Tizi-Ouzou : Le stress en milieu du travail et ses conséquences soulignés
Search
Jeudi 16 Juillet 2020
Journal Electronique

Les relations conflictuelles dans le milieu du travail "impactent négativement le rendement professionnel et peuvent induire des conséquences néfastes", ont soutenu les participants, jeudi à Tizi-Ouzou, à une journée d'information sur le stress professionnel au profit des cadres et personnel des collectivités locales.
L'objectif de cette journée organisée sur recommandation du ministère de l'intérieur et des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire (MICLAT) est de "sensibiliser sur les risques du stress dans le milieu du travail qui est une réalité vécue et qui touche et le personnel de base comme l'encadrement", a relevé Hamaï Nouara, chargée de l'action sociale et des collectivités locales à la wilaya.
"Le stress professionnel est un sujet d'actualité vécu qui peut provoquer des conséquences néfastes sur le personnel et son rendement professionnel, et partant, sur le rendement et l'existence de l'employeur", a-t-elle souligné, à ce propos.
Le docteur Madi Dalila, inspectrice de médecine de travail au niveau de la Direction locale de la santé (DSP), a indiqué, pour sa part, qu'"il existe plusieurs cas de stress professionnel. Cette réalité qui prend de l'ampleur dans nôtre société, et dont on entend parler de plus en plus ces derniers temps".
Les causes d'une telle situation "peuvent être subjectives, propres à la personne qui répercute sa condition dans l'espace familial et privé dans son milieu du travail ou objective, inhérentes aux conditions de travail en étant en proie à une surcharge ou une pression d'une tierce personne", a-t-elle expliqué.
Déplorant "l'absence d'études sérieuses du phénomène", elle a souligné qu'il y a, toutefois, "une prise de conscience qui s'opère à propos de ce phénomène.
A ce propos, elle a expliqué que "le stress en milieu professionnel peut mener à des cas de dépression, de problèmes familiaux ou d'alcoolisme et toxicomanie en un temps court, ou plus ou moins long, en fonction des dispositions intrinsèques de la personne et de sa la capacité de résistance face à cette dégradation de l'environnement physique et de la relation du travail".
La réalité de ce phénomène demeure, en outre, "méconnue dans nôtre pays pour cause de la sous déclaration de la part des médecins et des employeurs", a soutenu, de son côté, Baïk Belkacem, chef de service prévention des risques professionnels au niveau de la CNAS, indiquant que "sur les 03 dernières années, seules 02 à 03 déclarations par année on été enregistrées" localement au niveau de son organisme.
Rappelant qu'une commission nationale installée au niveau de la direction générale de la CNAS "travaille à intégrer le stress dans la liste des maladies professionnelles", il a insisté sur l'importance de la déclaration des cas de stress au travail en faisant savoir que "l'employé peut effectuer de lui-même sa déclaration".
Le professeur Ziri Abbès, directeur local de la santé (DSP), a considéré que "l'évolution du stress en milieu professionnel est proportionnelle au développement et à la réalité de l'environnement général de la personne", soulignant que les personnes enclines à ces situations sont, souvent, "sans autres centres d'intérêts dans leurs vies ou se réfugient dans leurs travail et fuyant les autres aspects de la vie".
Au chapitre des recommandations, les participants à cette rencontre ont préconisé "d'accorder plus d'importance à ce phénomène par la sensibilisation des employeurs, soit pour modifier l'organisation du travail ou d'offrir les conditions favorables pour l'accomplissement des tâches assignées, dans le but de diminuer de l'ampleur du phénomène qui ne
peut être, malheureusement, complètement éradiquer".

APS

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère  de la Santé

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, supervisera, en compagnie du ministre de l’Energie, le 16 juillet à 10h30, au siège de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), une opération de don de Sonatrach à la PCH.

 

 

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Hebergement/Kdhosting : kdconcept