Imprimer

Une bande d’invendus qui s’est spécialisée dans la vente de l’électroménager et de véhicules par facilité ainsi que dans l’organisation de voyages touristiques via facebook vient d’être neutralisée par les éléments de la brigade de recherche de la gendarmerie de la wilaya d’Alger.

L’affaire a éclaté suite au dépôt d’une plainte par l’une des victimes. L’enquête diligentée a permis aux gendarmes d’établir que la bande a commencé ses activités, en avril 2018, par la création d’une entreprise fictive sous la houlette du principal mis en cause, le dénommé T. M., en fuite. Les mis en cause vendaient du matériel électroménager et des voitures par facilité, outre qu’ils proposaient des voyages touristiques par le biais de facebook ainsi qu’en déposant des annonces dans les boîtes aux lettres à travers les quartiers d’Alger. Des employés ont même été recrutés pour recevoir les appels des clients potentiels, étudier leurs dossiers et, surtout, percevoir les sommes d’argent déposées par ces derniers. Une partie de l’argent collecté était remise aux deux suspects, T. M. et son frère N. Ces derniers pour prouver la bonne foi de cette entreprise n’hésitaient pas à octroyer des prêts à quelques clients. Une astuce qui a fait mouche puisqu’elle a suscité un grand intérêt auprès des citoyens qui n’ont pas hésité à déposer des dossiers avec frais d’inscriptions tarifés à 5 millions de centimes, dans l’espoir de recevoir des prêts dans un délai compris entre deux et quatre mois. Mais le délai est passé sans que les clients voient leurs rêves se réaliser. Entretemps, les voies de communication avec les employés et les responsables sont coupées. Et c’est là que les victimes se sont rendu compte de la supercherie. Le directeur général de cette entreprise fantôme a pris ses cliques et ses claques pour quitter l’Algérie. Le tri et l’étude des dossiers des victimes découverts aux domiciles des mis en cause et au siège de l’entreprise permirent aux gendarmes d’établir que 1.157 citoyens ont été victimes de cette bande pour une somme de 4 milliards de centimes. Les treize mis en cause arrêtés ont été présentés au procureur de la République près le tribunal de Bir Mourad Raïs sous les chefs d’inculpation de constitution d’association de malfaiteurs, escroquerie, abus de confiance, non-dénonciation de crime et complicité.

M. Benkeddada