Louisa Ait Hamadouche: « Le mouvement populaire doit dégager des leaders »
Search
Mardi 26 Mai 2020
Journal Electronique

Le dialogue est inévitable. Il n’existe aucun autre choix d’autant plus que la contestation se pérennise et le pouvoir résiste. C’est ce qu’a soutenu, Lundi, la politologue Louisa Driss Ait Hamadouche lors de son passage au forum du journal « le Courrier d’Algérie ». Une question se pose néanmoins. « Comment structurer le dialogue et quels sont ses objectifs », s’est elle interrogée.

Parlant des conditions à réunir pour l’enclencher, elle a affirmé que «  le mouvement de contestation populaire doit dégager des leaders ». « S’il n’arrive pas, le pouvoir cherchera et trouvera ses interlocuteurs et cela risque de faire exploser le mouvement populaire ». Parlant de la transition, elle a estimé qu’elle ne doit pas être   sauf un traitement de choc   ou une solution rapide. « On est dans un processus normal. On n’est pas dans l’impasse, mais dans la surenchère. Les négociations c’est l’art du compromis », a-t-elle poursuivi. Louisa Driss pense cependant qu’il est indispensable que les forces politiques soient légitimées par la rue. Pour elle,   « on est presque mûr pour la transition. L’offre politique existe mais il manque juste les messagers ».

D’après elle, il faut faire attention à l’article 8 qui signifie «  un retour aux élections qui ne doit pas être une fin en soi ». « Une transition exige d’être « pragmatique et patient pour faire  aboutir les bons compromis  », lance t-elle. Evoquant la crise actuelle, l’oratrice a indiqué que trois démarches peuvent êtres initiées pour en sortir. « Il s’agit de rester dans le cadre la constitution, d’ aller vers une deuxième élection présidentielle dans les mêmes conditions, ou tenter d’adapter la constitution à la solution d’après le 9 juillet qui marquera la fin du mandat constitutionnel de Bensalah », explique t elle. Il s’agira dans le troisieme cas , de   désigner une personnalité politique qui poursuivra le processus électoral, ou carrément opter pour une solution politique en entamant une période de transition qui peut mener vers la tenue d’ élections dans un court délai ou opter pour une période plus longue qui impliquerait des réformes structurelles profondes. « Si le pouvoir politique décide de maintenir Bensalah et de prolonger son mandat, la situation conduira au statut quo », fait-elle remarquer. Quelle est la solution la moins risquée pour le pays ? Pour l’universitaire «  dans trois mois, les conditions d’une alternance politique ne seront pas réunies ». « En un temps aussi court, il ne n’est pas possible de concrétiser les changements escomptés », assène t elle. «  Il faut éviter la transition   des années 90   qui a permis au système de perdurer avec de nouveaux instruments.

Pour ce qui est de l’appel à l’élection d’une constituante, Driss a proposé de soumettre auparavant la question à un référendum.

 

Karima Alloun Kordjani  

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

APN
L’Assemblée populaire nationale (APN) entamera, le  26 mai , les séances consacrées au débat du projet de loi de finances complémentaire.

 

Assurance et finance islamique 

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, la 2e édition du Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Salon Impex2020
Le Salon Import-export inter-africain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Djazagro
Le Salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger.

Culture
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. La date limite de dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prorogée.

Algérie Télécom
Algérie Télécom a lancé le 27 mars dernier le service de demande de lignes téléphoniques et celui de la signalisation des dérangements via son site web www.algérietelecom.dz .Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre via le courrier électronique les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements sur le site web sans déplacement.

 

 

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept