Search
Crash de l’avion militaire à Boufarik : les familles reconnaissantes envers L’ANP
Lundi 20 Août 2018
Journal Electronique

Depuis le 11 avril dernier, plusieurs familles de victimes du crash de l’avion militaire à Boufarik, ont pu inhumer les victimes, après leur identification. Des familles, dans beaucoup de wilayas,  se sont montrées patientes. « C’est un grand soulagement. Nous avons enfin pu enterrer nos enfants », ont-elles soutenu, reconnaissant les aides et le soutien permanent de l'ANP.

Durant toute cette période, parents et proches des martyrs, ont été accompagnés par des officiers supérieurs de l’ANP. Sur instruction du vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat Major de l’ANP, le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaid Salah , le Haut Commandement militaire n’a pas lésiné sur les moyens pour soutenir et venir en aide.  

Dans un message Ahmed Gaid Salah  avait appelé les familles à faire preuve de patience et de compréhension, en assurant que le Haut Commandement a mobilisé tous les moyens humains et matériels. « Chaque jour, des officiers du secteur militaire, viennent nous rendre visite, pour s’enquérir surtout de l’état des mères et épouses. Accompagnés de médecins et de psychologues, ils tentaient de nous rassurer et cela a apaisé notre douleur dans l’attente du corps », a confié le père d’un appelé à Ouled Aich à Blida. La mère « d’un djoundi » orphelin de père à Chlef en convient.

« Depuis le drame les militaires ne m’ont pas quitté. Ils viennent pour me soutenir moralement, m’appellent « Ma »et m’entourent. Certes, j’ai perdu mon fils dans des conditions dramatiques mais telle est la volonté de dieu. Aujourd’hui, tous les militaires sont « wladis » (mes fils) présents. Ils ont pleuré avec moi et ont accompagné mon fils à sa dernière demeure, c’est un grand geste, nous ne pouvons que le saluer et prier pour garder notre armée et protéger notre pays ». Un père d’un militaire à El Taref, a perdu son cadet. « J’ai pu dépasser ce drame grâce à la solidarité du peuple et des hauts cadres militaires. Nous sommes une famille « zawalia » mais des officiers supérieurs nous ont accompagnés et soutenu. J’ai vraiment senti que c’est leur enfant, l’enfant de l’Algérie et de l’Armée. Nous n’étions en aucun moment délaissés. Ils venaient chaque jour pour nous fournir des informations, sur la procédure de l’identification des corps et s’enquérir de notre état. Ils me disaient à chaque visite, que je dois être fier parce que mon fils est un martyr. Cela me consolait. Présents à l’enterrement, ils ont tout pris en charge. J’ai pleuré car mon fils n’a pas été pas inhumé dans l’indifférence ou l’anonymat. L’ANP a montré qu’elle est une institution du peuple », confie t-il.

Dès l’annonce du drame, les responsables des secteurs militaires de wilayas, se sont déplacés chez les familles. «  il était à leur chevet depuis le début», nous a-t-on précisé. Gaid Salah, a donné des instructions pour la prise en charge du transfert des corps vers les régions d'origine et d'accélérer l'opération d'identification scientifique. C’est le Haut Commandement de l’ANP, qui s’est chargé de l’acheminement des corps des victimes, de l’hôpital central de l’Armée d’Ain Naâdja, vers leurs domiciles, par voie aérienne ou à bord d’ambulances de l’ANP. Les responsables militaires locaux, ont veillé aux procédures d'enterrement et ont organisé des cérémonies officielles pour hommage aux défunts martyrs du devoir national. Le crash de Boufarik a consolidé la relation Armée –Nation. « L’ANP présente dans le combat contre le terrorisme et les grandes catastrophes ne peut que tendre les bras de la solidarité à ses propres enfants martyrs du devoir », a-t-on précisé. Les familles des victimes du drame du 11 Avril, n’étaient pas seules, à porter le fardeau d’une douleur indicible, vécue par tous les algériens soudés par un accident, qui toute proportion gardée, rappelle les séquelles de la décennie sanglante et la résistance héroïque du peuple algérien. Sur les lieux du crash, les recherches ont été intensifiées, pour retrouver un maximum de corps carbonisés et déchiquetés. Jeudi, au lendemain du drame, il n'y avait « plus de corps sur la zone du crash ». Les analyses d’identification ont été vite lancées, avec les proches des martyrs. Selon des experts, le délai nécessaire pour identifier les victimes est de trois à cinq semaines. Sur instruction du Général du Corps d’Armée, le processus d’identification, mené par les experts de l’Unité Nationale de l’Identification des Victimes des Grandes Catastrophes de l’INCC (Institut National de Criminologie et de la Criminalistique) de la Gendarmerie Nationale de Bouchaoui , a été accéléré. De nombreuses familles ont pu faire leur deuil entourées d’affection.

Neila Benrahal

Santé

Environnement

    • Forêt de Bouchaoui : Colère contre l’Abattage d’arbres

      Depuis quelques semaines, un bras de fer oppose des habitants de quartiers limitrophes à la forêt de Bouchaoui au réseau de protection de l’enfance Nada. Le projet de création d’un foyer du cœur censé accueillir jusqu’à 200 enfants en situation difficile est à l’origine de la querelle. Dans une vidéo, largement partagée sur les réseaux sociaux ces derniers jours, les riverains dénoncent notamment la fermeture d’un des quatre accès à la forêt de Bouchaoui et même la «destruction» d’une partie de cette dernière. Sur place, la population se dit «inquiète et en colère».

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Le musée d'Ifri, un musée pour perpétuer le Congrés historique de la Soummam

      Sorti des limbes en 1984, le musée du Moudjahid d’Ifri-Ouzellaguene, à 65 km à l’ouest de Bejaia, est assurément le monument le plus populaire des attractions historique de la wilaya, gagnant un surcroit d’intérêt au fil des années. Bâti au cœur même du site, qui en aout 1958, a accueilli, le Congrès historique de la Soummam, au nez et à la barbe de l’ennemi, il illustre, au-delà des structures et des dotations qui le composent, toute la volonté et le courage héroïque des chefs de la révolution, de libérer le pays du joug colonial Abane Ramdane, Zighoud Youcef, Larbi Ben M'hidi, Krim Belkacem, Lakhdar Bentobbal , Amar Ouamrane, et Amirouche en sont de ceux-là et qui , en se rencontrant, en ce jour d'été torride, ont dû imprimer une nouvelle impulsion à la révolution et fonder les contours de l’état indépendant. Si bien que 60 ans après, l’évènement, reste motif non seulement pour se souvenir, s’inspirer mais aussi pour se ressourcer et prendre de la graine patriotique. Chaque année ce sont plus de 15.000 visiteurs qui affluent vers le site.

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Culture

Le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, rendra, aujourd’hui à 18h, à la salle Ibn Zeydoun, hommage au chanteur, Sadek Djamaoui du groupe El Bahara.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables Fatma-Zohra Zerouati poursuit aujourd’hui sa visite de travail et d’inspection dans la Wilaya de Tébessa.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane de sensibilisation autour de son secteur.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni présidera les 19 et 20 août, dans la wilaya de Tébessa, la célébration officielle de la journée nationale du Moudjahid correspondant au 20 août 1955-1956/2018

HCI

Sous le haut patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé les 24 et 25 novembre au palais de la culture à Alger, sur le thème  «L’Assurance takâfoul et son rôle dans le développement économique global».

ONCI

L’Office national de la culture et de l’information organise, jusqu’au 18 août à Oran, les journées culturelles du Sud animées par une pléiade d’artistes et artisans de Béchar et d’Ouargla. Des expositions artisanales et des soirées artistiques se tiendront sur l’esplanade Sidi M’Hamed.

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang, en collaboration avec l’agence nationale de don de sang, lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à offrir un peu de son sang.

SEAAL

Pour la préservation des milieux aquatiques, Seaal lance la cinquième édition des journées «Main dans la main» jusqu’au 6 septembre sous le thème «Mobilisons-nous pour la préservation de notre littoral.»

 

Musée national du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organise, aujourd’hui à 10h, au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 286e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

SMA

Les Scouts musulmans algériens accueilleront, au Village africain de Sidi-Fredj, du 25 août 2018 au 5 septembre 2018, la 32e édition du Camp arabe de scouts avec la participation de 19 pays arabes représentés par plus de 1.200 jeunes.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust

Football

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept