Search
Alger by night : un projet devenu réalité
Samedi 19 Août 2017
Journal Electronique

Alger, en ces longues nuits estivales s’anime. Il suffit de mettre le nez dehors à partir de 21h pour constater qu’une vie nocturne est possible, du moins en ces soirées d’été.

Même après 21 heures, il n’est plus  pas aisé de trouver une table vide sur une  terrasse ou  un banc dans un  jardin public. Les Algérois sortent de chez eux pour profiter de la brise de marine. Beaucoup  apprécient les petits plaisirs qu’offre El Mahroussa, la nuit venue. Les uns  sirotent  un thé, dégustent   une pizza. D’autres prennent  une glace en famille ou entre amis, flânent  dans les quartiers rénovés ou marchent  simplement  le long du front de mer.

 

A l’avenue Asselah-Hocine, la circulation automobile est dense. Un restaurant est toujours en service. « Nous ouvrons tard dans la nuit. Des ouvriers, issus de l’intérieur du pays, se sentent chez eux ici. Nous essayons de préparer des menus qui  plaisent  aux petites gens tout en tenant compte  de leur modeste  bourse », confie le gérant. Dans la petite boutique mitoyenne, des jeunes  frères de Timimoune se sont installés et proposent du thé, des fruits secs ainsi que des gâteaux orientaux et des boissons fraîches. A l’intérieur, des clients discutent autour d’un breuvage marron.

L’Etusa contribue à la vie nocturne

A la station de bus, sur l’autre trottoir de la rue, les bus d l’Etusa, assurent le service. « Nous travaillons jusqu’à 1h du matin. Nous suivons un système de brigade », nous confie un conducteur. Il est 21h30 et  le trolley, qui assure la ligne place des  martyrs-Place du 1er Mai, est plein à craquer. Des jeunes, des  enfants, des femmes se déplacent de nuit. « Je pars rendre visite à une parente à Gharmoul. Je profite de la fraicheur du soir pour y aller », soutient une mère de famille, une boîte de pâtisseries sur ses genoux. L’autre usager, assis à côté, explique : « Grâce au retour de la stabilité et de la paix dans notre pays, les Algériens réapprennent à vivre, à sortir la nuit. Les magasins sont ouverts, les transports assurent plusieurs lignes, la vie reprend son cours normal. » « Les gens profitent et s’amusent durant ces longues nuits estivales », ajoute-t-il le regard braqué sur deux garçons qui se chamaillaient.  Poursuivant sa route, le bus passe par la rue Hassiba-Ben-Bouali. Là également, les trottoirs sont noirs de monde. Les magasins de chaussures, d’habillement connaissent un grand rush, approche de l’Aid oblige.

 Par contre le long des  raccourcis qui mènent au boulevard Didouche-Mourad, le nombre de badauds est insignifiant. Quelques échoppes et cafétérias sont restées ouvertes.

A la quête d’un rafraichissement  

En haut de l’artère principale d’Alger-Centre, au Sacré Cœur, un magasin de glaces et boissons est bondé. Les serveurs n’arrivent pas à gérer les commandes. « Nous sommes vraiment dépassés. Notre établissement a une bonne réputation, et attire de nombreuses personnes désireuses de déguster une bonne coupe  », souligne Hakim. Il était en train de  préparer  une belle coupe, ornée de pistaches en lamelles, sirop de framboises et de crème chantilly,  à une jeune fille en admiration devant « cette œuvre ».

Au « Nadi el koutab » appartenant à  l’union des écrivains algériens, à quelques mètres, l’établissement est éclairé et des clients sillonnent les rayons à la recherche d’un livre. « Je cherche ‘’Le printemps’’ de Rachid Boudjedra. J’aimerai le revisiter », clame Hamid, mordu de lecture. « Je lis deux romans par semaine en ces longues nuit d’été. Je n’aime pas la foule. Je sors seulement pour m’approvisionner en livres. Je suis à la retraite et je profite de mon temps pour découvrir les merveilles de la littérature algérienne et universelle »,  dit notre interlocuteur heureux à la vue de « son roman » exposée sur une table.

Fillettes managers

A dix minutes de marche, sur  la placette qui donne sur le marché Meissonnier, des chapiteaux  y sont installés. Des objets artisanaux et  des colifichets  y sont proposés.

« Les petites filles sont nos fidèles clientes. Aucune ne passe sans  une halte. Les parents sont ‘’déplumés » ne pouvant refuser un bracelet, une épingle, ou toute  autre bijou à leur princesse. Elles participent activement à l’essor de notre petit commerce », indique un vendeur qui montre des chopes imprimées de personnages de dessin-animé. « Barbie et Dora sont les plus demandées », ajoute-t-il en arborant un grand sourire. A la fin du boulevard Didouche, vient la place Audin pleine de boutiques et vendeurs à la sauvette. Des deux côtés de la chaussée, des terrasses sont   installées. Thé, café, soda, et  glaces de toutes couleurs et aux arômes différents défilent au dessus des tètes.

Attablés pour se rafraichir, Omar, accompagné d’amis, nous présente  son ami  Mouh. Un plateau dans un bras, tiré à quatre épingles, le serveur est de toute ouïe. Engageant une discussion avec lui, il dira qu’il est « dur de rester propre avec la sueur. Je prends une douche chaque heure. La présentation est importante dans notre métier ». « Mouh est toujours élégant. L’élégance est son deuxième prénom », affirme  le client content d’être servi par un  ami.

La rue Larbi Ben M’hidi grouille de monde. On ne trouve pas où poser  pied. La marche est à haut risque. On se piétine, on s’excuse, et ça repart.  Au Milk Bar, notre virée nocturne prend fin. En face de la statue de l’Emir, le  salon de thé est très fréquenté.  Sa terrasse est archicomble et déborde. On y sert des glaces de « grande notoriété ». « Les Algérois préfèrent notre établissement. Des nostalgiques de la vieille ville viennent en famille », relève le caissier. « J’habite à deux pas d’ici. Chaque soir, je viens prendre une glace. C’est agréable et conviviale », s’exclame  Zina, la trentaine, savourant  comme beaucoup d’autres une  coupe.

Karima Dehiles

    

  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
  • Parade 5 juillet
Monde
Société
Economie
Culture
    • L'Algérie au Festival de l’Ecriture Arabe

      La troisième édition de la rencontre sur l’écriture arabe se qui se tient depuis jeudi dernier au Caire, sous le thème « Cueillette des fruits » a vu la participation de quelques 120 artistes issus de 21 de plusieurs  pays (Algérie, Palestine, Syrie, Egypte, Arabie saoudite, Irak, Tunisie, Malaisie, Chine…).

    • L'artisanat s'invite aux Sablettes

      Cet été, la promenade des Sablettes est devenue une des destinations préférées  des familles. Pour rendre cet espace plus agréable, pour les touristes et émigrés qui viennent  découvrir l’endroit, la wilaya d’Alger organise, en partenariat avec la Fédération nationale des artisans, une exposition-vente des produits d’artisanat. Cette initiative s’inscrit  dans le cadre de la préservation du patrimoine.

Sports
    • Handball U19 / Mondial-2017 : l'Algérie éliminée

      La sélection algérienne de handball des moins de 19 ans (garçons) a été éliminée au Tour préliminaire du Championnat du monde qui se déroule en Géorgie, après sa défaite face à son homologue japonaise 29-21 (mi-temps : 17-10), lundi à Tbilissi pour le compte de la 5e journée du groupe B.

    • Après la défaite (2-1) face à la Libye : le CHAN 2018 s’éloigne pour l’EN (A’)

      La sélection nationale des joueurs locaux (A’), a complètement manqué son retour sur la scène continentale, samedi soir au stade Chahid Hamlaoui de Constantine. Défaits par la Libye (1-2), en match aller des éliminatoires du CHAN 2018, l’équivalent de la CAN pour les joueurs locaux., les Khoutir Ziti et consorts compromettent ainsi, leurs chances de qualification pour cette épreuve dont la phase finale du, prévue au Kenya (11 janvier au 2 février 2018).

Santé
    • Une stratégie plus efficace pour réduire la mortalité néonatale

      Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH), Mokhtar Hasbellaoui estime nécessaire la mise en place de « stratégies »  et « d’actions plus ciblées et plus fines » afin de réduire le taux de mortalité néonatale.

      « L’évolution lente de la mortalité infantile dominée par le lourd fardeau de la mortalité néonatale , qui représentant  prés de 80%  exige la mise en place de stratégies et d’ actions plus ciblées et plus fines afin de réduire son  taux », a soutenu le ministre , dans une allocution lue en son nom, par le chef du cabinet , à l’ouverture d’une rencontre organisée à l’hôtel Mercure , autour de « la Stratégie Nationale de Réduction Conséquente de la Mortalité Neonatale2017/2020 », en collaboration avec l’Unicef.

L'agenda

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des moudjahidine, Tayeb Zitouni, présidera samedi, dans la wilaya de Tlemcen, la cérémonie des festivités nationales à l’occasion de la commémoration de la journée nationale du moudjahid 20 Août.

Ministère de la formation et de l’enseignement professionnel

Le ministre de la formation et de l’enseignement professionnel, organise jusqu’au 16 septembre, une campagne médiatique sur l’importance du secteur.

HCA

Le haut commissariat à l’Amazighité, organise samedi à la maison de la culture de Tlemcen et à l’occasion de la caravane littéraire dédiée à Mouloud Mammeri, un séminaire intitulé « Apport de Mouloud Mammeri à la guerre de libération nationale ». 

SMA

Les scouts musulmans Algérienne en collaboration avec l’ambassade de la Palestine à Alger organisent du 15 au 23 Août, le deuxième camp d’été au profit des enfants palestiniens sous le slogan « L’Algérie et la Palestine… même patrie », au centre psychopédagogique des enfants handicapés mental à Douaouda Bahri.

Wilaya D'Alger

Dans le cadre des festivités officielles commémoratives de la journée national du Moudjahid 20 Aout 1955/1956-2017,  la wilaya d'Alger organise une séries d’activités à compté de demain à partir de 8h 15 au siège de la wilaya.

Tournoi Beach  Soccer-JMoudj-

L’ANEP/CS -communication et signalétique-, organise du 19 au 21 Août, à la plage Colonel Abbès, Tipaza.

Musée national des antiquités

Le musée national des antiquités et des arts islamiques expose jusqu’au 30 octobre des objets archéologiques récemment découverts, lors des fouilles au niveau de la future station de métro de la place des martyrs intitulée « D’Icossium à Alger : 22 siècle d’histoire ».

Galerie Ezzou’art

La galerie Ezzou’art présente du 05 au 31 Août, une sélection de peintures et de sculptures dans le cadre d’une exposition collective.

AARC

Sous l’égide du Ministère de la Culture, l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel (AARC),  organise la seconde édition des projections cinématographiques en bord de mer « Ciné Plage 3ème Edition », en collaboration avec les Directions de Culture des wilayas de Ain Temouchent, Mostaganem, Bejaia, Tipaza, Jijel et Annaba et en partenariat avec les entreprises l'EPTV, l'ENRS, l'ENAG et AD Display du 30 juillet au 24 Août 2017.

ONCI

L’Office National de la Culture et de l’Information ONCI, et ONDA organisent  une deuxième série de caravanes artistiques à travers toutes les wilayas du pays du 03  au 22 aout.

Forem

L’assemblée générale de la Forem se déroulera, le 7 septembre à 09h, au centre de Bentalha.

Comité national des sympathisant

A l'occasion du 20 Aout 55 journée national du Moudjahid, L'université d'été de la RASD accueille le film documentaire de l'Auteur Abdelkrim Abidat sur le parcours Historique du Moudjahid M. Abdelaziz Bouteflika Président de la république. La projection suivi d'un débat aura lieu Dimanche 20 Aout 2017 à 9h30 a la salle de conférence ,de de l'université Mohamed Bouguera Boumerdes.

Ministère des affaires étrangères

A l'occasion de la célébration de la journée national de Moudjahid, le Ministère des affaires étrangères organise demain a 9h au siège du Ministère une conférence débat et dépôt d'une gerbe de fleurs.

HORIZONS, votre journal en PDF

Reportage

    • Alger by night : un projet devenu réalité

      Alger, en ces longues nuits estivales s’anime. Il suffit de mettre le nez dehors à partir de 21h pour constater qu’une vie nocturne est possible, du moins en ces soirées d’été.

      Même après 21 heures, il n’est plus  pas aisé de trouver une table vide sur une  terrasse ou  un banc dans un  jardin public. Les Algérois sortent de chez eux pour profiter de la brise de marine. Beaucoup  apprécient les petits plaisirs qu’offre El Mahroussa, la nuit venue. Les uns  sirotent  un thé, dégustent   une pizza. D’autres prennent  une glace en famille ou entre amis, flânent  dans les quartiers rénovés ou marchent  simplement  le long du front de mer.

      Read more Alger by...

Histoire
Conception/Kader Hamidi/Kdhosting . Hebergement/Kdhosting : kdconcept