bannière vote
Karim Younes : «Le prochain mandat présidentiel ne peut qu’être transitoire »
Search
Jeudi 05 Décembre 2019
Journal Electronique

Le coordinateur de l'Instance nationale du dialogue et de la médiation, Karim Younes a assuré, jeudi à Alger, que le dialogue demeurait "le moyen le plus sûr" pour aboutir à une solution consensuelle à la crise politique."La crise politique que traverse le pays, depuis la fin du quatrième mandat de l'ex-président de la République, a érigé le dialogue en un moyen le plus sûr pour aboutir à une solution consensuelle permettant une sortie de l'impasse", a précisé M. Younes lors d'une conférence de presse.

Dans une déclaration liminaire, il a réaffirmé que le panel n’a pas vocation à être le porte-parole d’une institution, de partis ou d’associations ou de représenter le mouvement populaire. Avec le hirak, Karim Younes dit partager les revendications portant sur les droits et les libertés individuelles et collectives et les garanties requises pour un scrutin crédible. «  C’est au titre de cette lourde mission que le panel souhaiterait programmer une conférence nationale pour à la fois, désigner la commission de préparation, d’organisation et de contrôle du scrutin électoral et élaborer la feuille de route du prochain mandat présidentiel », a-t-il souligné. Un mandat qui, selon lui, ne peut « qu’être de transition, au cours duquel il sera procédé à une révision profonde de la Constitution ».

Pour lever toute équivoque sur la mission assignée à l’instance, il a souligné qu’elle mènera une « médiation entre les acteurs politiques nationaux afin d’engager une dialogue qui puisse aboutir à une feuille de route consensuelle pour la sortie de crise ». Dans ce sillage, il a précisé que sa rencontre avec le Chef de l’Etat à la demande de ce dernier a permis aux membres du panel d’expliquer la démarche et de demander des mesures d’apaisement, ainsi que le changement du gouvernement, « mesures que seul l’Etat peut prendre ».

Pour mener à bien cette mission, il a estimé que l’instance a besoin du soutien franc et sincère de la classe politique ainsi que celui du mouvement citoyen à travers sa mobilisation constructive. A propos des personnalités qui ont refusé de rejoindre le panel, Karim Younes a souligné qu’il respectait ce choix. « Les membres du panel sont conscients des limites de leur action, dans un contexte critique, porteur de toutes les menaces sur les institutions, l’ordre et la stabilité, l’intégrité et la souveraineté nationales. Il prend acte du refus d’un certain nombre de personnalités nationales, de renforcer son potentiel humain et respecte ce choix », a-t-il indiqué.

Concernant le délai du dialogue, il a indiqué que l’instance ne peut pas fixer une échéance. « On n’est pas des fonctionnaires. C’est avec les partenaires et dans le cadre de la conférence nationale devant sanctionner notre travail que sera fixée la date des élections présidentielles. Le pouvoir en décidera ensuite après avoir pris acte de le feuille de route finale de l’instance », a-t-il observé.

En réponse au mouvement estudiantin qui rejette le dialogue, Younes a indiqué que chacun a le droit d’avoir sa propre opinion. Ammar Belhimer président de la commission politique de l’instance a estimé, en ce sens, qu’il faut éviter le raisonnement unilatéral et biaisé car lors de la première rencontre avec les hirakistes beaucoup de jeunes étudiants ont soutenu la voie du dialogue.

                                                Pas de dialogue avec les partis de l'ex alliance présidentielle

Invité à se prononcer de nouveaux sur les mesures d’apaisement, Karim Younes s’est montré optimiste et semble convaincu « que le pouvoir concrétisera ces demandes. « l’important dans ce processus, c’est le résultat. Il faut laisser le temps au temps. Ce n’est pas du donnant-donnant », a-t-précisé.

Les membres de ce panel, à l’instar du juriste en droit constitutionnel, Fatiha Benabou, ont exprimé, à cette occasion, leur refus de "l'option de la constituante (Assemblée constituante) au vu de ses répercussions négatives", affirmant que la situation en Algérie "est entièrement différente" de ce qu’ont connu certains pays ayant fait recours à cette option. Elle a estimé que les élections présidentielles sont un moyen de concrétiser des articles 7 et 8 de la constitution.

Concernant les partis de l'ex alliance présidentielle désireux s’inscrire dans ce dialogue national alors qu’ils sont rejetés par la rue, Karim Younes a souligné que si le peuple les refuse l’instance ne peut que traduire les positions de la rue. « Maintenant s’ils peuvent soumettre leur propositions directement au pouvoir sans médiation, ils n’ont qu’à le faire », a-t-il renchéri.

Karima Alloun Kordjani

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

APN
L’Assemblée populaire nationale tiendra, le 05 décembre, une séance plénière consacrée à la présentation et l’examen du projet de loi modifiant et complétant la loi 19-04 relative au placement des travailleurs et au contrôle de l’emploi, du projet de loi modifiant la loi 13-01 portant orientation et organisation du transport terrestre et du projet de loi modifiant la loi 21-15 portant loi d’orientation sur la recherche scientifique et le développement technologique.

Conseil de la nation
Le Conseil de la nation poursuit ses travaux en séance plénière, le 05 décembre à 14h30, consacrée au vote du projet de loi complétant et modifiant la loi n°84-09 relative à l’organisation territoriale du pays.

 

Ministère de l’Habitat
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, présidera, le 05 décembre à 10h30 à Mutuelle des travailleurs des travaux publics de Zéralda (Alger), la cérémonie de remise des clés aux bénéficiaires de logements AADL et LPP.

Ministère de la Solidarité
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, présidera,  le 05 décembre, à 9h30, au CNFPS, l’ouverture des travaux de la session ordinaire du Conseil national des personnes aux besoins spécifique.

Ministère du Tourisme
Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, effectuera,  le 05 décembre, à partir de 13h, une visite de travail dans la wilaya d’Alger.

Ambassade de la RASD
L’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique à Alger organisera, du 19 au 23 décembre, les travaux du 15e congrès du Front Polisario.

Commission nationale pour l’éducation, la science et la culture
La Commission nationale algérienne pour l’Unesco, organisera, le 7 décembre à 10h, en son siège, une conférence sur les valeurs éthiques de l’intelligence artificielle, animée par Ahmed Benzelikha.

MDN
La 1re Région militaire organisera de 2 au 5 décembre, au Complexe sportif régional militaire de Blida, le championnat national militaire de judo.

Sonelgaz
La Société nationale de l’électricité et du gaz organisera, le 7 décembre, à 8h, à l’IFEG de Ben Aknoun (Alger), la 24e journée de l’énergie.

 

 

 

ANVREDET
L’Anvredet, en collaboration avec la DGRSDT, poursuit à l’Université Abdelhamid-Mehri Constantine 2 la rencontre «Innovation et entrepreneurship».

 

 

Musée du moudjahid
Le Musée national du moudjahid organisera, le 05 décembre , à 10h, la 420e rencontre au musée, avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

 

AARC
L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel organisera, le 7 décembre à 15h30 à Dar Abdellatif (Alger), une exposition de peinture, intitulée «Genèse», de l’artiste Yasmine Siad.

Musée des beaux-arts
A l’initiative de l’ambassade de l’Espagne à Alger, de l’Académie royale des beaux-arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger, une exposition «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnol Goya, se tiendra jusqu’au 15 décembre au Musée des beaux-arts d’Alger.

Commission nationale pour l’éducation, la science et la culture
Le comité technique «communication et information» de la Commission nationale algérienne pour l’Unesco organisera le 7 décembre à 10h en son siège, au Palais Mustapha-Bacha (Alger), une conférence sur les valeurs éthiques de l’intelligence artificielle, animée par le président du comité, Ahmed Benzelikha.

TNA
Le Théâtre national algérien organise, le 05 décembre  à 16h, la générale de la pièce «Ezzawech» de Kamel Yaïche.

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept