Search
Brahim Seddiki : le Festival International du Film Arabe d’Oran « une réussite »
Samedi 18 Août 2018
Journal Electronique

La commissaire du Festival International du Film Arabe d’Oran, Brahim Saddiki, a présenté, hier, le bilan de l’évènement à l’occasion d’une conférence de presse animée au Forum du journal El Hiwar.                                                                                                                                                        Selon l’intervenant, le festival s’est caractérisé par un nombre « exceptionnel » de participants dont 470 formateurs, 107 artistes arabes et étrangers, 17 entreprises médiatiques internationales, 50 journalistes et techniciens algériens, 70 journalistes correspondants locaux et 147 jeunes issus des différentes wilayas du pays ayant prispart, pour la première fois, aux ateliers de formation dans le domaine de la production cinématographique.   Les chiffres avancés par Seddiki font état à 38 films diffusés dont 14 courts métrages, 14 documentaires et 10 longs métrages. « Nous nous sommes rapprochés aussi de la production occidentale à travers des conférences et des ateliers pour nous permettre d’acquérir plus d’expérience pour meilleure participation au prochain festival de Cannes », précise t-il.                                                                                                                          Pour ce qui est de la sélection des films, le commissaire, tout en relevant la difficulté de la tâche, a indiqué qu’une commission a été installée pour ce faire. « La nouveauté et la qualité, sont les principales caractéristiques du Festival », dit-il. « Reste que nous devons être très vigilants contre le piratage de films qui sont balancés sur Youtube bien avant l’écran », déplore le commissaire. Concernant le programme, il a indiqué qu’un hommage a été rendu à la femme à Oran, Bel Abbès, Mascara et Mostaganem à travers la diffusion de films relatant le parcours et le combat de celle-ci.                                                                                               Parmi les principaux titres de films, il annonce « Un Homme et Trois jours » du réalisateur Syrien Djoud. « Un film exceptionnel qui a fait l’objet d’un grand débat à l’occasion du festival et qui, faut-il le rappeler, a été refusé en France », précise t-il.                                                                                                    M. Saddiki s’est félicité de la présence de grands producteurs et comédiens égyptiens à l’image de Khaled Youcef, Mohamed El Hinid, Affaf Choueib et ce, en plus des grands représentants algériens tels Ahmed Bedjaoui, le docteur Seloua Bouchlaghem et autres. Aussi, le festival a fait appel aussi à de grands scénaristes. Le but étant, note le conférencier, « de trouver des solutions permettant de parer à la crise de scénario qui existe actuellement dans le milieu cinématographique algérien ».

« L’Etat a toujours financé la culture »

Evoquant la perturbation et l’annulation de certains galas, M. Saddiki a précisé : « Il ne faut pas dramatiser, ce sont des jeunes qui ont profité de l’occasion pour attirer l’attention sur leurs revendications et exprimer leur malaise ». « Seulement il faut noter que le budget alloué par le ministère de la culture pour le déroulement de cet évènement n’est pas si faramineux comme l’ont véhiculé certains médias », fait-il remarquer. Selon lui, le secteur de la culture a financé le festival du film arabe à hauteur de 4 milliards de centimes. « L’Etat a toujours financé la culture et ce, de part le monde avec la contribution du secteur privé », dit-il. En effet, M. Seddiki souligne qu’il est important d’attirer et d’impliquer les investisseurs dans la promotion culturelle de leur pays en assurant un meilleur rendement.                                                                                                                                          Evoquant certains « dépassements », M. Seddiki s’est dit révolté contre ceux qui ont voulu noircir l’image du festival. « Nous sommes ouverts à toutes critiques instructives mais nous rejetons aussi toutes diffamations d’autant que ne vend pas sa citoyenneté en contre partie d’une invitation », ajoute t-il.                                                                                                                         Au sujet de l’organisation, il a rassuré que le report d’un film au lendemain ne relève pas d’un retard mais et voulu pour garantir la diffusion à tous.                                                                                                             « Dommage que certains médias ne se sont pas rapprochés des professionnels et des personnalités présentes pour engager des sujets permettant d’apporter un plus à la production algérienne et non pas aux repas froids présentés dans des sachets bleus », déplore-t-il.

Rym Harhoura

Santé

Environnement

    • Forêt de Bouchaoui : Colère contre l’Abattage d’arbres

      Depuis quelques semaines, un bras de fer oppose des habitants de quartiers limitrophes à la forêt de Bouchaoui au réseau de protection de l’enfance Nada. Le projet de création d’un foyer du cœur censé accueillir jusqu’à 200 enfants en situation difficile est à l’origine de la querelle. Dans une vidéo, largement partagée sur les réseaux sociaux ces derniers jours, les riverains dénoncent notamment la fermeture d’un des quatre accès à la forêt de Bouchaoui et même la «destruction» d’une partie de cette dernière. Sur place, la population se dit «inquiète et en colère».

Société

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Le musée d'Ifri, un musée pour perpétuer le Congrés historique de la Soummam

      Sorti des limbes en 1984, le musée du Moudjahid d’Ifri-Ouzellaguene, à 65 km à l’ouest de Bejaia, est assurément le monument le plus populaire des attractions historique de la wilaya, gagnant un surcroit d’intérêt au fil des années. Bâti au cœur même du site, qui en aout 1958, a accueilli, le Congrès historique de la Soummam, au nez et à la barbe de l’ennemi, il illustre, au-delà des structures et des dotations qui le composent, toute la volonté et le courage héroïque des chefs de la révolution, de libérer le pays du joug colonial Abane Ramdane, Zighoud Youcef, Larbi Ben M'hidi, Krim Belkacem, Lakhdar Bentobbal , Amar Ouamrane, et Amirouche en sont de ceux-là et qui , en se rencontrant, en ce jour d'été torride, ont dû imprimer une nouvelle impulsion à la révolution et fonder les contours de l’état indépendant. Si bien que 60 ans après, l’évènement, reste motif non seulement pour se souvenir, s’inspirer mais aussi pour se ressourcer et prendre de la graine patriotique. Chaque année ce sont plus de 15.000 visiteurs qui affluent vers le site.

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de la Culture

Le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, rendra, aujourd’hui à 18h, à la salle Ibn Zeydoun, hommage au chanteur, Sadek Djamaoui du groupe El Bahara.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables Fatma-Zohra Zerouati poursuit aujourd’hui sa visite de travail et d’inspection dans la Wilaya de Tébessa.

Ministère de la Formation professionnelle

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise, jusqu’au 15 septembre, une caravane de sensibilisation autour de son secteur.

Ministère des Moudjahidine

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni présidera les 19 et 20 août, dans la wilaya de Tébessa, la célébration officielle de la journée nationale du Moudjahid correspondant au 20 août 1955-1956/2018

HCI

Sous le haut patronage du Haut-Conseil islamique et avec la collaboration de l’association Saafi spécialisée dans la finance islamique, un colloque international sera organisé les 24 et 25 novembre au palais de la culture à Alger, sur le thème  «L’Assurance takâfoul et son rôle dans le développement économique global».

ONCI

L’Office national de la culture et de l’information organise, jusqu’au 18 août à Oran, les journées culturelles du Sud animées par une pléiade d’artistes et artisans de Béchar et d’Ouargla. Des expositions artisanales et des soirées artistiques se tiendront sur l’esplanade Sidi M’Hamed.

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang, en collaboration avec l’agence nationale de don de sang, lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à offrir un peu de son sang.

SEAAL

Pour la préservation des milieux aquatiques, Seaal lance la cinquième édition des journées «Main dans la main» jusqu’au 6 septembre sous le thème «Mobilisons-nous pour la préservation de notre littoral.»

 

Musée national du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organise, aujourd’hui à 10h, au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 286e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

SMA

Les Scouts musulmans algériens accueilleront, au Village africain de Sidi-Fredj, du 25 août 2018 au 5 septembre 2018, la 32e édition du Camp arabe de scouts avec la participation de 19 pays arabes représentés par plus de 1.200 jeunes.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • École El Melah
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust

Football

Reportage

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept