"Le couloir de la mort, prison Serkadji" de Zine El Abbidine Bouacha :Confessions de condamnés à mort
Search
Jeudi 21 Novembre 2019
Journal Electronique

« Le couloir de la mort, prison Sarkadji : témoignages et réflexions » de Zine El Abbidine Bouacha vient de paraitre chez l’ANEP. « Journaliste extraordinaire. Ecrits et flashs en dehors de la ligne éditoriale », publié chez le même editeur en 2016, était un condensé d’articles, d’analyses et d’informations pour le plaisir du lecteur qui veut se rappeler ou revivre des faits, des événements et de grands moments de l’actualité vécus par le journaliste.

Bouacha revient, cette fois- ci, sur un lieu emblématique de la révolution du 1er Novembre 1954. L’ouvrage à caractère littéraire et historique est un ensemble de témoignages des condamnés à mort qui ont échappé à la guillotine et des illustrations des différents départements de la prison. Se basant sur des faits réels, «Le couloir de la mort, prison Sarkadji : témoignages et réflexions » s’étale sur 246 pages où les prisonniers témoins de cette sombre époque racontent la torture, la souffrance mais surtout la vue à travers les barreaux de 59 de leurs camarades qui marchaient à pas sûrs vers la mort. L’auteur et journaliste s’est basé sur une recherche minutieuse sur des faits historiques relatifs à la prison de Sarkadji et la confiance tissée entre les anciens condamnés à mort. L’auteur à cet effet dit avoir à certains moments bousculé ses interlocuteurs, des personnes âgées, à la mémoire défaillante, pour les pousser à se rappeler de leur séjour dans Sarkadji. Zine El Abbidine Bouacha contribue à travers son nouvel opus à l’écriture de l’histoire et la sauvegarde de la mémoire collective de la guerre de libération nationale. Un travail de langue halène où le lecteur se documente sur des faits relatés par les anciens condamnés à mort, ajouté à cela un style littéraire saisissant et agréable, loin du sensationnel ou du fictif.

Les tribunaux militaires et civils de la France coloniale avaient condamné à l emprisonnement à perpétuité entre 1954 et 1962, près de 2020 militants de la cause nationale. Parmi eux, 222 prisonniers ont été condamnés à mort dont 69 exécutés. 59 ont été exécutés à la guillotine et 10 fusillés. La prison de Sarkadji avait accueilli durant la guerre de libération 36 587 détenus politiques. Une multitude de faits de guerre sont toujours emprisonnés dans la mémoire de leurs auteurs et que nous ne trouvons pas de traces écrites dans les ouvrages d’histoire. Les révélations se succèdent et l’histoire s’écrit au fur à mesure que les mémoires se rafraichissent et les langues se délient. L’auteur a suivi une méthodologie dans laquelle il laisse le témoin exprimer ses sentiments, raconter ses souvenirs sans pour autant négliger un aspect de la personnalité, sa souffrance, ses peurs… Bouacha a transcrit les témoignages les rendant une référence historique.  

Diplômé de l’institut de journalisme de l’université d’Alger, spécialité audiovisuelle, il a poursuivi ses études supérieures en France à l’université d’Amiens. Son parcours de journaliste s’étale sur de longues années, couronné par des responsabilités à la télévision algérienne. Il a été rédacteur en chef puis directeur de l’information. En 2002, il décroche le prix d’honneur au Festival international de la production télévisuelle des pays musulmans à Téhéran. Depuis, il s’est spécialisé dans les questions politiques, et s’est penché encore plus sur la problématique des médias.

Karima Dehiles

Santé

    • Stériliser les moustiques pour combattre des maladies

      L'ONU a indiqué jeudi qu'elle allait examiner s'il était possible de combattre des maladies comme la dengue ou Zika en réduisant le nombre de moustiques dans le monde, en traquant et stérilisant les mâles. Le constat de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est sans appel: les moustiques font partie des animaux les plus dangereux par le nombre de décès qu'ils provoquent dans le monde. L'infection à virus Zika, la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune sont ainsi quatre maladies transmises à l'homme par la même espèce de moustique, appelé Aedes aegypti.

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Conseil de la nation

Le Conseil de la nation reprendra ses travaux en séance plénière à partir de dimanche prochain par la présentation du projet de loi de finances 2020 (PLF 2020), suivie, le lendemain, du débat du projet de loi, puis de la présentation et du débat du projet de loi organique modifiant et complétant la loi organique relative aux lois de finances.

Ministère des Transports
Le 4e Salon international du transport et de la logistique, qu’organise la CACI en partenariat avec la Safex au Palais des expositions (Alger), prendra fin le 21 novembre.

Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière lancera la campagne de dépistage du diabète et de l’HTA et leurs complications du 21 au 23 novembre à la place de la Liberté, wilaya de Khenchela.

Ministère des Sports
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, présidera, le 21 novembre, à 18h30, au CCI Abdellatif-Rahal, une cérémonie en l’honneur de l’équipe nationale handisport d’athlétisme.

Ministère de l’Education nationale
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, prendra part aux travaux de la 40e session de la Conférence générale de l’Unesco, qui aura lieu du 12 au 27 novembre à Paris (France).

 Ministère du Travail 

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, en présence du ministre de la Santé, Mohamed Miraoui, et de l’Enseignement supérieur, Tayeb Bouzid, présidera le 21 novembre à partir de 9h au siège du ministère, la rencontre d’évaluation des travaux du comité de concertation intersectoriel.

 

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera, le 21 novembre , à 10h, la 416e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

CNAS

La caisse nationale de sécurité sociale, agence d’Alger lance jusqu’au 21 novembre au niveau des universités d’Alger une campagne d’information et de sensibilisation au profit des étudiants.

 

FCE
Le Forum des chefs d’entreprise, en partenariat avec l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediène et Massachusetts Institute of Technology, organisera, samedi prochain, à 9h, au village universitaire de l’USTHB, une rencontre sous le thème «La recherche & développement et l’innovation en Algérie».

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

Société algérienne de cardiologie
La Société algérienne de cardiologie organisera du 21 au 23 novembre à l’hôtel El Aurassi (Alger), son congrès international qui aura pour thème «les facteurs de risques cardiovasculaires et leurs impacts». 

 

Musée des beaux-arts
A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale Académie des beaux-arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger une exposition «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnol Goya, se tiendra du 21 novembre au 15 décembre prochain au Musée des beaux-arts d’Alger.

 

 Salle Ibn Zeydoun 

A l’occasion de la sortie de son nouvel album «Wlidy», le chanteur Youss donnera, le 21 novembre à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth, à Alger, un concert de musique.

 

Park Mall de Sétif
Le groupe Babylone sera en concert le 30 novembre à 14h à la salle The Dôme Park Mall, Sétif. La première partie sera assurée par Dj. Souhil.

Coupole Mohamed-Boudiaf
Le rappeur franco-algérien Anas se produira pour la première fois en Algérie avec un concert prévu le 21 novembre prochain à partir de 18h à la Coupole du complexe Mohamed-Boudiaf d’Alger. La première partie du spectacle sera assurée par Dj Randall et Zedk.

 

Roche Algérie
Le groupe pharmaceutique Roche Algérie organisera, les 22 et 23 novembre, à 14h30, au Sheraton Alger, le Sommet international de l’oncologie et hématologie.

 

Musée des beaux-arts
A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale Académie des beaux-arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger une exposition «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnol Goya, se tiendra du 21 novembre au 15 décembre prochain au Musée des beaux-arts d’Alger.

Institut français d’Alger

Robert Solé, essayiste et journaliste au journal Le Monde, animera, lundi prochain à 18h, à l’Institut français d’Alger, une conférence sous le titre «Ils ont fait l’Egypte moderne»

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept