Wimbledon: Djokovic sacré au bout d'un match de légende
Search
Vendredi 23 Août 2019
Journal Electronique

Époustouflant. Novak Djokovic, à l'issue d'une finale exceptionnelle, et après avoir sauvé deux balles de match face à Roger Federer, a remporté dimanche à Wimbledon son 16e Grand Chelem, et se rapproche du record du Suisse.

Un match titanesque, haletant, indécis jusqu'au bout et qui sacre un champion toujours aussi implacable. Ce 5e titre à Wimbledon permet à Djokovic, 32 ans, de rejoindre au palmarès le Suédois Björn Borg, et n'est plus qu'à quatre longueurs du record de victoires en Majeurs de Federer (20).

Le Suisse a lui frôlé son rêve, et celui de tous ses fans. A deux points près, deux balles de match à 8-7 dans le cinquième set qui vont inévitablement le poursuivre pendant des années.

                                                                 "Irréel"

"C'était la finale la plus tendue de ma carrière. Malheureusement, dans ces matches, un des joueurs doit perdre. C'est assez irréel de revenir de deux balles de match et de gagner", a résumé Novak Djokovic.

Cette finale, la première décidée au tie-break du 5e set, est aussi la plus longue de l'histoire de Wimbledon (4h57mn), 11 minutes de plus que son illustre devancière entre Federer et Nadal en 2008. Mais celle-ci fut encore plus cruelle pour Federer. Car il a touché du doigt ce 9e sacre à Wimbledon, ce 21e Grand Chelem qui aurait sans doute placé le Suisse à jamais et de façon incontestable comme le plus grand joueur de tous les temps. Mais voilà, le Maître aux huit couronnes à Londres a craqué face à celui qui contrarie ses plans depuis plusieurs années.

Djokovic avait remporté huit de leurs dix derniers duels. Il a rajouté dimanche une victoire de plus face au Suisse, la 3e lors d'une finale de Wimbledon après celle de 2014 et 2015. Le Serbe, qui n'a plus perdu une finale de Grand Chelem face à Federer depuis 12 ans, n'a du coup jamais perdu en finale contre le Suisse. Ce n'est pas un hasard si seul un joueur est parvenu à battre Nadal et Djokovic dans un même tournoi du Grand Chelem. Stan Wawrinka, le seul donc à l'avoir fait en 2014 à l'Open d'Australie, va du coup garder ce label encore quelque temps.

Le N.1 mondial, qui disputait sa 6e finale à Londres, avait pourtant laissé quelques portes ouvertes, ce qu'il ne fait pas souvent. Il a parfois étonnamment semblé lâcher un peu, comme dans le 2e set, presque abandonné (6-1), ce qui ne lui ressemble guère. Une relative faiblesse que Federer n'est pas parvenu à exploiter au final. Le Suisse n'a pas été bon dans les trois tie-breaks, mais c'est à peu près tout ce qu'il peut se reprocher. Mais le constat est sans appel: il n'a plus battu Djokovic depuis quatre ans (en 4 rencontres).

                                          4e Grand Chelem en 13 mois

Le Serbe a lui raflé son 4e titre du Grand Chelem sur les cinq mis en jeu ces treize derniers mois. Un cycle incroyable, et une domination implacable, vainqueur de trente-trois de ses trente-quatre derniers matches en Grand Chelem. Depuis Wimbledon l'année dernière, il n'a perdu qu'en demi-finale de Roland-Garros face à Dominic Thiem lors d'un match haché et perturbé par le vent et la pluie. Seuls les éléments semblent être capables de perturber Djokovic, qui n'a de cesse de répéter vouloir "marquer l'histoire". "Quand j'avais cinq ans et que je rêvais de devenir un joueur de tennis, je m'imaginais ici. C'est spécial." Pour Roger Federer, à bientôt 38 ans, l'histoire se raccourcit chaque année qui passe.

"J'espère que je donne une chance aux gens de penser qu'on n'est pas fini à 37 ans. Je me sens bien, enfin... je peux encore tenir debout", a-t-il déclaré. Il a démontré qu'il pouvait encore se hisser en finale d'un Majeur. Mais y arrivera-t-il encore?  

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Conférence sur Zighoud Youcef au Musée du Moudjahid : Le « sauveur» de la révolution

      Les événements du 20 août 1955 auraient «sauvé» la révolution, selon Mohamed Guechoud . Lors d’une rencontre, Mardi, au musée du Moudjahid, ce membre de l’ALN a rappelé qu’à cette période la révolution passait par une phase difficile, suite à la mort et l’arrestation d’un bon nombre de leaders du FLN, dont des membres du groupe des 22. «C’est ce qui a compromis la stratégie de lutte suivie jusque là. La France coloniale avait mobilisé toutes ses forces dans la région des Aurès, pensant que c’était le fief de la révolution», a-t-il expliqué. « Très vite, elle a mis la région sous- embargo, rendant difficile la communication entre les chefs de la révolution et l’acheminement du ravitaillement», a-t-il renchéri.

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère de la formation professionnelle

Le Ministre de la formation et de l'enseignement professionnels M. Dada Moussa Belkheir effectuera le 25 et le 26 Aout à 8h30 une visite de travail et d'inspection dans les wilayas de Tiaret et Ain Defla .

 Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, pour répondre en masse à l’appel du cœur.

 Ambassade de Vietnam

A l’occasion du 74e anniversaire de la fête nationale du vietnam, l’ambassade de la république socialiste du vietnam en Algérie organise le 27 Août à partir de 18h30, à la salle Ibn Zeydoun Riad El Feth, une exposition de photographies sur le vietnam et une projection d’un film documentaire intitulé » Vietnam, joyau de l’Asie ».

 FNA

Le président de front national Algérien M. Moussa Touati aujourd'hui à 10 une conférence de presse au siège de front.

 Mouvement el Binna

Le Mouvement El-Bina organise aujour'hui à 10h à Sétif un rassemblement populaire annimé par Le président du mouvement M. Abdelkader Bengrina .

 Wilaya d'Alger

Le wali d'Alger M. Abdelkhalek Siouda effectuera aujourd'hui à 7h30 une visite d'inspection des projets de secteur de l'éducation national dans la wilaya.

 

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept