Search
Le parc de la Liberté : de l’exotisme au cœur d’Alger
Samedi 21 Juillet 2018
Journal Electronique

Le parc de la Liberté a retrouvé une seconde jeunesse après quatre ans de travaux de restauration. L’ex parc de Galland conçu en 1915 a du subir depuis 2014 un lifting qui ne l’a nullement défiguré, bien au contraire. Les allées boisées, les portiques, balustrades finement décorés et les terrasses successives ont recouvré leur charme d’antan.

En ce mardi après-midi il ya foule. Des familles, des couples, des groupes de jeunes se prélassent sur l’herbe verdoyante. Pour les enfants, c’est le bonheur. Une partie des lieux leur a été dédiée : Toboggan, balançoire et autres accessoires y sont installés.

Reportage de Karima Dehiles

Un couple, devancé par son fils, soupire : « enfin le parc nous est restitué ». « C’est un poumon pour les habitants d’Alger-Centre. Nos enfants retrouvent avec joie ce bel endroit plein de verdures et d’espaces de jeux », clame la dame. L’enfant, lui, a les yeux rivés sur les voilières qui abritent des oiseaux exotiques.

 parque de Galland ph slimen.s.a 3

Le parc de la Liberté dispose de deux entrées donne l’une accessible à partir de la rue Krim-Belkacem. Au seuil de celle-ci se trouvent le Musée national des antiquités et celui des arts islamiques. Ici l’histoire côtoie espaces verdoyants, verdoyants, arbres centenaires, poissons et oiseaux…Le tout sur une superficie de 5 hectares imbriquée entre deux grands axes d’Alger-Centre, la rue Krim Belkacem et le boulevard Didouche Mourad.

L’architecture du parc est très homogène, une symétrie et une harmonie entre les parties bâtis et plantées sautent aux yeux. Un travail de maître qui reste unique en son genre. Portiques, balustrades, finement ornés, délimitant certains espaces et créant plusieurs terrasses et placettes. Des carreaux de faïence aux motifs géométriques et aux couleurs vives couvrent bancs, murets, bassins et fontaines.

Trois jeunes filles, la vingtaine, assises sur un banc, discutent calmement. En face, une grotte où ruissèle de l’eau limpide. « Mes amies et moi venons profiter de la beauté et de la sérénité des lieux. Depuis sa rénovation, je me rends ici souvent. D’ailleurs c’est ici que nous révisons nos cours », souligne Souad. Son amie, Amel, renchérit : « Il n’y a pas meilleur endroit. Et nous ne sommes pas loin de chez nous ». Ali, lui, est presque chez lui au milieu de cette végétation qui le subjugue depuis sa tendre enfance au point de débiter aisément les noms latins des arbres.

« On trouve près de 80 espèces dont certaines sont très rares comme Merita, Kolenteria, Sabat Palméto, Gaestomia, Chamaedora », détaille cet octogénaire accosté au bassin central en train de nourrir les poissons rouges. « Ces bêtes sont contentes dès ma vue. Elles attendent leur pitance. Un rituel que j’exécute avec amour », dit-il en riant. Ali est un enfant d’Alger. « Quand j’étais petit, je venais jouer ici. On s’amusait comme des fous. Le parc était notre arrière cour », se souvient le vieil homme, tout ému. «Ma joie est indescriptible en voyant ce patrimoine réhabilité et ouvert au public. J’accompagne mes petits-enfants et je comprends leur désir de ne pas quitter les lieux. Ils s’y attachent de plus en plus », note-t-il, en invitant sa petite-fille Sarah à jeter les graines aux poissons.   

K. D.

parque de Galland ph slimen.s.a 18

Histoire du parc

Situé au cœur d’Alger, le parc de la Liberté s’étale sur une superficie de 5 hectares. Accessible par le boulevard Krim Belkacem ou par le haut de la rue Didouche Mourad, il est construit en pente. Il a été conçu en 1915 par Charles de Galland, ancien maire d’Alger (1851-1923), dont une stèle commémorative se trouve à l’entrée de la rue Didouche Mourad.

Le parc est géré par l’office central de gestion des propriétés immobilière d’Alger-Centre, qui relève de la commune d’Alger centre.

K. D

Santé

Environnement

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Agriculture

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, effectue, samedi et dimanche, une visite de travail dans la wilaya de Laghouat.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane pour faire connaître le secteur.

Ministère du Tourisme

Le ministre du tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, présidera, dimanche, à   9h30, à l’hôtel El Djazaïr, une rencontre qui regroupera les acteurs du tourisme, les cadres de l’administration centrale et des institutions sous tutelle.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière organisera, le 23 juillet à 9h30, à l’Institut national de la santé publique (El Biar, Alger), une conférence de presse sur le moustique tigre.

Ministère des Travaux publics

Le ministre des Travaux publics et des Transports et le wali d’Alger effectueront, dimanche, à partir de 7h30, une visite de travail dans la wilaya d’Alger.

Photo news
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Tremblement exercice de terre
  • Tremblement exercice de terre
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Simulation d’un séisme à Bouira
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Crash d'un Illiouchine de transport militaire près de Boufarik, 257 morts
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia
  • Conférence de presse Ouyahia

Football

Sports Divers

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept