Plateforme du Forum du dialogue national : des politologues réagissent
Search
Samedi 06 Juin 2020
Journal Electronique

La décantation imposée par la conférence nationale du dialogue qui a réuni 12 partis politiques et une cinquantaine d’associations et membres de la société civile n’a pas tardé à susciter la réaction entre partisans et opposants. Ainsi, la tendance qui a salué l’événement met en avant l’exclusivité du dialogue comme moyen moderne et unique  de sortie de crise, en  adéquation avec  le caractère pacifique du mouvement populaire. A contrario, les voies discordantes avancent la convergence de cette perspective avec la feuille de route du pouvoir.  Et pour mieux étayer cette réflexion, des politologues se penchent sur la plateforme publiée, hier, par le Forum du dialogue national. Pour Ameur Rekheïla, ex-membre du Conseil constitutionnel, «le consensus dégagé au sein de plusieurs forces politiques lors de ce Forum confère à cette action une assise solide». «Les recommandations de cette rencontre cadrent parfaitement avec la feuille de route proposée par le chef de l’Etat», rappelle-t-il. Selon lui, il est important, toutefois, de garder à l’esprit que des dissensions pourraient s’éclater au grand jour parmi ce panel qui regroupe la mouvance démocratique, islamiste et nationaliste. Trois obédiences qui auront du mal à se retrouver du point de vue politique, d’où l’importance d’être accompagné par le pouvoir qui a la capacité, d’après lui, d’assurer à ce groupement une coalition permanente. Evoquant les commentaires de certains acteurs du hirak qui ne semblent pas s’inscrire dans cette approche, Rekheïla considère qu’il «est normal de voir cette mouvance refuser d’aller vers l’élection sous l’égide d’un pouvoir discrédité». En revanche, «l’autre catégorie adhère à la légitimité constitutionnelle et refuse d’aller vers une période de transition. Ces derniers ont besoin d’un accompagnement du pouvoir dans la mesure où ces partis n’ont pas la base populaire escomptée pour renforcer le choix d’aller dans les plus brefs délais vers une élection présidentielle», plaide-t-il, rappelant qu’au lendemain du 9 juillet, Bensalah est appelé à convoquer de nouveau le corps électoral et à définir la date de l’élection présidentielle conformément à la Constitution. «Cette élection pourrait vraisemblablement être organisée au mois d’octobre prochain. C’est une urgence car le hirak est définitivement infiltré et pourrait éclater à tout moment», affirme le constitutionnaliste.

Abderrazak Saghour, enseignant en sciences politiques à l’université d’Alger, considère, pour sa part, l’événement comme un prolongement de la feuille de route de Bensalah. «La plateforme de Rahabi (coordinateur du Forum du dialogue national,ndlr), exprime un soutien à l’institution militaire et à l’organisation de l’élection présidentielle dans un délai ne dépassant pas les six mois», estime-t-il. Selon lui, les participants à ce Forum ont exprimé indirectement leur adhésion au discours du chef de l’Etat et cherchent à se positionner dans le nouvel échiquier politique. Même constat chez le politologue Abdelkader Kacher , pour qui «les participants à cette rencontre se sont prononcés au nom de leurs familles politiques». Il soutient, en outre, qu’«il n’est pas possible d’appeler à un dialogue auquel ne prendront pas part le pouvoir en place et l’institution militaire».

Assia Boucetta

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

Ministère de l’Environnement
La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Mme Nacéra Benharath, présidera, le  04 juin , dans la wilaya de Ghardaïa et la wilaya déléguée d’El Ménéa, la célébration de la Journée mondiale de l’environnement.

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale diffusée sur les ondes de la Radio Chaîne I à 16h, sera le  03 juin , consacrée à la sensibilisation sur le danger de laisser les enfants seuls dans un véhicule.

Radio algérienne
L’Etablissement public de radiodiffusion sonore organise, le  04 juin à 9h, à l’auditorium du centre culturel Aïssa-Messaoudi, une cérémonie en l’honneur du personnel de la Radio algérienne mobilisé depuis le début de la crise sanitaire.

 

Assurance et finance islamique 

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, la 2e édition du Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Salon Impex2020
Le Salon Import-export inter-africain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Djazagro
Le Salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger.

Culture
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. La date limite de dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prorogée.

Algérie Télécom
Algérie Télécom a lancé le 27 mars dernier le service de demande de lignes téléphoniques et celui de la signalisation des dérangements via son site web www.algérietelecom.dz .Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre via le courrier électronique les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements sur le site web sans déplacement.

 

 

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept