Search
Aux abattoirs d’Hussein dey :Rapidité et propreté
Vendredi 21 Septembre 2018
Journal Electronique

Pour sacrifier le mouton, beaucoup de familles se retrouvent souvent dans l’obligation de faire appel au voisin. Toutefois, de plus en plus d’Algériens préfèrent se rendre aux abattoirs. De nombreuses familles rencontrées à l’abattoir de l’Hussein Dey disent avoir eu recours à ce choix à cause des sacrificateurs qui sont dit-on « nombreux rapides, habiles et expérimentés ». Ces derniers ont été sollicités tout au long de la mâtinée de mardi dernier, pour des prix allant de 1.500 DA à 2.000 DA pour l’ovin et de 8.000 à 10.000 DA pour le bovin.

« Je ne sais pas m’y prendre. Egorger un mouton est pour moi une épreuve difficile », reconnait Moncef, un père de famille accompagné de ses trois enfants. « L’égorgeur » a mis moins de 10 minutes avant de lui livrer la carcasse de son mouton. Les boyaux, et autres abats sont récupérés à l’arrière de l’abattoir, la tête et d’autres membres peuvent être grillés sur place dans un espace aménagé. « C’est impeccable. Nous récupérons le tout proprement prêt à être emporté », se réjouit Moncef. L’abattoir grouille de monde. Certains suivent minutieusement les gestes des sacrificateurs dans l’espoir qu’un jour, ils pourraient eux même accomplir cette tache. « J’ignore les étapes à suivre pour découper le mouton et surtout garder le tout propre. Je suis venu à l’abattoir pour apprendre  », confie en riant un autre homme. « Même si des voisins dans la cité sont prêts à le faire à ma place, ils sont souvent débordés avec le nombre de sollicitations. J’ai préféré ne pas les encombrer davantage », a-t-il ajouté.Pour d’autres, le manque d’espaces dans les cités les pousse à prendre le chemin des abattoirs. « Nous n’avons pas d’espaces aménagés. L’année passée, de nombreuses canalisations ont été bouchées, après la fête de l’Aïd. Nous avons jugé bon de venir cette fois ci l’abattoir », affirme Saïd Badani, habitant la cité Maya à l’Hussein Dey. Selon lui, trois de voisins l’ont accompagné pour la même raison.Par ailleurs, cette solution qui leur évite d’interminables corvées semble ravir aussi   de nombreuses ménagères. « Les lieux sont aménagés ici, propres et de nombreux vétérinaires sont disponibles », se réjouit Lamia, accompagnée de son mari. Ce jeune couple accomplit pour la première fois le sacrifice. « Nous ne sommes pas doués et l’abattoir s’est révélé une seule chance pour gouter à la saveur de l’aïd », soutient la jeune femme.D’autres sont venus à l’abattoir pour acheter de la viande. « Les prix du moutons sont chers, entre 40.000 et 60.000 DA. Avec un revenu moyen, je ne peux m’en procurer un », se désole un jeune père de famille. « Je vais prendre quelques kilos pour mon petit enfant qui pourra gouter à la saveur de l’aïd », explique t-il.

Collecte des peaux de moutons

Alors que l’agitation battait son plein au niveau des abattoirs, des pratiques non civiques et de jets d’ordures ont enlaidi des espaces publics. Néanmoins, la campagne de sensibilisation sur la collecte des peaux de mouton semble avoir rencontrée un écho favorable. Des imams en ont même parlé durant le prêche de l’aïd. En cours d’après-midi déjà, des tas de peaux s’étaient amoncelés aux abords de nombreuses mosquées.A Belouizdad, Ihab un jeune bénévole est resté sur place pour récolter les peaux à la mosquée Larbi Tebessi. Selon lui, quelques dizaines de peaux de moutons ont été déposées. « D’autres vont suivre. Nous avons émis des appels tout au long de la semaine dernière », dit-il. Dans d’autres mosquées de la capitale, comme à El Madania, la collecte de peaux se fait progressivement. « Nous attendons des riverains qu’ils accomplissent ce pas de civisme et de bienfaisance durant ce jour sacré », espère   Farid. Lui aussi est un bénévole au niveau de la mosquée El Atik.

Walid Souahi

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Radio algérienne
La Radio algérienne et en collaboration avec l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda) lance le prix du «Trophée de la poésie pour la description de la Grande mosquée d’Alger». Une conférence de presse sera animée par les membres du jury le samedi 22 septembre à 10h au centre culturelle Aïssa- Messaoudi

FFS
Le Front des forces socialistes organise, le samedi 22 septembre à 9h 30, au niveau de la mutuelle des matériaux de construction, Zeralda, (Alger) des assises sociales.

FLN
Le Front de libération nationale organise,le  samedi 22 septembr à 10h, à l’hôtel le Mouflon d’or Ben-Aknoun, une réunion avec les secrétaires des mouhafadha sous la présidence du SG du FLN, Djamel Ould Abbès.

 

Ministère de la Formation professionnelle
Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, effectuera, le dimanche 23 septembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Relizane où il présidera les festivités d’ouverture de la nouvelle année de formation 2018/2019.

Ministère des Moudjahidine
A l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef, Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera, 22 et 23 septembre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Constantine.

Ministère des Moudjahidine
A l'occasion de la célébration du 62e anniversaire de la mort du chahid Zighoud Youcef,  le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, effectuera les 22 et 23 septembre une visite de travail et d'inspection dans la wilaya de Constantine

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, effectuera, le 22 septembre 2018, une visite de travail et d'inspection dans la wilaya d'Alger.

Ministère de la Jeunesse et des Sports
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, effectuera, 22  et 23 septembre, une visite de travail et d’inspection dans les wilayas de Biskra et Batna.

Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organise, le 24 septembre 2018 à 9h, au niveau de l’Institut national de santé publique, El Biar, Alger, une journée d’information sur la rage.

.

 HCI

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi, spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé les 24 et 25 novembre au Palais de la culture, à Alger, sous le thème «L’assurance takafoul et son rôle dans le développement économique global».

FIBDA

Dans le cadre de la 11e édition du festival international de la bande dessinée d’Alger, le comité d’organisation organise, le 23 septembre 2018 à 11h, à la salle Frantz-Fanon, Oref, une conférence de presse.

Librairie l’arbre à dires

Maïssa Bey signe son nouveau roman. Après «Hizya» paru en 2015, l’écrivaine revient avec «Nulle autre voix». Elle sera le 22 septembre à la librairie L’Arbre à dires, à Sidi Yahia, pour la vente-dédicace.

Ministère de l’Industrie
Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, effectuera, les 24 et 25 septembre 2018 une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Batna.

Coupole Mohamed-Boudiaf

Le rappeur français d’origine congolaise, Gandhi Djuna, alias maître Gims, sera en concert le 28 septembre à 20h, à la coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf.


Entretien

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept