Imprimer

Le flou dans lequel s'est retrouvée la fédération algérienne de basket-ball va se dissiper durant le mois en cours. En effet, l'assemblée générale extraordinaire aura lieu le 13 avril courant au siège du comité olympique algérien, alors que l'assemblée générale élective se déroulera une semaine après a-t-on appris Samedi 6 Avril  du président du NA Hussein Dey Djamel Benalioua.

"Après le rejet des bilans moral et financier de l'ex président de fédération et son bureau, nous devons vite remettre de l'ordre dans l'instance fédérale. La tenue en urgence des deux assemblées va permettre le déroulement des élections pour la présidence et pour le bureau. De 2017 à 2019, le basket-ball algérien a nettement reculé, sachant que le train a été remis sur rails durant le mandat précédent. Donc, nous devons penser à une refonte générale de notre discipline à partir de la formation, qui selon moi, doit être la priorité du prochain président de fédération" a-t-il estimé. Potentiel candidat, Benalioua a révélé que plus des deux tiers de l'AG vont demander l'inclusion d'un second point à l'ordre du jour outre l'installation des commissions de candidature et de passation de consignes. "Il s'agit de la réhabilitation de l'ex président Rabah Bouarifi. Ce dernier a été lésé en 2017, vu le rejet sans aucun motif valable de ses bilans moral et financier. Je pense que c'est de son droit d'être réhabilité, lui qui a été poussé injustement vers la porte de sortie." Et d'ajouter: "Une lettre signée par plusieurs membres de l'AG a été bel et bien envoyée au ministère de la jeunesse et des sports. Nous espérons que cette doléance soit prise en considération pour valider la réhabilitation le jour de l'AGEX". Pour ce qui est de sa candidature probable, le boss nahdiste a souligné qu'il veut être le candidat du consensus. "Bouarifi ou moi, l'essentiel est de savoir rassembler cette famille du ballon orange autour du même objectif. Les prochains élus de la future équipe fédérale hériteront d'une situation catastrophique. Je pense que la relance du basket-ball en Algérie doit s'appuyer sur un président et un bureau fédéral bénévoles au vrai sens du terme. Nous ne devons plus cumuler les fonctions. Le temps doit être consacré à la relance de ce sport." Dans le même contexte, notre interlocuteur a estimé que le remède du basket-ball est d'éviter les déplacements coûteux à l'étranger. "Nous devons investir en Algérie et surtout en matière de préparation. Pour les matches amicaux, il est temps de penser à organiser des tournois internationaux à Alger. Les sommes mirobolantes payées pour des stages à l'étranger peuvent servir pour inviter et prendre en charge des équipes étrangères."

"L'organisation du CHAN 2019 est encore possible"

 A moins d'un mois du tournoi qualificatif pour le championnat d'Afrique amateur 2019 seniors hommes, Benalioua a indiqué que l'organisation de la compétition africaine en Algérie est encore possible. "Nous avons les moyens pour convaincre la FIBA-Afrique afin que cette compétition puisse avoir lieu en Algérie. Si nous voulons tourner la page des échecs, nous devons provoquer un premier déclic, à partir de ce CHAN". Concernant l'Afrobasket 2021, le président du Nasria a souhaité que la préparation se fasse avec les U20. "Nous avons une nouvelle génération au gabarit impressionnant. Il faut penser à travailler dès maintenant en prévision de l'Afrobasket. Une nouvelle édition que nous ne devons pas rater, car il faudra attendre dorénavant quatre ans pour se qualifier." A rappeler que l'équipe nationale seniors hommes est sous la férule de Yahia Mohamed. La préparation en prévision du tournoi qualificatif pour le CHAN a été gelée en attendant la tenue de l'AGE.                        

Adel K.