Il y a 150 ans, Arthur Rimbaud faisait l'éloge de l'émir Abdelkader
Search
Mardi 17 Septembre 2019
Journal Electronique

Il y a 150 ans, le célèbre poète français de la prose rimée Arthur Rimbaud faisait l'éloge de l'émir Abdelkader et la lutte des Algériens contre le colonialisme dans un poème, peu connu, écrit à l'âge de 14 ans et qui l'avait intitulé "Jugurtha". C'est un poème, écrit le 2 juillet 1869, présenté lors du concours de l’académie des Ardennes dont il obtint le premier prix. Le poème de 75 vers en latin a été publié le 15 novembre 1869 dans le "Moniteur de l'enseignement secondaire" de l'Académie de Douai.

"Dans les monts d’Algérie, sa race renaîtra : Le vent a dit le nom d’un nouveau Jugurtha ", c'est ainsi que Rimbaud (1854-1891), élève de collège à Charleville (Ardennes, Grand-Est), évoque dans ses vers, à travers la légende de Jugurtha, l'émir Abdelkader, héros de la résistance algérienne contre l'occupation française, qui avait été déjà libéré (1952) de sa détention au château d'Amboise par Napoléon III.

Un seul sujet était au concours : "Jugurtha", roi numide (160-105 av. J.-C.), sur lequel les candidats devaient écrire leur poème. Dans son blog, l'universitaire Chérif Lounès a expliqué que "Rimbaud écrivit son poème en partant de la vie de combat du roi numide Jugurtha contre Rome. Il fit ensuite le parallèle avec celui mené par l'émir Abdelkader qui s’était opposé durant 15 années de 1832 à 1847 à l’armée coloniale française la plus puissante du monde à l’époque".

Frédéric, le père du jeune poète avait été envoyé à Oran où il avait participé à la colonisation de l'Algérie, notamment en livrant batailles contre l'émir Abdelkader et son armée qui luttaient contre l'invasion française.

Très probablement sous l'influence des écrits de son père, connu pour avoir été arabophile, notamment en réalisant une traduction du Coran, Arthur Rimbaud s'intéressait à l'époque de ce qui se passait dans le monde arabe. Dans son ouvrage "Rimbaud et l'Algérie" (2004, Paris Méditerranée, Hédi Abdel-Jaouad, professeur au Skidmore College de New-York, a analysé la "fascination" qu'exerça l'Algérie sur le jeune prodige, qui abandonna la poésie à l'âge de 21 ans (1875).

Pour ce professeur, Rimbaud actualise, dans son poème, la légende afin d'illustrer une autre résistance : celle de l'émir Abdelkader en lutte contre l'occupation française.

"Malmenant le double mythe de l'Afrique romaine et de l'Algérie française avec humour, le poète est l'un des premiers Français à reconnaître le fait national algérien", a souligné l'auteur de l'ouvrage, affirmant que le poète français "prend le parti de l'Algérie contre la France".

Le professeur Marc Ascione a indiqué dans un article publié en juin 1991 dans "Le Magazine Littéraire, n 289" que le jeune poète a évoqué en langue latine une actualité politique "brûlante", celle de la colonisation d’Algérie, soulignant qu'il a profité de cette occasion pour "faire l’éloge de la révolte" des Algériens.

Arthur Rimbaud parle dans son poème de la colonisation française de l'Algérie un "destin funeste" arrachant à la légende algérienne sa patrie, souhaitant que de l'Algérie "surgissent cent lions" qui déchirent sous leurs crocs vengeurs les bataillons.

"Tu verras l’Algérie prospérer sous sa loi

Grand d’une terre immense, prêtre de notre droit,

Conserve, avec la foi, le souvenir chéri

Du nom de Jugurtha ! N’oublie jamais son sort:

Car je suis le génie des rives d’Algérie ! ", a ainsi terminé son poème Arthur Rimbaud, un génie de la littérature française.

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Histoire et patrimoine:Belkacem Babaci tire sa révérence

      Le moudjahid et historien, Belkacem Babaci est décédé, mardi à Alger, à l'âge de 80 ans. Né en 1939 à Alger, le défunt a rejoint les rangs du Front de Libération nationale (FLN) alors qu'il avait 20 ans avant d'occuper après l'indépendance, plusieurs postes dans des institutions étatiques. Feu Belkacem Babaci a occupé, durant plusieurs années, le poste du président de la "Fondation Casbah" créée en 1991, dans le but de protéger et préserver cette ancienne médina classée en 1992, patrimoine de l'humanité de l'Unesco.

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère de l’Enseignement supérieur

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tayeb Bouzid, effectuera,  le 17 septembre à 10h30, une visite de travail et d’inspection aux ateliers et laboratoires de la base technologique de l’aéronautique de Bou Ismaïl (Tipasa) et au pôle technologique de Chéraga (Alger).

Ministère de la Solidarité

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, effectuera  le 17 septembre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Khenchela.

Ministère de la Jeunesse
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf-Salim Bernaoui, effectuera le 17 septembre une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Oran.

 

Ministère du Travail

Sous l’égide du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, l’Anem organise, le 17 septembre à 8h30 à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale (Alger), un séminaire sur le jumelage institutionnel avec Pôle Emploi (France), en application de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne P3A sous le slogan «Appui à la modernisation du service public de l’emploi».

 

Ministère des Finances

Le ministre des Finances, Mohamed Loukal, participera, le 18 septembre à Charm El Cheikh (Egypte ), aux travaux du comité consultatif des gouverneurs de la Banque africaine de développement.

Direction de la pêche
La direction de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya d’Alger organisera,  le 17 septembre  à 8h30 en son siège, l’atelier de concertation et de consultation qui vise à l’élaboration d’une stratégie nationale pour l’économie bleue (Sneb 2030), avec l’appui de l’Union européenne.

CADC
Le Centre algérien de développement du cinéma organisera le 21 septembre, à 10h, à la salle Ibn Zeydoun (Alger), l’avant-première du film « Papicha» de Mounia Meddour.

 

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera les 16 et 19 septembre respectivement la 397e et la 398e rencontre à 10h et simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

Forum d’El Moudjahid


Le forum d’El Moudjahid recevra,  le 17 septembre à 9h, Mustapha Zebdi, président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement.

 

HCA

Le Haut-Commissariat à l’amazighité organisera, les 28 et 30 septembre à Tébessa, un colloque international sur «la résistance des femmes en Afrique du Nord de la période antique jusqu’au XIXe siècle».

 

 Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, à faire don de sang.

 

Expo-finances
La 9e édition du Salon des banques, assurances et produits financiers se tiendra du 19 au 28 décembre au Palais des expositions (Alger).

 

 

Salon international de l’art culinaire
Le 3e Salon international de l’art culinaire, sous le thème «cuisine et santé», se déroulera, du 16 au 20 octobre à la Safex (pavillon S), Alger.

 

Finances
Le Centre de transfert et de certification des compétences organisera, les 29 et 30 septembre à 9h à l’hôtel Mercure d’Alger, un séminaire sur les indemnités de départ à la retraite, impôts différés et liasse fiscale de l’exercice 2019.

Centre de transfert et de certification des compétences
Le Centre de transfert et de certification des compétences organisera, les 29 et 30 septembre à 9h à l’hôtel Mercure d’Alger, un séminaire sur les indemnités de départ à la retraite, impôts différés et liasse fiscale de l’exercice 2019.

 

Association Grain de paix
L’association «Grain de paix» organise, du 16 au 21 septembre en son siège à Oran, une session de formation intitulée «Agir contre la violence et promouvoir la culture de paix».

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept