Révolution dans la région de Guetatcha : Pôle de transit et d’armement
Search
Samedi 15 Août 2020
Journal Electronique

«Guetatcha» est un film documentaire de fiction réalisé par Ali Aissaoui. Il a été projeté dans la soirée de mercredi dernier sur la plateforme virtuelle du CNCA, et ce, dans le cadre du programme mis en place par le centre en marge de la célébration de la «Semaine du film documentaire historique», qui coïncide avec la commémoration  de la Fête de l’indépendance et de la jeunesse.

Le documentaire a vu la participation d’acteurs algériens connus de la scène artistique, dont Djamel Dekkar et Hassan Benzerari. Il évoque l’histoire de la localité de Guetatcha qui fut, durant la guerre de Libération nationale, un important point de passage d’armes. Le film débute avec le message de Didouche Mourad qui appelle à la continuité de la lutte et du combat lorsque lui et ses semblables tomberont au champ d’honneur. Puis, voilà des moudjahidine armés qui apparaissent sur une montagne à peine éclairée par les dernières lueurs du soleil annonçant son coucher et la fin de la journée. Le documentaire s’est d’abord étalé sur la région de Guetatcha, entourée des montagnes de Hodna. Un paysage merveilleux de cette région des Hauts-Plateaux, en Algérie.
En 1955, la région a connu une véritable invasion de l’armée coloniale, marquée par de véritables accrochages et des affrontements entre les moudjahidine et l’armée coloniale. Cela a commencé par les régions qui dépendaient de la wilaya de Sétif. Les blessés avaient été transférés à la maison du moudjahid Aïssani Aïssa Ibn Messaoud, à Guetatcha, qui était un véritable pôle de transit vers M’sila. Et c’est ce qui avait permis d’ailleurs de renforcer les rangs de l’ALN qui a vu l’adhésion de nombreux jeunes de la région. Ils s’étaient engagés pour lutter contre le colonialisme français et libérer leur pays quel que soit le prix à payer. Pour Hamdaoui Fatiha, ancienne infirmière dans la région 4, «on ne peut oublier ce qu’a fait la France au peuple algérien, celui qui oublie ou qui ignore n’a aucune conscience». «Tous les habitants de la région étaient des moudjahidine, chacun aidait comme il le pouvait et faisait tout son possible pour être utile, tous avaient participé à la guerre de Libération nationale», se souvient Fatiha. Les premiers à s’être déplacés dans la région pour inviter les habitants à participer à la Révolution étaient Cheikh Ahmed Belarbi et Ali Nmer. Ils étaient accompagnés d’une troupe composée de 55 moudjahidine par un mois de décembre de l’année 1955. Ils y sont restés plusieurs jours pour fournir des munitions, identifier les routes et mettre en place tout un plan de lutte pour pouvoir faire face à leur ennemi. Pour le docteur Salah Lemiche, chercheur en histoire, «la région et ses habitants ont donné une grande dimension à la Révolution qui s’est vraiment étendue par la suite en raison de la volonté du peuple, et ce, malgré le risque et le danger particulièrement après les évènements de 1945. Les Algériens étaient conscients tant sur le plan politique que culturel et c’est ce qui leur a permis de jouer un grand rôle et d’être présents sur tous les fronts. Témoin vivant ayant participé à la révolution, Kada Ahmed, militaire dans la région 4 raconte : «Nous avons participé à ce que l’on appelle les ouvertures (el foutouhat) où nous étions chargés de la transmission et de la communication.» «Nous avions pour mission d’établir des contacts et de faire appel aux Kabyles, les populations des régions des Aurès et nous sommes arrivés à Guetatcha où nous n’avons eu aucun mal à sensibiliser et inciter les habitants à rejoindre la lutte», se rappelle-t-il. Après une première réunion qui s’est tenue dans une mosquée de Guetatcha, l’ensemble avait choisi la maison de Chaïb Tahar comme centre d’accueil des membres de l’ALN. Le choix n’était pas fortuit, il fut choisi parce que le centre était réellement encadré par la famille de Chaïb Tahar, qui était très bien organisée et connue pour son nationalisme et son engagement à servir le pays. Le documentaire met en lumière l’organisation, l’élan de solidarité, la confiance et le quotidien des familles participantes, le financement et les dons.
Le documentaire a été enrichi par plusieurs autres témoins de confiance qui avaient connu la région. Tous sont unanimes à dire : «Nous souhaitons que l’histoire soit écrite et transmise en toute transparence.» Visages tristes, des paroles poignantes et parfois une narration sans voix en raison du mal qu’ils en éprouvent encore. Certains étaient émus et d’autres à la limite abattus. Pour eux, il y a des faits et des images qui ne peuvent même pas être narrées en raison de leur atrocité. Soit un véritable massacre que les Algériens ont subi durant la guerre de Libération nationale.
 Rym Harhoura

 

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Ministère  de la Transition énergétique  
Une rencontre avec le mouvement associatif, présidée par le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, est prévue le 13 août à 9h à la salle de conférences du ministère de l’Energie.

Sonelgaz
Le groupe Sonelgaz organisera le 13 août, à 15h, à l’Institut de formation de l’électricité et du gaz de Ben Aknoun (Alger), la cérémonie de signature des traités de fusion absorption des sociétés filiales du groupe Sonelgaz (Case, Credeg, SMT et Sat Info).

 

MDN
La Direction des industries mécanique militaires procèdera le 11 août, à 11h, au niveau de la société algérienne de l’industrie lourde à Rouiba (Alger), à la distribution des camions Mercedes Benz au profit de la direction centrale du matériel et aux différents organismes publics et privés.

AFIC 2020

Le Forum africain sur l’investissement et le commerce AFIC 2020 aura lieu les 10 et 11 octobre à l’hôtel Sheraton d’Alger, sous le thème «Transformation énergétique, l’économie alternative».

 

Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Hebergement/Kdhosting : kdconcept