Imprimer

 Au moins 184 logements en préfabriqué ont été éradiqués sur un total de 1.084 construction du type recensées à travers la wilaya d'Illizi, a-t-on appris jeudi de la direction locale du Logement.
L'opération a touché 174 habitations du type dans la commune d'Illizi et 10 autres dans celle de Bordj El-Haouès, dont les occupants ont été transférés dans des logements décents, a affirmé à l'APS le directeur de wilaya du secteur, Ahmed Bouhadda.
La démarche enregistre, toutefois, un "grand retard" dans son exécution dans la commune d'in-Amenas, où sont recensés 478 habitations en préfabriqué, dont des logements de fonction et des structures éducatives et de jeunesse, en raison de la non finalisation des programmes de nouveaux logements, a-t-il expliqué.
Ces derniers sont à 30% d'avancement pour 99 unités et non encore lancés pour le programme de 500 logements, a ajouté le responsable en évoquant des contraintes d'ordre technique liées à la nature du terrain devant accueillir le projet, a fait savoir le directeur de l'Office de promotion et de gestion immobilières, Mohamed Djellai.
Les habitants de la commune d'In-Amenas continuent d'appeler à l'accélération leur transfert vers de nouveaux logements, en raison des risques des logements en préfabriqué, que ce soit la dangerosité de certains de leur matériaux, dont certains facilement inflammables.
Plus de 1.000 unités de logements devront être attribués avant la fin de l'année en cours à travers la wilaya d'Illizi, avec une priorité pour le recasement des occupants des habitations en préfabriqués, a fait savoir le même responsable.

APS