Théâtre national algérien :: «Baccalauréat» ou l’examen de l’Education nationale
Search
Mardi 18 Février 2020
Journal Electronique

Les passionnés du quatrième art étaient, dans la soirée de lundi dernier, au rendez-vous du Théâtre national algérien, Mahieddine-Bachtarzi, à Alger, pour apprécier une nouvelle fois la célèbre pièce «Baccalauréat» de Azzedine Abbar (production du théâtre régional de Mostaganem).

Cette œuvre, rappelle-t-on, a remporté un prix au Festival national du théâtre professionnel en 2018. La pièce porte sur le système éducatif en vigueur. Raison pour laquelle les comédiens s’étaient mis dans la peau d’un groupe de jeunes lycéens de différentes catégories sociales. Le metteur en scène a fait appel aux comédiens vedettes de la scène actuelle, à l’exemple de Adila Soualem, Bachir Nacer Boudjemma, Nacer Soudani, Aïssa Chouat et autres. D’abord une scène un peu lugubre. L’espace est meublé de caisses dispersées un peu partout, des paravents vétustes dans un univers blafard. Il suffit de forcer le pas pour que la poussière remonte. Un style étudié pour traduire un secteur plutôt blasé. Soudain surgit une enseignante qui ne sait plus à quel saint se vouer. Elle est moralement épuisée, ce qui explique son agressivité envers les lycéens en classe terminale. Et pourtant, il y a des élèves qui s’intéressent à leurs cours et veulent s’en sortir malgré que la situation n’annonce rien de bon. Parmi eux, une élève brillante qui sort de l’ordinaire, puis il y a ce garçon pourri, gâté, dont le style renseigne largement sur son appartenance à une famille plutôt aisée. Sur scène, il y a du mouvement et beaucoup de souvenirs remontent à la surface. C’est l’ambiance des classes ordinaires qui ont tout à envier aux autres. La situation se complique et la musique de fond fait monter la tension du dialogue à travers un mouvement en parfaite cohérence avec la chorégraphie. Le sujet est tragique, mais la présentation ne manque pas de jus. Elle est à la fois comique et mélancolique par d’autres. C’est une fusion parfaite entre l’absurde et le tragique. Cette pièce a réuni sur scène tous les problèmes de la jeunesse algérienne. Elle met en évidence les discours sans fin, la misère, un secteur qui ne semble plus redémarrer, un avenir flou. Le public est systématiquement entraîné dans ce cercle qui le concerne de près comme de loin. Il est tout simplement touché malgré des rires arrachés, mais reste, avec un cœur gros et une humeur loin d’être au beau fixe, car la situation est celle d’une relève, les enfants de l’Algérie. Les comédiens, très dynamiques, ont séduit l’assistance. Il y a eu un véritable partage entre la scène et le public, de l’émotion et un appel à réflexion.
 Rym Harhoura

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Bombardement de Sakiet Sidi Youcef : Une action désespérée

      Entretenir la mémoire des chouhada algériens et tunisiens tombés au champ d’honneur lors du bombardement, le 8 février 1958, de Sakiet Sidi Youssef, est une occasion qui s’offre pour renforcer une relation exceptionnelle qui unit les deux peuples voisins et frères. C’est ce qu’a soutenu, jeudi dernier, le secrétaire général du ministère des Moudjahidine, lors d’une conférence au Centre national d’études et de recherches sur le mouvement national et la révolution du 1er Novembre 1954, à Alger.

Sciences et Technologies

L'agenda

APN

L’Assemblée populaire nationale célébrera le  18 février , à 8h30, la Journée nationale du chahid.

Ministère des Affaires étrangères

Le ministère des Affaires étrangères organise,  le  18 février  à 9h  au ministère, une cérémonie de célébration de la Journée du chahid.

Ministère de la Communication

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, procédera, le 20 février, à l’Ecole supérieure du journalisme et des sciences de l’information d’Alger, au lancement des travaux de la rencontre nationale sur la presse électronique algérienne.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, présidera  le  18 février, dans la wilaya de Saïda, la célébration de la Journée nationale du chahid.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Nassira Benharrats, présidera, en présence de membres du gouvernement et d’acteurs de la société civile, le 20 février à Sidi Abdellah (Alger), une vaste campagne de reboisement.

Forum  d’El Moudjahid

Le forum d’El Moudjahid recevra, le  18 février  à 10h, le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Aït-Ali Braham.

HCA 

Le Haut-Commissariat à l’amazighité célébrera, les 21 et 22 février, à Ghardaïa, la Journée internationale de la langue maternelle.

MDN
La 1re Région militaire organise, jusqu’au 20 février, à l’Ecole nationale des techniques aéronautiques, le championnat national militaire de boxe.

gWilaya d’Alger
Le wali d’Alger préside, le 18 février  , la cérémonie de célébrartion de la Journée nationale du chahid.

UGCAA
Le secrétaire général de l’Union générale des commerçants et artisans algériens, Hazab Ben Chahra, organise  le 18 février  à 10h au siège de l’Union, une conférence de presse sur les marchés de gros et leur organisation à l’approche du mois sacré du Ramadhan.

HCLA
Le Haut-Conseil de la langue arabe organise, les 19 et 20 février, à 9h, à la Bibliothèque El Hamma (Alger), une rencontre nationale sur les écoles coraniques et leur rôle dans le développement de la langue arabe.

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept