Imprimer

Le taux de couverture sécuritaire par la gendarmerie dans la wilaya de Tizi Ouzou est de 46% avec la récente mise en service d’une nouvelle structure implantée dans la commune de Timizart, portant ainsi leur nombre à 33, a indiqué, hier, le commandant du groupement de la gendarmerie à Tizi Ouzou, le colonel Zouaoui Mokrane, lors d’une conférence de 

presse de présentation du bilan des activités de ce corps de sécurité durant l’année 2019.

L’officier supérieur a indiqué, au sujet de l’opération de restitution des fusils de chasse saisis par les autorités durant la décennie noire, que sur les 3.153 saisis, seuls 88 n’ont pas encore été récupérés par leurs propriétaires. Le conférencier a indiqué que les brigades de la gendarmerie ont traité, au cours de l’année écoulée 2.955 affaires ayant vu l’implication de 1.380 personnes avec la mise sous mandat de dépôt de 104 d’entre elles. Toujours dans le même chapitre, 44 affaires liées à la cybercriminalité ont été élucidées. Ce même service a également traité 31 affaires de crime organisé dont 25 de drogue, ayant permis la récupération de plus de 3 kg de kif traité, 55 affaires de vol de véhicules ayant abouti à la récupération de 7 véhicules légers, un camion, 4 motos et un tracteur. Interrogé sur l’affaire de l’assassinat de la petite Nihal Si Mohand, âgée de trois ans, disparue au courant du mois de juillet 2016 dans le village d’Aït-Ali, commune d’Aït Toudert (daïra des Ouacifs), et retrouvée assassinée quelques jours plus tard, le commandant Mouldi a rappelé que le dossier est entre les mains de la justice, sans donner plus de détails sur d’éventuelles interpellations notamment. Abordant la question de la sécurité routière, Zouaoui Mokrane a fait état de 101 accidents ayant fait 39 morts et 181 blessés durant l’année 2019, en baisse par rapport à 2018 avec 136 accidents ayant causé 52 décès et 219 blessés. Il a surtout relevé que le facteur humain est à l’origine de 94% de ces accidents. Le commandant du groupement de la gendarmerie à Tizi Ouzou est longuement revenu dans son intervention sur la sécurité routière en mettant en exergue les efforts de ses unités sur le plan de la sensibilisation au respect du code de la route aux dépens du processus répressif. Pour conclure, le premier responsable de ce corps de sécurité dans la wilaya de Tizi Ouzou a souligné l’apport et la contribution des citoyens dans le traitement de nombreuses affaires à travers le numéro vert 10.55 qui a reçu 2.524 appels et le site internet PPGN qui a eu à enregistrer 27 plaintes de citoyens qui ont abouti à des interpellations.
 Rachid Hammoutène