Lamri Kaouane se confit à Horizons : «L’expérience de ‘’Yemma’’ a été très enrichissante»
Search
Samedi 04 Juillet 2020
Journal Electronique

Lamri Kaouane est l’acteur le plus applaudi cette année grâce à son rôle de «Raki» incarné dans le feuilleton «Yemma» diffusé durant le mois de Ramadhan.

Entretien réalisée par Rym Harhoura

C’est un acteur connu notamment à travers «En attendant les hirondelles», en 2017, «Timgad» en 2016 et «Certifié Halal» en 2014. Il est également l’homme des planches théâtrales de Sétif. Son jeu et sa façon de se produire sont à l’origine de sa réputation qui a dépassé les frontières. Son parcours est purement classique et s’est affirmé dès 1998 avec une première pièce intitulée Lettre à M. le président qui a connu un grand succès et a été jouée au cours d’une tournée à travers tout le pays. C’est en 2002 que Lamri Kaouand connaîtra la consécration avec le monologue «Djen ou Balaâtouh». Dans cet entretien, il évoque son expérience au temps du coronavirus.



Parlez nous de votre expérience dans «Yemma»…
Il ne s’agit pas de ma première participation dans une pareille entreprise, mais c’est une production qui a eu un bon écho. Elle a été très riche en rencontres. J’ai revu des gens avec lesquels j’ai déjà travaillé auparavant à l’exemple de Sid Ahmed Agoumi et Malika Belbey. Il y a eu aussi une découverte, de nouvelles têtes, la génération montante qu’il faut encourager et à qui il faut donner la chance de travailler pour les rapprocher des anciens et bénéficier d’un meilleur encadrement. Il ne faut pas oublier aussi le scénario. Je ne dis pas qu’il était au top, mais il est bien et l’histoire est magnifique. D’où la nécessité de permettre aux scénaristes algériens de s’extérioriser et d’écrire davantage pour faire ressortir les histoires du vécu et autres.
Qu’avez-vous apporté de plus avec votre participation ?
Sincèrement je n’ai rien fait d’exceptionnel dans le rôle qui m’a été attribué. Ce fut un grand étonnement de voir que les gens ont apprécié «Raki». Je suis très spontané dans mon jeu. Seulement, cette fois-ci, j’ai été limité par le réalisateur qui voulait quelque chose de bien précis. Il m’a posé des conditions pour justement contrôler mon interprétation, mon personnage, et offrir du comique sans tomber dans le délire ou l’exagération. Car l’histoire est assez complexe et devait avoir un cadre sérieux avec une touche sympathique. C’est ce qui a certainement plu au public dont certains ont fait une véritable découverte. Le plus réside aussi dans le fait de se heurter et de travailler avec des gens talentueux. Il faut dire que j’ai eu une partenaire de taille à savoir, Malika Belbey, qui a assuré et qui a beaucoup donné et cela aide et créer un répondant et une complicité exceptionnelle. D’ailleurs, nous avons beaucoup discuté nos personnages, nous avons débattus sur les principaux points avant de commencer le jeu et c’est ce qui m’a permis de ressentir quelque chose de différent cette fois-ci. En effet, je travailler en même temps sur «Douar Essalhine» où j’avais le premier rôle, c’est ce qui fait que je n’étais pas vraiment concentré sur «Yemma» et du coup c’est mon second rôle au feuilleton qui a fait réagir le public.

Justement, vous êtes actuellement en tournage?
Le tournage de «Douar Essalhine» vient tout juste de s’achever. Il est d’ailleurs en cours de projection. L’histoire met en avant le vécu d’une tribu, ses rites et ses traditions et dont le chef est le cheikh Salah qui veille sur la gestion. Le feuilleton a rassemblé un panel de comédiens issus des différentes régions du pays, ce qui a créé une très bonne ambiance qui reflète parfaitement l’image de l’Algérie dans toute sa diversité. Nous avons même fait appel à un ancien comédien qui avait fait ses débuts dans les années 70 dans le film «Kahla ou Beida». Je prépare également une émission comique «Nachra fi Dachra» où des informations d’actualités seront diffusées dans un cadre purement comique sur le même plateau et le décor de «Douar Essalhine» sous la direction du jeune réalisateur Mahdi Babas.

Des projets ?
Tout a été reporté pour l’après confinement. Le théâtre est en standby. Ma tournée à l’étranger a été reportée. J’espère qu’à la fin de cette situation nous partirons représenter nos travaux outre mère. J’ai aussi plusieurs One Man Show et autres spectacles également avec d’autres artistes à l’exemple d’Idir ben Ibouche d’Alger, Hani Mahfoudh de Batna, Bilel Krach et Farouk Redaouna de Sétif.

Un mot pour vos fans ?
Je leur dis «Saha Aïdkoum», que leurs prières et leurs souhaits soient exaucés. Je compatis avec eux en ce mois de Ramadhan qui a été un peu sévère en telle situation assez spéciale en raison du virus. Cela étant dit, il faut tenir bon, évoquez Dieu tout le temps car nous avons besoin de «Daâoui el Khir», et je promets de travailler un peu plus pour donner le meilleur de moi-même et revenir avec une production qui leur plaira.
R. H.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • La Chine reprogramme le lancement d'un satellite Beidou

       La Chine a reprogrammé le lancement du dernier satellite du système de navigation par satellite BeiDou (BDS) pour mardi. Les problèmes techniques, liés à la mission de lancement, ont maintenant été résolus, selon le Bureau chinois de navigation par satellite.
      Le lancement du satellite BDS-3 était initialement prévu pour le 16 juin, mais a ensuite été reporté en raison des problèmes techniques, découverts lors des tests de pré-lancement.
      Ces problèmes techniques ont maintenant été résolus, et la fusée porteuse Longue Marche-3B, qui sera utilisée pour lancer le satellite, a terminé tous les tests avant le remplissage du propergol, a annoncé le bureau. Les fonctions et les propriétés de la fusée répondent toutes aux exigences de la mission, et le remplissage de propergol conventionnel a été achevé, a-t-il ajouté.

L'agenda

Ministère de la Santé 
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière effectue, le 02  juillet , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Sétif. Il sera accompagné d’une délégation ministérielle de haut niveau.

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès
Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Culture
La direction de la culture de la  wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh — fcnafa — et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight, le dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prolongé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept