cherchel.

DGF

La Direction générale des forêts organise le 27 mars , au niveau de son siège à partir de 9h, une rencontre régionale des wilayas du Sud.

HCLA

A l’occasion de la Journée arabe de la langue arabe, le Haut-Conseil de la langue arabe organise les 26 et 27  mars à 9h, à la bibliothèque nationale El Hamma (Alger), une rencontre nationale sur la langue de la jeunesse moderne.

Forum d’El Moudjahid

Le forum d’El Moudjahid, en collaboration avec l’association Machâal Echahid, commémorera le 27 mars à 10h, le 60e anniversaire de la mort des chouhada Si Amirouche et Si El Haouès, lors d’une conférence animée par Djamel Yahiaoui.

Salon international de l’industrie agroalimentaire

Le 7e Salon international de l’industrie agroalimentaire se tiendra du 27 au 30 mars au Centre des conventions d’Oran.

Rencontres algéro-françaises

La 11e édition des rencontres algéro-françaises des mines et carrières et la 2e édition des rencontres algéro-françaises du vrac auront lieu les 27 et 28 mars à Sétif.

 EAC

L’Etablissement arts et culture, en collaboration avec la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger, organise jusqu’au 4 avril au centre culturel Mustapha-Kateb, une exposition collective d’artisanat d’art.

 

 Cirque Il Florilegio
Le cirque Amar (Il Florilegio) revient à Alger avec un tout nouveau où se mêlent super-héros, trapézistes, acrobates, l’impressionnant globe de motos, les animaux sauvages et clowns. Les représentations se dérouleront sur le parking du centre commercial Ardis, jusqu’au 1er avril, du dimanche au jeudi à 18h30.

 

 ONCI
L’Office national de la culture et de l’information met en place un programme spécial pour les vacances de printemps à destination des enfants au niveau de l’ensemble de ses espaces.

 Institut culturel italien
L’Institut culturel italien organisera le 10 avril à l’Université Abderrahmane-Mira de Béjaïa à 12h et le 11 avril à 10h à l’Université d’Alger II, une conférence sur le livre «Sans Masque» de Riccardo Magnani.

Ambassadeur d’Italie
L’ambassadeur d’Italie à Alger et l’Institut culturel italien, en collaboration avec la Radio nationale, organiseront le 11 avril à 19h à l’auditorium de la Radio nationale, un concert de musique.

 

Musée  du moudjahid

    
Le Musée national du moudjahid organisera le 28 mars, à 10h à la kasma des moudjahidine de Zéralda et simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 348e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

Forum d’El Moudjahid

Le forum dEl Moudjahid, commémorera, conjointement l’association Machâal Echahid, le  27 mars à 10h, le 60e anniversaire de la mort des colonels Si Amirouche et Si El Haouès lors d’une conférence animée par Djamel Yahiaoui.

UEA

Dans le cadre des activités de l’Union des écrivains algériens de l’année 2019 et à l’occasion de la célébration de la Journée de la terre, en coordinantion avec l’ambassade de Palestine, une rencontre littéraire aura lieu le 30 mars à 9h30 au siège de l’Union.

Musée de l’enluminure

Une exposition collective, composée d’une vingtaine d’œuvres, intitulée «Charme et gaîté de la miniature algérienne» se tient jusqu’au 18 avril prochain au Musée national de l’enluminure, de la miniature et de la calligraphie à La Casbah d’Alger.

Vente-dédicace
La Librairie générale d’El Biar (Alger) abritera le 30 mars à partir de 14h, une vente-dédicace de Slim de son ouvrage «Bad News».

Librairie l’Arbre à dires
La librairie l’Arbre à dires organisera, le 30 mars  à 15 h, une rencontre-débat sous le thème «Dessin de presse et caricature : similitude et différence». Le débat sera animé par le journaliste et écrivain Jaoudet Guessouma.

Galerie Espaco
L’artiste peintre Denis Martinez présentera sa nouvelle exposition de peinture intitulée «Bahaz Khouya Gnaoui Blidi, Hkayet 3chra» (histoire d’une complicité), le 6 avril à 15h, à la galerie Espaco. L’exposition prendra fin le 4 mai.

 FASB
La Fédération algérienne des sports de boules organise le 31 mars à partir de 10h à l’EST/STS Dely Brahim, son assemblée générale ordinaire.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept