Imprimer

Le secteur industriel à Blida a été renforcé par la création de deux nouvelles zones d'activité, en 2019, ayant permis l'implantation de nombreux investissements, n'ayant pu être concrétisés, pour cause de déficit en foncier, a-t-on appris mardi auprès du directeur de l'industrie de la wilaya.
La création de ces nouvelles zones d'activités, s'inscrit au titre de la stratégie de la wilaya visant la promotion de l'investissement dans chacune de ses communes, ceci d'autant plus que Blida est considérée comme un pôle industriel par excellence, au vu de ses importantes capacités et sa situation géostratégique, a indiqué Lotfi Rezzouk.
La première zone d'activité (13,41 ha) créée à Chiffa, à l'Ouest, est dotée d'une capacité d'accueil de 39 projets, au moment ou la 2eme zone se trouve dans la région de Sidi Hammad de la commune de Meftah (à l'Est), avec une capacité d'accueil estimée à 48 investissements.
Le directeur de l'industrie de la wilaya a, d'autre part, signalé la non approbation, à ce jour, du projet de création d'une nouvelle zone industrielle de 280 ha à Aïn Romana (à l'Ouest), ainsi que d'une zone d'activité de 108 ha à Oued Djer (à l'Ouest).
Il a cité en cause le classement de ces assiettes en tant que terres agricoles, a-t-il dit, assurant, en outre, qu'un ½ grand espoir est fondé sur ce projet pour la couverture de l'importante demande d'investissement exprimée dans la wilaya, qui a recensé, en 2019, pas moins de 2.762 demandes d'investissement émanant de l'intérieur et de l'extérieur de cette région, fortement attractive pour les hommes d'affaires de tout le pays, en raison de sa position géostratégique, qui en fait une zone de transit par excellence », a souligné le même responsable. .
Outre les deux zones d'activité créées en 2019, la wilaya de Blida compte trois zones industrielles et six autres zones d'activité.

APS